Une fois, j'ai eu 2 en maths.
L’ABIIPP
Le 31/03/2006 - 03:18

Le 11 février de cette année, je m’en souviens comme si c’était il y a plus d’un mois, j’avais décidé de monter une association : l’ACPMPR. Et vous êtiez prêts à me soutenir, financièrement et moralement.

Désormais, je vous propose une nouvelle association : l’ABIIPP. L’Association pour Baillonner les Incompétents en Informatique qui Parlent en Public.

L’autre jour, en faisant la queue pour emprunter de nouveaux livres à la bibliothèque municipale de ma ville (ouverte le dimanche : que le Seigneur, Chirac et la CIA protègent mon maire André Santini pendant 79 ans encore), alors que je vaquais à enfoncer un cure-dent dans l’épaule de ma femme pour vérifier si elle était toujours vivante, j’entends distraitement une conversation derrière moi.

Quand je dis “j’entends distraitement”, je minimise. Je litotise. Un grand dadais d’une trente-cinquaine d’années tenait par la main sa petite fille d’une cinquaine d’années, et braillait dans le mégaphone (à moins que ce ne soit sa bouche) à sa femme drôlement jolie - si elle consentait enfin à pratiquer l’islam intégriste et à se voiler le visage :

- … et alors, tu sais ce que j’ai fait chérie ? J’ai bien vu que j’avais un virus sur l’ordinateur. Hé ben hop ! j’ai débranché la prise réseau immédiatement pour éviter d’être entièrement contaminé.

A ce stade de la conversation, je m’agenouille et lève les bras au ciel : merci Seigneur de me donner de telles joies dans une journée dominicale qui s’annonçait mal (Champion, Darty, Ikea ou équivalent).

Et le type renchérit, sa femme d’acquiescer en silence :

- … et comme le disque dur était infecté j’ai dû d’abord vider la mémoire. J’ai lu sur Internet qu’il fallait éteindre l’ordinateur et enlever les barrettes du socle pour vider complèment la mémoire [véridique !] alors …

Pendant que j’urinais discrètement dans un gobelet en plastique à force de rire, l’hôtesse d’accueil me fait signe d’avancer. Je termine mes trois petites gouttes et je m’exécute. Le type derrière avait besoin de briller. Il conclut :

- … le truc le plus galère, c’était de booter sur une disquette saine, alors que je n’ai pas de lecteur de disquettes. Tu sais comment j’ai fait [dit-il sur un ton : attention, je vais sûrement la breveter cette idée !] ? J’ai été chez Abraham/Isaac/Jacob [il n’y en a que pour Pierre/Paul/Jacques sinon] et j’ai branché le disque dur en esclave. Et là, hop, avec son antivirus, il m’a tout assaini !

Quand les services secours sont arrivés, j’étais encore sur lui avec mon pic à glace proche de son oeil droit.

A-t-on le droit de laisser parler de telles personnes ? En public ? Devant sa femme et sa gamine ? Non ! Alors, comme moi, adhérez à l’ABIIPP !

Les lecteurs geeks auront compris que :

- retirer le câble ne sert à rien. Peut-être a-t-il bestialement transposé l’image du coïtus interruptus ? Bémol, cela sert lorsque le virus envoie par mail des fichiers infectés mais à son niveau de connerie, ce n’était pas l’essentiel de son discours.
- Ôter les barrettes : ahahah, je retourne aux toilettes deux secondes…
- Il y avait plus simple, pov tâche ! Et les CD de boot tu connais pas ?

Ah vous non plus ?

13 commentaires

  1. 1
    Tant-Bourrin nous dit :

    C’est en effet à hurler de rire, un tel niveau d’incompĂ©tence !!!! Tout le monde sait que si un micro est infectĂ© par un virus, il suffit de le plonger cinq minutes dans une lessiveuse d’eau bouillante pour le dĂ©sinfecter ! ;)

  2. 2
    matthieu nous dit :

    Ca sous entend quoi la question de la fin ?

  3. 3
    Twig nous dit :

    (air dĂ©daigneux) Ouai mais tu comprends j’fais parti de l’Ă©lite Mac, ce genre de truc me paraĂ®t tellement loin… Un virus, pfffffffff, j’en baille ,tiens ! ;-)

  4. 4
    antenor nous dit :

    si j’avais un marteau, je taperais sur la vermine…

  5. 5
    Bakemono nous dit :

    hinhinhin
    moi je m’en fous.
    Linux rulessssss
    Ceci dit, mĂŞme avec windows (j’ai les 2 OS sur mon PC), windcrotte a sa partition à lui tout seul. Aucune donnĂ©e avec au cas oĂą j’ai à formater (jamais eu besoin jusque là)

    C’est dur comme situation. Si tu le reprends, tu le ridiculise à mort devant sa femme et sa fille.
    Si tu ne le reprends pas, il reste dans sa connerie…

  6. 6
    Yves nous dit :

    J’ai appris plein de choses que je ne savais pas et qui me seront bien utiles. Moi quand mon ordinateur se met à parler ou à chanter, si je ne suis pas d’accord, je l’Ă©teins et je le rallume. Si ça peut aider certains, je donne bien volontiers la soluce.

  7. 7
    Saoulfifre nous dit :

    Non, pitiĂ©, chers adhĂ©rents de l’ABIIPP, ne baillonnez pas ce genre de personnes : au prix oĂą Gad Elmaley vend son DVD, il faut sauver le petit thĂ©atre gratuit de rue…

  8. 8
    vincent nous dit :

    Je suis comme Twig… Les virus, c’est pour l’institut Pasteur. Mais je me souviens d’une Ă©poque fort lointaine pdt laquelle j’utilisais un PC et pour se dĂ©barrasser d’un virus… Ben je sais plus, ha si : je l’envoyais à tous ceux que je connaissais et comme ça, ils cherchaient à ma place ;-)

  9. 9
    SĂ©bastien nous dit :

    J’ai travaillĂ© chez Wanadoo à la hotline pendant 6 mois. Un jour une nana m’appelle et me dit qu’elle ne comprend pas : à chaque fois qu’elle se connecte, elle tombe sur un site X et elle n’a pas accès à d’autres sites. Flairant le coup je lui demande de checker la connexion dont elle se sert pour se connecter. J’avais mis dans le mille : elle se connectait via coquinesenchaleur ou un truc dans le genre.

    La nana me demande comment c’est possible. Je lui rĂ©ponds : vous avez un fils, non ? Oui. Ben voilà. Et là elle me dit ne quittez pas une seconde s’il vous plaĂ®t. Je l’entends hurler le prĂ©nom de son fils : Benjamiiiiiiiiin, viens iciiiiiii tout de suiiiiiiiite ! Et d’une voix charmante de me saluer en me remerciant chaleureusement…

    Tout ça pour dire qu’après 6 mois dans une hotline, je peux entendre n’importe quoi…

  10. 10
    Yaelz nous dit :

    J’avais un collegue comme ca, qui debitait des conneries grosses comme sa tete sur un ton de grand pro en informatique.
    Moi ils me font vraiment rigoler, ces gens-la.
    ( Enfin, quand je comprends qu’en fait ils disent n’importe quoi, hein. )

  11. 11
    ab6 nous dit :

    Moi j’aurais fait pareil que le monsieur, alors je me tais. :)

  12. 12
    tristan nous dit :

    Je veux bien adhĂ©rer à ton assoc mais seulement si tu adhères à la mienne : l’ACCGT (sans jeu de mot), Association pour Claquer les Constestataires des Grèves de Transport.
    Cette association ferait des apparitions violentes dans les JT à la tĂ©lĂ©, lorsque sur les quais de trains, les usagers en colère disent aux journalistes : “C’est toujours pareil avec ces faignants ! Comment JE fais pour aller au boulot MOI, hein ?”
    Là BLAM ! Une tarte, sans explication comme ça…

    Bonne idée non ?

  13. 13
    Byalpel nous dit :

    TB >> Après avoir mis sa housse bien sûr (sinon le rétro-virus peut revenir)

    Matthieu >> Rien, rien :-)

    Twig >> Ah, tu as un Mac ? (air dĂ©daigneux d’informaticien)

    Antenor >> Tain avec un marteau y’a pas mal de monde que je mettrais sous le terme “vermine”

    Bakemono >> Une telle tigresse que toi ne pouvait QUE ruler sous Linux. Tu fais toujours des CGUPlot ? :-)

    Yves >> Y’a la technique d’Antenor avec le marteau qui marche bien (une fois seulement)

    Saoulfifre >> Si j’aurais su, je t’aurais offert le DVD plutot que la BD !

    Vince >> Ah des mecs comme toi !! Combien sont venus me voir pour me demander de leur rĂ©parer leur ordi ! Anecdote : une fois je n’ai pas rĂ©ussi à virer le virus, j’ai tout formatĂ© comme un cochon. Ca lui apprendra.

    Seb >> Tu peux pas retenter l’expĂ©rience chez Bezeq International ?

    Yael >> Moi aussi ils me font rigoler. Sauf quand ils parlent du monde bancaire ou pour le coup, je suis perdu à chaque mot…

    Abs >> Oui mais toi tu es excusée tu ne sais même faire un podcast toute seule :)

    Tristan >> Entièrement d’accord ! [pour de vrai !] MĂŞme mieux : tous les gens qui se plaignent en public. SBLAM ! Ca fait du bien c’est clair.