J'ai essayé, impossible de lever plus de 229 kg tout seul
Panne d’essence - la genèse
Le 08/02/2006 - 01:54

“Entrez donc mes amis, c’est la tempête dehors ! Asseyez-vous près de l’âtre, et buvez cette tisane chaude. Le temps que ça se calme.” (Byalpel Atarte, Le vieil homme et sa mère, Grassouillet - 1998)

Quand je constate l’ampleur du raz-de-marée de bêtise et de violence qui déferle sur la planète ces derniers jours, je m’interroge. Sur plusieurs points.

D’abord, comment ne pas sombrer irrémédiablement dans l’anti-islamisme ? Voire dans l’anti-Islam (notez la différence de casse) primaire ?

Ensuite, comment interpréter la réaction quasi-unanime de la planète ? Qui revendique haut et fort la liberté d’expression dans un premier temps. Puis qui, tantôt bafouille et s’excuse auprès des musulmans, tantôt incrimine et décrie l’ensemble des religions ?

Enfin, comment replacer la religion, non au sens identitaire du terme mais dans son caractère intrisèquement culturel et cultuel, dans une époque aussi évoluée que la nôtre. Et moi-même, qui suis-je dans cette tourmente ?

Je voudrais, en remarque préliminaire, préciser deux points :

- Le sujet est vaste, bien trop vaste pour le traiter sur un article de blog et bien trop vaste pour ma petite tête. Je couperai fatalement des branches, taillerai parfois des pans entiers, omettrai certainement - volontairement ou pas - des idées ou des concepts corollaires.
- Même si l’on aborde des sujets de manière détachée, je m’implique forcément dans mes textes en général et peut-être plus dans ceux qui touchent à une partie de mon moi. Tout auteur encaisse les critiques personnelles de manière variable, soyez indulgents et/ou diplomates…

Je vais tenter de répondre à la première question rapidement. Sombrer dans l’anti-islamisme : c’est une nécessité. Je veux dire par là que cet intégrisme qui nous touche désormais directement doit être combattu. Avec des armes s’il le faut. C’est violent, mais comme au bac à sable, ce n’est pas moi qui ai commencé. Et je préfère filer un coup de pelle plutôt que me retrouver sous le sable.

Pour l’anti-Islam, je vais devoir m’étendre un peu. Mais la conclusion, pour les plus pressés, est la suivante : je serai musulman s’il faudra défendre leur foi, avec l’esprit ou avec les mains. Maintenant je m’explique, avant que ma famille lise cette dernière phrase et s’inflige la punition du perroquet qui se marre (l’ara qui rit).

Imaginez une caricature publiée en Nouvelle-Guinée représentant, pour la déconne top délire, une image de Moïse en train de sacrifier un bébé catholique (afin d’obtenir un far 100% breton). Et, juste au-dessous, une image de Moïse aux cheveux blonds ondulés, torse halé, surf waxé sur l’épaule, entouré de deux nanas callypiges, mer ouverte en deux et un super slogan fluo pour un préservatif.

C’est mon avis, bien entendu, mais j’aurais été indigné de la première. Et la seconde m’aurait fait marrer, avec un petit pincement au coeur sûrement (pour les deux nanas). La raison est simple : dans le premier cas, mon identité a été rabaissée en public puisque cette image accable spontanément tous les juifs (ou alors il faut vraiment être de mauvaise foi). Dans le second, cette publicité imaginaire cible tous les beaux gosses comme moi qui pouvaient draguer jusqu’à pas d’heure quand ils n’étaient pas mariés n’importe qui en utilisant l’individu Moïse comme support.

Pour l’autre qui n’est pas moi, cette identité juive est une “étiquette”, une catégorie, une propriété. “Tiens, Moyché tu es juif ? Marrant. Et sinon, t’as vu quoi hier à la télé ? Tu me passes le pain s’il te plait ?”.

Bien heureusement.

Sauf que. Sauf que cet étiquetage banal se transforme souvent en code-barre. A ne voir que la boîte, on en oublie le contenu. On métonymise. En raccourci, c’est le fameux “t’es marocain ? j’adore le couscous” de Gad Elmaleh.

Alors qu’il existe des racines ancestrales, profondes dans l’histoire, la culture, la souffrance et inéluctablement à l’origine, la religion, la foi.

Pour l’autre, dire que “Tiens, Moyché tu es juif. Marrant.” ne l’engage à rien. Sauf à faire gaffe à ne pas se faire fourguer des stocks jeans pas chers (la vérité).

Mais dire “Tiens, Moyché, tu es juif parce que c’est une religion ancestrale qui est au coeur de ta vie et je respecte ce choix”, c’est très différent. C’est très différent parce qu’à notre époque, cela oblige l’un ET l’autre (on cause de personnages avec une tête bien faite) à admettre que leurs “vérités” ou leurs valeurs respectives ne sont pas supérieures les unes aux autres, ni meilleures. [Evidemment, ceci est un exemple flagrant d’idéalisme tordu. Couper la main d’un voleur est loin de mes valeurs, humanistes s’entend].

Je précise “à notre époque” parce qu’il y a moins de 800 ans en Espagne, dans une ère prospère et stable, aux disputations de Barcelone où les juifs et les chrétiens discutaient “pour la beauté de la chose” ont succédé les premiers pogroms anti-juifs. La beauté de la chose avait un prix, et dans le temps visiblement, les juifs ne rigolaient pas avec les prix, déjà. Ou alors je n’ai pas tout compris.

Ignorer (ou feindre d’ignorer) que les musulmans ont des valeurs, une sensibilité, une dignité, une âme, c’est les considérer comme des codes-barres. Dessiner un Mahomet avec une bombe sur la tête, c’est les considérer comme des codes-barres. Et assimiler l’Islam au terrorisme, c’est du terrorisme.

“Mais, ce n’était qu’une petite caricature de rien du tout !” diriez-vous avec une petite voix de chatte (en fait j’ai traduit en humain sinon ça ne vous parlerait pas). La caricature de Mahomet au paradis, ah oui, c’est un régal. C’est mon Moïse-Brice-de-Nice de tout à l’heure. Mais Mahomet enturbanné d’une bombe, il est difficile de faire passer cela pour de l’humour gras. Le bébé et le far breton idem.

Alors quoi, quand on traitait votre mère de pute au collège, vous ne vous leviez pas vous prendre un pain filer un pain à l’outrecuidant ? Evidemment que si. Parce qu’au fond de vous, vous aimez votre mère. Même pute.

Les musulmans aiment leur religion, leur foi, comme on aime sa mère. Même avec ses défauts (*). Railler leur mère, c’est railler le fond d’eux-mêmes.

Alors quoi me direz-vous et vous aurez raison, on n’aurait pas le droit de discuter de certains sujets, de se moquer ou de critiquer l’essence des religions ?

Ce sera dans la suite de cet article, dans un prochain épisode, pour laisser place à de la détente parce que la polémique, ça va deux minutes.



(*) : Puis, quand vous avez grandi, le proviseur vous a expliqué le stratagème :
- Est-ce que votre mère est une pute ?
- Oui manque de bol Ben.. non !
- Alors pourquoi tu te sens vexé ?
- Ben ce n’est pas gentil, m’sieur !
- Ce n’est pas gentil, mais ce n’est pas vrai. Tu n’as qu’à répondre une remarque intelligente plutôt que te battre. Et être plus sûr de toi.

Et ça fonctionnait. Sauf pour les islamistes qui visiblement n’ont pas été à l’école OU dont la mère est vraiment une pute. C’est peut-être la raison psychanalytique pour laquelle ils s’en vont chercher une consolation chez 70 vierges au paradis.

36 commentaires

  1. 1
    Tant-Bourrin nous dit :

    Très beau billet. Je comprends parfaitement ton point de vue et le partage sur l’essentiel. Mais, même si cela a été perçu par le monde musulman comme tel, je n’ai pas le sentiment que les caricatures en question visaient l’islam. Mahomet est un personnage universel, et il y a plusieurs Mahomet. Le Mahomet enturbané d’une bombe est à mon sens (et dans celui du dessinateur, je suppose), le Mahomet des islamistes intégristes, de ceux qui justement considèrent que leur religion est supérieure aux autres, ceux-là mêmes qui justement enturbanent leur prophète des bombes qu’ils posent en son nom.
    Personnellement, je trouve ça assez mauvais, ce dessin ne m’a pas arraché un quart de sourire, mais la question de savoir s’il faut censurer ce genre de choses ne devrait même pas se poser… Oui, les dessins d’humour peuvent titiller où ça chatouille, et c’est tant mieux…
    Et puis ils n’ont qu’à répondre : “et la tienne, elle suce des ours en short devant le Monoprix” :)

  2. 2
    sandra nous dit :

    Reflexion matinale :
    Ah oui si ça intéresse quelqu’un aujourd’hui, j’ai des places gratuites pour des visites à Sainte-Anne… et les fous je ne m’en moque pas. Oh que non… certains par contre sont dangereux et se disent normal dans la vie… poser des bombes est-ce normal ??? Khadafi dit que c’est pour la Palestine que c’est idée est bonne ? et sartre, malraux, (BHL je n’aime pas) ont-il défendu le terrorisme….. en France qui soutient le terrorisme sans poser des bombes ???
    En plus je suis passer à côté de bombes dans ma vie que j’ai comme n’importe quel anonyme de base l’envie de dire bah dis-donc ce coup-ci je suis en vie… c’est tout… ( et les crash d’avion et les autos qui roulent à 150 à l’heure…) il est bon de philosopher… je ne sais pas…

  3. 3
    ab6 nous dit :

    C’est tres tres bien. Je ne partage pas ton point de vue sur tout, mais tout cela est vachement bien dit, comme d’habitude.
    Je crois que c’est toujours pareil, c’est “l’intention” qui compte, hein…[comme disait mon moitié quand il m’a offert le 254 ème miroir depuis le debut de notre union.]

  4. 4
    Byalpel nous dit :

    TB >> Je pense qu’il fallait aussi faire la démarche inverse, celle de se mettre dans la tête d’un musulman qui regarde l’image sans pression extérieure (ie sans la manipulation qu’il y a eu derrière). C’est ce que j’ai fait. Et mon esprit contradictoire a fait un peu le reste.

    Sandra >> Ouais, enfin entre les bombes “idéologiques-mon-cul” d’un kamikaze et un les freins d’un avion qui lâche, le prix de la mort est différent. Même s’il n’y a pas de prix à la vie.

    ab6 >> Euh… pas que l’intention pour le coup. Je me fais volontairement l’avocat du diable. Je cherche. Je doute. Ca aurait été bien si tu avais dit pourquoi. Ca aurait fait avancer les ébats.

  5. 5
    Bakemono nous dit :

    Je suis d’accord avec toi, certaines caricatures étaient droles, d’autres carrément stupides et vexantes pour les croyants. Mais je ne comprend pas ces réactions violentes. Comment se fait-il qu’une communauté forte de plus d’1/5 de la population mondiale se sente menacée par de malheureux dessins? S’ils n’aiment pas la façon dont est perçu l’Islam, je ne suis pasure qu’un regain de violences soit la solution.

  6. 6
    ab6 nous dit :

    Bon ben alors j’explique…Je crois qu’il faut savoir rire de qq chose de caricatural, aussi gros soit -il…Par exemple, il m’arrive de rire de blagues juives, ou de caricatures qui parlent de camps de la mort…Et pourtant, ça m’interpelle hein, comme dirait l’autre.
    Tout dépend de l’intentionnalité. Une caricature parue dans Je suis partout me fait hurler, Et me fait peur. (effet retroactif parce qu’a l’epoque de je suis partout, j’etais pas née.) mais une caricature de mahomet terroriste m’amuse , ne me fait pas bondir, c’est une synecdoque (la partie dans le tout), j’ose esperer et avoir foi en l’intelligence pour que ce soit compris … Et je bondis si on me dit “qu’il ne faut pas jeter de l’huile sur le feu”…Car cela signifierairt que le feu me fait peur, au point de me taire.
    Voila, je ne sais pas si je suis claire. Des que je suis serieuse, je dis que des obscurités.
    Mais sinon, eh ben, j’ai décidé de manger plus de légumes verts.

  7. 7
    caelle nous dit :

    moi, ce qui m’embête fort fort dans l’histoire, c’est-à-dire si tout le monde commence à monter sur ses ergots (au pays du coq, c’est logique) en revendiquant une identité quelle qu’elle soit (régionale/religieuse/sociale/préférence sexuelle/alimentaire/j’en passe et des meilleures) et fourbit ses armes, se réfugie dans son identité, se drape dans ses convictions et s’attaque les uns les autres au moindre truc (ce dont on est en train de prendre le chemin à vitesse grand v), y a un moment où ça va être terrible car tout le monde ne va plus vouloir rester qu’avec les siens et se méfier de tous les autres
    donc si ça arrive,
    ceux qui n’avaient pas d’identité bien définie, pas de communauté, pas de groupe dont ils se réclament, ils font quoi?
    Et faut pas penser que ceux qui n’ont pas d’identité de groupe justement n’en souffrent pas (au moins de temps en temps).
    On est toujours vexé par quelque chose. Y a toujours des moments où l’on n’est pas compris. Mais si tout le monde ne se calme pas fissa, on va se retrouver dans un autre type de guerre froide (de toute manière, on y est déjà - y a-t-il déjà eu sur cette planète un jour où y a pas eu de conflit armé où que ce soit?).
    A croire que ça plaît aux humains de se tabasser en permanence.
    décevant, très décevant :(

  8. 8
    Byalpel nous dit :

    Bakemono >> Je décorrèle volontairement la cause et les conséquences. Que la population musulmane en devienne hystérique me paraît irrationnel en effet.

    ab6 >> Ben tu vois c’est quand même plus clair :-) Ce qui n’est pas univoque, c’est le “il faut savoir rire de”. Toi tu sais. Moi je sais. Mais “”il faut” est contraignant, et pas forcément réaliste pour tout le monde. Y’a des attardés pour qui tu prends des gants quand tu leur causes pour ne pas les froisser. Sans condescendance d’ailleurs. Parfois, même si c’est POSSIBLE, il n’est pas NECESSAIRE d’utiliser des mots/images “qui tuent” mais j’y reviendrai dans le tome 2.

    caelle >> C’est la conséquence dont tu parles. Moi je traite la cause. Je ne dis pas “il ne fallait pas réagir de manière radicale”, je dis “je comprends que cela les travaille”. Et OUI, les humains aiment se tabasser. Et croire à la bonté naturelle de l’Homme est illusoire et irréaliste. D’où la morale, la domination des instincts etc. pour combattre ce “naturel”. J’en parlerai dans le tome 3.

    Que de suspense hein ? :)

  9. 9
    caelle nous dit :

    oui, mais moi, les conséquences, ça m’importe, car les conséquences, à chaque fois, on y fonce tête baissée, et tout le monde se casse les dents dessus. Et une fois qu’on est édentés, eh ben, un, on ne peut plus sourire, deux, on ne peut plus manger de pommes.
    Et si l’on pensait un peu plus aux conséquences avant, eh ben, ça irait p’têt mieux.
    Mais je sais, ça, ce n’est pas humain. Y a qu’à regarder les bouquins d’histoire, les attaques de ceci, les défenses de cela mais rarement, les conséquences directes sur la vie des gens à l’époque. Or on est tous des gens.
    Et, hélas, Byalpel, tu ne peux pas traiter la cause (juste un petit morceau de la cause) ou alors c’est très présomptueux de croire qu’on peut traiter la cause.
    suis archi d’accord sur la morale (mais celle qu’on se choisit, pas celle que l’on vous impose) et la domination des instincts (tu parles, j’ai acclimaté un chat et un perroqu’ - je n’essaierais cependant pas avec un lion et un pinson).
    Vas-y, aboule le tome 3 :)

  10. 10
    Sébastien nous dit :

    Je suis presque d’accord avec toi. Les musulmans ont été choqués, c’est normal, on ne leur demandait pas d’appalaudir des 2 mains ni d’être d’accord. Mais le problème est là : si tu n’es pas d’accord avec une personne, est-ce que tu peux lui imposer ton opinion ? Est-ce que tu dois lui taper dessus pour qu’il se soumette à toi ?

    Je n’ai vu aucun dialogue modéré ou moderne. On a fait un bond en arrière, en 1600 et quelques, à l’époque où la religion était un sujet tabou et où tous ceux qui n’approuvaient pas allaient brûler en enfer. Tu as vu aussi bien que moi les pancartes dans les manifestations de Londres…

    Pourquoi est-ce que l’on ne pourrait pas dessiner leur prophète ? Il y a un interdit ? Je ne suis pas musulman, je n’ai pas à me soumettre au Coran, un point c’est tout. Tu dis que la caricature de Mahomet avec la mèche dans le turban assimile les musulmans à des terroristes. Et alors ? C’est ça une caricature, ça donne dans le grotesque voire l’absurde.

    Mais eux ça ne les dérange pas de représenter les juifs, TOUS les juifs avec la bave au bord de la bouche, les mains pleines de sang en train de manger des enfants. Tu vois, moi ça me choque que personne ne manifeste contre ça. Ca me choque que ça ne choque pas les “musulmans modérés”. Ca me choque qu’ils laissent les islamistes les représenter. Ca me choque qu’ils ne descendent pas dans la rue pour manifester contre les propos d’Adolfinejad qui dit à qui veut l’entendre que la Shoah est un mythe. Ca me choque qu’ils ne se bougent pas le cul pour dire “Non, l’Islam ce n’est pas ça”.

    Qui ne dit mot consent… ? Je ne sais pas. Mais je constate que la vision de l’Islam donné, c’est plus le terrorisme, les crimes d’honneur, les femmes voilées, les enfants endoctrinés… Et en cela, la caricature de Mahomet avec la mèche dans le turban vise dans le mille. Alors au lieu d’incendier des ambassades, ils feraient mieux de se demander pourquoi on les représente comme ça.

  11. 11
    sandra nous dit :

    C’est hollistique le tome 3 ! je suis un peu en colère mais enfin bon…. il y a de la joie dans la société partout dans des mosquées comme ailleurs, je ne comprends pas RIRE N’EST PAS INTERDIT MÊME DANS LA RELIGION !
    (bon je vais me calmer ok ok et je vais arrêter de penser aux bombes qui explosent c’est ça et mon cul explose la chirurgie esthétiqu en chaire et en os…… ok……ok )
    RIRE SANS PASSION EST-CE POSSIBLE

    En fait il faudrait m’interner….. voilà !

    Et bien non car supporter ces atrocités fait partie de la vie !!!!!!!! SI…

  12. 12
    Byalpel nous dit :

    (intéressant les sujets polémiques hein ?) :-)

    Je suis d’accord avec toi Seb. Sur la censure etc, je l’ai dit : tome 2. Sur le fait de représenter Mahomet = interdit de l’Islam, j’ai écarté le point délibérément. Effectivement, je fais ce que je veux.

    Sur le fait qu’ils représentent TOUS les juifs : qui ILS ? S’ils ne manifestent pas, ont-ils le droit simplement de manifester ?

    Ce que je veux simplement pointer du doigt, c’est que la caricature d’Hitler dans le lit d’Anne Franck te fait bondir. Parce qu’elle réveille des douleurs en toi. Alors que ce n’est que de l’absurde, de l’humour très noir. Du Relom+ (un auteur dans Fluide Glacial).
    Caricaturer “islam = terrorisme” est à mon sens aussi douloureux pour ceux qui vivent leur Islam tranquillement sans emmerder personne.

    Comprenez-moi bien, je n’excuse rien ni ne légitime rien. Je veux juste montrer que la bonne pensance de surface ne suffit pas pour adresser des problèmes humains. Pour connaître les hommes, il faut connaîtres les hommes. C’était ma tautologie du jour.

    Note pour les informaticiens : ceci est aussi vrai dans l’approche systémique d’un SI.

    Sandra >> Bien sur que l’on peut rire. Les arabes rient. Les juifs rient. La vache qui rit bien sur. L’ara qui rit (déjà fait). Y’a aussi les gastronomes en culotte courte qui rient.
    Rire des choses, rire de l’autre et rire de soi font appel à des mécanismes psychologiques distincts. Là pour le coup, il y a eu une petite confusion.

  13. 13
    antenor nous dit :

    la question qui me turlupine à ce sujet brulant d’actualité : les règles d’une religion qui nous est étrangère ont-elles à s’imposer à nous ?
    quant vous allez en arabie saoudite, vous ne demandez pas à boire une canette de bière. vous attendez sagement le jeudi soir pour aller sur l’île de bahrein et vous y torcher. pourquoi notre liberté qui est que l’on peut rire de tout serait elle moins forte que l’interdiction de représenter M. ?

  14. 14
    Byalpel nous dit :

    Antenor >> J’ai écarté ce point délibérément parce que pour moi c’est une évidence. Et même mieux, tu peux “faire partie d’une religion” (oh que c’est mal dit) et enfreindre ces règles.

    Par contre, “liberté = pouvoir rire de tout”, c’est mon tome 2.

    Je vais vendre de la pub tellement je tease sur le sujet ! :)

  15. 15
    Sébastien nous dit :

    Byalpel, la caricature hitler Anne Franck me fait bondir parce qu’on doit respecter les morts, surtout dans des circonstances aussi horribles. Ca me fait aussi hurler parce qu’Anne Franck avait 16 ans quand elle morte. Ce dessin est donc ouvertement pédophile. Ce n’est pas une histoire de religion.

    J’imagine que c’est douloureux pour les modérés de voir que leur religion est assimilée au terrorisme, je n’en doute pas une seule seconde. Mais quand les intégristes commettent leurs crimes au nom de l’Islam, au nom du Jihad que tout “bon” musulman est censé faire, qu’ils ne s’étonnent pas de cet amalgame.

  16. 16
    Pascal nous dit :

    Bon, je vois que la discussion est chaude…ça m’arrange il caille dehors chez moi…
    ici, dans le pays le-plus-fort-de-la-Terre ( et de l’Univers), les journaux parlent pas vraiment beaucoup de ces évènements. Quand je dis ça, c’est que ce n’est pas LE sujet majeur de discussion, ils en parlent, hein! C’est de la niouz de la bonne niouz, mais comme je ne regarde pas la télé, c’est difficile de juger. les journaux (Washington Post et NY Times) ne s’attardent pas trop sur le sujet non plus, ce qui fait que cela devient le problème des autres… En fait, je trouve qu’ils se dégagent un peu de cette histoire, et relatent les évènements de “loin”, en cherchant à passer (mon opinion) pour les gentils…
    C’est un bon coup de pub pour eux…
    “Oh ben oui ma p’tite dame, qu’est-ce qui se passerait si on habillait MLK en gangsta’ rap clothing…”
    “C’est mal de se moquer des musulmans comme ça…”
    Maintenant il va y avoir des coups de pubs à droite à gauche, et beaucoup (j’ai lu dans le NY times ce matin que l’Iran allait faire un concours de dessins sur l’Holocauste) vont sauter dans le Band Wagon pour critiquer, brûler, et punir les infidèles…sur ce, je vais aller décrocher le petit Jésus de mon bureau, y’a un connard qui lui a mis une casquette et un T-shirt de Britney…et je crois que c’est pas fini

  17. 17
    caelle nous dit :

    on m’a appris que ma liberté s’arrêtait où commençaient les platebandes des autres, qu’on pouvait faire ce qu’on voulait tant qu’on emmerdait pas les autres, que les règles de vie dans la société, c’était pour que ça se passe bien, pour pas que les jeunes costauds dépassent en courant la vieille dame et qu’elle trébuche, que c’était pour ça qu’il y avait des services d’urgence, que quand on a une crise cardiaque, on est bien content qu’il y ait des gens qui s’arrêtent pour voir ce que vous avez, appellent les secours et qu’il y ait des gens qui savent quoi faire pour que vous évitiez de mourir. On m’a montré qu’il y avait des points positifs à vivre en société, vu qu’on ne sait pas tout faire tout seul et que ça peut être chouette d’être ensemble
    En revanche, on m’a aussi dit que, quand on me menaçait et qu’on voulait m’intimider, voire qu’on me frappait, j’avais deux solutions: soit je courais très vite en espérant battre le record de vitesse, soit je faisais face (si y avait plus d’issue) et je répondais coup pour coup en espérant très fort tenir plus longtemps que ceux qui m’avaient attaquée.
    C’est pour ça que le panneau “ne tentez pas les pickpockets” dans le métro me choque. Comme si avoir quelque chose les provoquait et que, par conséquent, si on m’attaquait, j’étais responsable. Je n’ai jamais la tentation de voler quelqu’un donc si on essaie de me voler, faut pas s’attendre à ce que je me laisse faire.
    Mais ça, ce n’est pas une attitude qui va bien pour les groupes. Trop individualiste comme façon de penser et de se conduire. Tant pis.
    Ce qui est dramatique avec les humains, c’est qu’on se conduit toujours comme des mômes de trois ans dans le bac à sable. Sauf qu’on a des certitudes et qu’au lieu de pelles, on a des bombes, des missiles, des lettres officielles et tout le toutim.
    Et c’est toujours pareil, toujours les mêmes rapports de force.
    Ca devient lassant :(
    Sinon, les converses polémiques c’est bien, sauf quand ça se termine en se tapant, car à la fin quand on est à court d’arguments, on finit toujours par se taper les uns les autres.
    Alors, moi, personnellement, je dis pouce. Je ne veux pas qu’on me tape :)
    Bonne journée à tous.
    Les résultats du “bateau”, c’est pour quand? :)

  18. 18
    sandra nous dit :

    Oui le bateau alors ?

  19. 19
    dayenou nous dit :

    kel force…. pouvoir traiter de prostituee la mere de Mahomet en pretextant defendre sa cause!!!!
    chapeau…
    une chose me turlupine, c fini alors les insultes a l’ancienne qui se termine par une course vers le car de crs le plus proche.
    ok, on passe donc au troisieme degre

  20. 20
    sandra dalle nous dit :

    Dans toute cette note il manque deux mots : PAIX ET AMOUR. (c’est dommage)

  21. 21
    ab6 nous dit :

    Y a un post absolument dément de parisian Smile (une copine de yaelZ) là dessus.
    j’ai adoré, elle s’est fait emmerder et a fermé les commentaires, mais ca vaut le coup d’oeil.

  22. 22
    Sébastien nous dit :

    En effet, le post de parisian smile est très bon. J’ai écrit plus haut “Ca me choque qu’ils [les musulmans modérés] laissent les islamistes les représenter.” Ce post m’a mis du baume au coeur !

  23. 23
    Byalpel nous dit :

    Seb 1 >> Mouais. Ben et alors ? Pédophile c’est une valeur pour toi, peut-être pas pour d’autres (je connais plein de femmes marocaines mariées à 16 ans). Pas avec Hitler ouaip.

    Pascal >> Tain tu l’as le t-shirt de Britney !!! ?

    Caelle >> Lassant mais soyons fatalistes. Le bateau ce ne sera pas avant dimanche j’ai un boulot monstre (et je ne peux pas me contenter de la magouille de TB)
    pour le coup.

    Sandra >> Idem

    Dayenou >> Hello mon fwewe. T’as vu j’ai du courage, meme pas peur des fatwas ! Alors que toi, fatwa attention a twa.

    ab6 et seb >> Désolé de vous contredire. Cette jeune fille le dit : elle ne veut pas suivre la religion musulmane de ses pères. Elle n’en conserve que le code-barre. Alors elle n’est pas “modérée” mais “externe”. De plus, j’ai toujours tendance à me méfier des posts “haine de soi”. Ce n’est pas le cas exactement ici puisqu’elle affirme ses convictions haut et fort, mais se désolidarise de tout l’aspect religieux/foi de l’Islam.

    Remarque, vu les éléments qu’elle cite, y’a de quoi.

  24. 24
    ab6 nous dit :

    Mais ByBy, le post de parisian ne me plait pas parce qu’elle est maghrebine, il me plait parce qu’il est EXTERNE, justement.

  25. 25
    Byalpel nous dit :

    Ben moi aussi je suis externe, et je ne pense pas comme elle.

  26. 26
    Sébastien nous dit :

    Externe ça ne veut pas dire grand chose. Elle pourrait très bien être “choquée”, ou dérangée comme toi Byalpel. Et je ne lis aucune haine de soi dans son post. Au contraire, il est très mesuré. Je n’ai lu qu’un seul post d’elle et je ne prétends pas la connaître mais elle me semble avoir une vision moderne de l’Islam.

    Et sur le dessin d’Anne Franck, t’es de mauvaise foi ! Oui au Maroc ou ailleurs il y a des filles qui sont mariées jeunes, mais c’est dans les moeurs. Dans notre culture occidentale, on se marie rarement à 16 ans et encore moins avec un mec de 50 balais ! Filou va ;)

  27. 27
    Byalpel nous dit :

    Oui je dis ce n’est pas le cas exactement ici, mais je me méfie toujours : la “modération” ou “l’exclusion” sont parfois des haines de soi déguisées.

    Pour Anne Franck, je provoquais. Je veux dire que ça te choque à cause de valeurs qui sont les tiennes (j’avais pas du tout pensé à la pédophilie) et pas forcément celles des autres. Evidemment, la Shoah est plus “fédératrice” sur le plan humain que Mahomet, mais comme tout le monde le clame haut et fort : on a le droit de rire aussi de ça.

    Et si tu continues a faire le filou, je vais dévoiler mon tome 2 dans les comms, donc je dis halte.

    Voilà… :)

  28. 28
    Yaelz nous dit :

    Les musulmans aiment leur religion, leur foi, comme on aime sa mère.

    J’aurais prefere qu’on se foute de ma religion plutot qu’on l’utilise pour repandre le sang et la terreur. La voila l’ultime insulte. Et pas une caricature a 3 frcs censee me representer en tant que croyante.

  29. 29
    Yaelz nous dit :

    Et puis cette question toujours: pourquoi l’islam moderee, donc la majorite puisqu’on nous l’affirme, reste silencieuse ou presque? N’est-ce seulement que par peur qu’on ne l’entend que trop rarement condamner les crimes d’une minorite islamiste?

    Voila ce que je me demande.

  30. 30
    Yaelz nous dit :

    Ah les fautes. Je m’en fous, de toute facon avec le coup du cornichon j’ai deja une reputation de nulle en orthographe, alors!

  31. 31
    Byalpel nous dit :

    Ton comm est concis et il dit tout. Et il le dit bien.

    Mais j’aurai essayé de défendre le point de vue opposé, c’est difficile, mais la démarche devait être faite de comprendre les causes indépendamment des conséquences, aussi néfastes soient-elles.

  32. 32
    Byalpel nous dit :

    Yaelz 2 (putain tu comm’ plus vite que ton ombre :) ) >> Bon point. En France j’en entends bcp qui se levent pour (ou alors je suis bien entouré). En Iran, comme je disais à Seb par téléphone, je ne les imagine pas trop avec leur pancarte dans la rue…

    Yaelz 3 >> a ce propos, t’as pas chanté. C’est pas grave. Ca laissera des chances aux autres…

  33. 33
    Yaelz nous dit :

    C’est une demarche juste, je trouve.

    Bonne nuit, mon pote. Je t’enverrais ma voix samedi soir sans faute!
    Sur la vie de Mo…nan rien.

  34. 34
    caelle nous dit :

    moi, je dis bravo Yaelz.
    Byalpel, c’est un luxe que de pouvoir analyser les causes sans prendre en compte les conséquences que beaucoup hélas ne peuvent pas se permettre.
    Et en Iran, si tu te balades avec une banderole, tu peux avoir des soucis plus sérieux que les tomates.
    Ah et puis, quand les nanas pourront se balader partout dans le monde à n’importe quelle heure du jour et de la nuit sans craindre d’avoir des emmerdes ni attirer l’attention, je recommencerai à discuter le coup en voyant le point de vue de tout le monde :)
    parce que pour m’être baladée seule dans des coins archi craignos parfois et m’en être tirée sans me faire taper ou pire (et savoir qu’il y a des coins où je ne pourrai jamais aller parce que je suis une fille et pourtant ça me plairait d’aller voir à quoi ça ressemble), eh ben, quand les hommes auront tous été une nana une fois toute une nuit qui ne faisait rien d’autre que tenter de rentrer chez elle sans encombres, on en reparlera :)
    Bon, j’avais dit que je ne disais plus rien. Me suis encore dédite. Mea culpa.

  35. 35
    chimene nous dit :

    Ahaha, moi je suis plutôt du genre athée, mais par contre, je suis plutôt du genre bretionne. Et ça me choque un peu ton image du far à côté de Moise. Alors, hein, fait gaffe. Chez les Breizhou on a aussi nos terroristes. n ne se moque pas impunément du far.
    Sinon, je suis bien d’accord que c’est pas bien fin de caricaturer Mohamet avec une bombe en turban. Mais globalement, la caricature n’est pas bien fine. Et puis, on ne peut pas interdire aux journalistes étroits d’esprit de s’expimer bordel! Ca reviendrait un peu à supprimer les journaux…
    Et puis, c’est tellement bon d’être pas d’accord avec un article… Ca permet les engueulades en famille (”mais, papa, tu m’avais DEJA déshéritée…”), et puis les bonnes tranches de rigolades avec les copains que t’as invité exprès pour s’indigner (et puis aussi pour une petite partouze, mais après).

  36. 36
    Byalpel nous dit :

    Chimene >> Ah les phares de Bretagne !! Tu dis “c’est tellement bon d’être pas d’accord avec un article” : je dis OUI A 1000%. Tu crois que je fais des articles comme ça pour quoi ? :-D