Ce blog contient environ 750 623 mots ou presque.
Polémique j’ai gučre
Le 20/06/2006 - 22:37

Cela faisait longtemps, tiens, une petite polémique entre personnes de bonne constitution.

L’article source est ici. Cela prend 30 secondes à lire.

Le sujet : Eric Raoult (député-maire du Raincy) s’indigne des tenues vestimentaires des collégiennes et lycéennes par temps chaud.

En lisant l’article copyright AFP, j’avoue avoir été moyennement surpris de l’exploitation médiatique et de la récupération politique de son allocution. C’est toujours la même chose partout, perpétuellement : le fond du message est extrapolé ou perverti, on manigance contre le parti du personnage (si c’est UMP alors c’est forcément nul, de droite, extrémiste, salop, assassin etc), et on attaque là où le bât blesse, jusqu’à atteindre des sommets de démagogie presque aussi pitoyables que dans les grandes périodes propagandesques de notre pays (ou d’ailleurs d’ailleurs).

Je vais m’intéresser au fond, pour ma part. Quel mal y a-t-il à dire que les déliquants jeunes écolières portent des tenues “provocantes” et “à la limite de la décence” ? Et surtout, pour sortir du débat passionnel bien/mal, ce bonhomme n’a-t-il pas mis en évidence une dérive de la fringue chez nos benjamines ?

Que l’on se comprenne : il existe une décence manifeste, un code vestimentaire implicite dans les entreprises. Certaines sociétés sont moins exigeantes que les autres évidemment, mais généralement, les employés sont tenus à être habillés selon le “bon sens”.

Evidemment, si on parle de l’entreprise de Pigalle à 2€ le DVD, la tenue est plutôt tendance “légère”. Ne me demandez pas comment je le sais, c’est un copain qui me l’a dit.

Certaines écoles (et les vieux qui lisent en parleront mieux que moi, mais proche de ma scolarité également) imposaient la blouse aux élèves, afin d’éviter toute distinction vestimentaire. Dans la mienne d’école, un surveillant au portail matait surveillait les filles et leur tenue. Trop décolleté, trop court, trop découvert, trop moulant même, un aller-retour à la maison.

Alors quand je lis ceci, je me marre :

C’est “un faux débat, déplacé, un non sujet”, a insisté Corinne Tapiero, vice présidente des parents d’élèves Peep. “On vit dans un système que M. Raoult n’a pas bien compris: les adolescents s’habillent aujourd’hui pour être fondus dans la masse”, a-t-elle expliqué.

D’après cet argument, tu m’étonnes qu’il faille acheter des jeans truc à 1400 balles ou des baskets machin à 1000 balles pour se fondre dans la masse. Ensuite, je me demande qui fait un “hors sujet” dans sa réponse. Raoult demande juste à ce que les filles s’habillent pas comme des putes de manière décente, pas de les enfermer dans “une burqua” pour citer Faride Hamana, (président de la FCPE, première fédération de parents) qui a vraiment tout compris au problème.

On a looooonguement discuté de la laïcité à l’école. Moi la laïcité elle me gave. C’est un prétexte pour y coller tout et n’importe quoi. Mais la décence à l’école, c’est trans-éducatif, désolé du barbarisme. Ca dépasse ces guéguerres entre islamistes gentils, islamistes pas gentils, droite, gauche, tolérants, intolérants etc. C’est du savoir-vivre !

Vous allez me dire : “ah, mais qui peut juger de ce qui est indécent ou pas ?”. Je vais vous répondre : “le bon sens”. On ne cause pas d’arbitrage de Coupe du Monde (oups, mauvais exemple) mais d’éducation. Je ne peux pas croire qu’une mère (et surtout un père) laisse sa fille sortir à 15 ans avec, pour citer Raoult, “le pantalon baissé de façon qu’on voit le piercing et les premiers poils du pubis“.

Vous allez aussi me dire : “t’es un extrémiste, un intégriste religieux, un fanatique, un consultant en informatique”. Tout n’est pas faux, déjà. Et si je devais choisir pour mes enfants entre une école publique républicaine laïque mais avec de telles “valeurs” et une école privée républicaine religieuse consciencieuse de la pudeur des jeunes filles, j’opterais irrévocablement vers le second choix. D’ailleurs, vu comme c’est parti, je me demande pourquoi j’emploie le conditionnel.

Mais bon, je suis mauvais juge, j’étais déjà contre les publicités 4×3 avec des filles à demi nu alors…

Byalpel, à peine 31 ans, déjà “vieux con”.

36 commentaires

  1. 1
    yves nous dit :

    Non, non ! ni vieux, ni con !

  2. 2
    djo nous dit :

    Mr Raoult devrait avoir le courage de ses opinions et faire de vĂ©ritables propositions au lieu d’envoyer des lettres alambiquĂ©es pour rĂ©agir stupidement lorsque les contradicteurs sans cerveaux sortent du bois (action crĂ©tine- rĂ©action idiote). Ce genre de manoeuvre est obscène et ne fait que nuire Ă  la crĂ©dibilitĂ© des politiques.

  3. 3
    Tant-Bourrin nous dit :

    Ceci Ă©tant, faudra qu’il me donne ses adresses, le Raoult, parce des “pantalons baissĂ©s de façon qu’on voit le piercing et les premiers poils du pubis“, j’en ai pas souvent croisĂ© ! Il forcerait un chouia le trait que ça ne m’Ă©tonnerait pas…

  4. 4
    ab6 nous dit :

    ben, mon Byby, je suis estomaquee que tu vois pas 5 minutes que tout ça, ça puisse ĂŞtrePOLITIQUE (dans le mauvais sens du terme). Raout il s’en tape le coquillard de la decence des jeunes filles. C’est parce que c’est vachement vendeur de faire style on protege les enfants…comme si leur mettre un col roulĂ© au mois d’aout les protegerait du reste.
    C’est un peu comme la nouvelle mode de la “reprise des bonnes vieilles methodes en lecture”…qui en realitĂ© n’ont jamais disparu des ecoles. mais bon, tout le monde est content, on pense que maintenant les gamins sauront lire plus mieux, plus vite. Comme si c’etait un probleme de methode, d’instit…
    Et puis, quand t’etais petit, tu t’habillais en quoi, toi ? En Phil Barney !
    Les dejeunettes elles s’habillent en jennifer
    c’est comme ça depuis la television.

  5. 5
    Byalpel nous dit :

    Yves >> Mais toi t’en penses quoi ? :)

    Djo >> Non, non :) Ce qui est crĂ©tin, c’est la cour de rĂ©crĂ© Hollande - De Villepin. Ce qui nuit Ă  la crĂ©dibilitĂ©, c’est ClearStream. Tu voulais qu’il dise quoi ? “DorĂ©navant, ceinture de chastetĂ© et veste longue pour toutes” ? Mais ça, ce n’est pas LE FOND. Je me fous que Raoult (ou un autre) envoie une lettre, ce qui m’intĂ©resse c’est comment s’habillent les jeunettes Ă  l’Ă©cole…

    TB >> D’accord avec toi, ça a l’air Ă©xagĂ©rĂ©. En mĂŞme temps, je ne vais plus souvent faire les sorties de lycĂ©e (avec mon imper, hein), je ne suis peut-ĂŞtre pas au fait de ce qui se pratique couramment. Et puis ce coup du pantalon baissĂ© a dĂ» arriver une seule fois, et effectivement cela rend le discours moins crĂ©dible

    Abs >> Ne sois pas estomaquĂ©e. Toi aussi tu tombes dans le piège : tu juges le fond POLITIQUE. Je me fous de l’exploitation politique du truc, il y a quand mĂŞme dĂ©bat de fond. Les jeunes filles s’habillent-elles dĂ©cemment dĂ©sormais ou pas ?

    Tu cites, Ă  mon sens, un vrai problème : la tĂ©lĂ©vision. Toi, tu concèdes que les filles s’habillent en Jennifer parce qu’elles ont vu la tĂ©lĂ©. Moi je prends le raisonnement inverse : pour Ă©viter qu’elles s’habillent en jennifer, ne faut-il pas freiner/bloquer/Ă©teindre ce satanĂ© poste ?

    PS : chez nous on n’a jamais Ă©tĂ© influencĂ© par la tĂ©lĂ© ni la mode, au contraire. J’ai eu mon premier jean Ă  13 ou 14 ans, je te dis pas comment je dĂ©notais avec mon pantalon en velours…

  6. 6
    ab6 nous dit :

    Les filles s’habillent a la mode, et la mode c’est pas decent…et la tele c’est le mal, et je suis contre.

    Mais je sais pas comment lutter…parce que ton mome il voit d’autres mĂ´mes; que tu le veuilles ou pas, alors tu expliques, tu pĂ©dagogises, mais il s’en tape, il veut ĂŞtre “comme les autres”, et c’est plutot bon signe, tu vois. parce que j’en connais des momes “bio” qui mangent du tofu, et n’ont pas la tĂ©lĂ©. Ils jouent jamais avec personne, ils sont a part…
    j’te jure c’est un vrai probleme terrible de parents ..qui souffrent (oui, fallait que je dise que je souffre un peu, ca faisait longtemps):)

  7. 7
    Byalpel nous dit :

    Manger du tofu :) ))))

    Mais bien sĂ»r que c’est un vrai problème de parents. Evidemment que ton mĂ´me il en voit d’autres et le plus dur, c’est d’admettre qu’il est diffĂ©rent (c’est pas Ă  toi que je vais faire le fin psyqwoq hein).

    A mon sens, mais je ne suis pas encore parent (ça va venir, ça va venir), DE TOUTES FACONS, ton enfant sentira qu’il sera diffĂ©rent des autres, sur n’importe quel sujet. A toi de donner les impulsions nĂ©cessaires pour lui indiquer les valeurs pour lesquelles il s’en fout royalement (la mode, la tĂ©lĂ©, le tofu) et celles pour lesquelles il doit se battre ou se distinguer (moi j’y placerais le judaĂŻsme par exemple ici…). Et transformer ainsi ce qu’il traite en faiblesse comme une diffĂ©rence distinctive, une force, un moteur.

  8. 8
    Pascal nous dit :

    Mais moi j’en porte des pantalons comme ca ! Tu me dis qu’il faut que je le range? Pfff, mais je veux rester jeune !

  9. 9
    Yaelz nous dit :

    D’accord sur le fond, mais tu te sers d’arguments qui mettent mal a l’aise la feministe a 2 frcs qui est en moi. (le surveillant au portail, l’expression la pudeur des jeunes filles, “Je ne peux pas croire qu’une mère (et surtout un père) laisse sa fille sortir Ă  15 ans avec etc.) comme si la pudeur, les regles de la decense ne devaient etre appliquees qu’aux jeunes filles ( par leur freres/leur peres).

    En fait, je crois que c’est le ton “grand-frere feuj-sef qui sait ce qui est bien pour ses soeurs” qui me derange.

  10. 10
    Yaelz nous dit :

    Bon oublie la derniere phrase. Il me semble que c’est pure projection de ma part.
    Enfin presque. ;)

  11. 11
    Byalpel nous dit :

    (A croire que j’ai du temps aujourd’hui)

    Pascal >> Monte-le au moins aux genoux alors !!

    Yaelz >> SacrĂ©e fĂ©ministe :) Bon d’abord, y’a surtout pas de ton “grand frère truc machin”. Je ne protège pas mes soeurettes, je parlais de ce que j’ai vĂ©cu tout bonnement.

    Evidemment que cette thĂ©orie ne devrait pas s’appliquer qu’aux filles. Mais les filles ont plus de moyens de “jouer” avec leur corps pour stimuler (disons ça comme ça) les hormones mâles… OĂą se place la limite entre l’aguichement sĂ©ducteur et l’abaissement moral ? Aucune idĂ©e, chacun suit ce qu’il considère ĂŞtre le bon sens (ou des valeurs ancestrales hein ?).

    Le fond de ma pensĂ©e, sur ce coup, c’Ă©tait : on dĂ©tourne progressivement les valeurs des plus jeunes. Les valeurs du corps remplacent les valeurs du coeur.

  12. 12
    yves nous dit :

    Byby > pour répondre à ta question, je pense comme toi. Normal, je suis un vrai vieux con.
    Pas trop envie d’entrer dans le dĂ©bat dĂ©mago d’un cĂ´tĂ© contre histĂ©riques de l’autre.
    Je m’Ă©tonne simplement que des parents acceptent que leurs gamines se dĂ©guisent en lolitas ou sortent en tenue plus que suggestive. Je m’Ă©tonne tout autant des parents qui acceptent que leurs ados se pointent au bahut dĂ©guisĂ©s en hurons, en cheyennes… et viennent en cours exclusivement pour tuer le temps, passer leurs boutons et leurs langueurs.

  13. 13
    Yaelz nous dit :

    Puree, entre les vieux cons et les jeunes dindes, hein, on est pas sorti de l’auberge.

    Bon Byby et Yves, suis d’acc. La preuve, je vous laisse et je vais manger.
    Ah au fait comment etait LA rencontre?! Je viens de me rappeler.

  14. 14
    yves nous dit :

    Yaelz > on a beaucoup parlé de toi !
    Non ! en fait on a décalé pour des raisons de commodité.

  15. 15
    vincent nous dit :

    Je n’ai pas lu les autres commentaires, mais c’est vraiment intĂ©ressant comme sujet et pas du tout rĂ©chauffĂ©. Je pense que si l’Ă©quipe de France Ă©tait sĂ»re d’ĂŞtre qualifiĂ©e pour les huitièmes, on n’en parlerai pas.

    Et pour revenir au sujet, je dirai que tous les mâles qui s’opposent sous couvert de bon sens, de vertu, de morale, ou de dĂ©cence sont purement et simplement des hypocrites de première : “Je refuse(rai) que ma fille/soeur porte un truc comme ça et que si elle le voulait, faudrait attendre ma mort, car il n’y a que les putes qui mettent ces fringues-lĂ  (… mais toutes les autres, mettez-en, j’adore ça !)”. C’est pathĂ©tique. Et dire que ça transforme les femmes en objet, en pute ou en salope, c’est simplement du maschisme et de la misogynie et parfois mĂŞme de la jalousie.

    Personnellement, je trouve ça vulgaire et tout ce que je peux dire de la fille/femme (votre fille/femme/soeur), c’est qu’elle manque de goĂ»t pour s’habiller et pas que ses parents/frères/mari manquent d’autoritĂ© ou que c’est une “salope”.

    Et pour finir : Descarte dit que le bon sens est la chose du monde la mieux partagĂ©e. C’est pas faux, mais c’est pas le mĂŞme pour tout le monde, dĂ©solĂ©.

  16. 16
    Yaelz nous dit :

    Personnellement, je trouve ça vulgaire et tout ce que je peux dire de la fille/femme (votre fille/femme/soeur), c’est qu’elle manque de goût pour s’habiller et pas que ses parents/frères/mari manquent d’autorité ou que c’est une “salope”.

    J’aime bien ton com, Vincent, meme si je suis pas certaine que ce soit ce que Byalpel a voulu dire, malgre le ton un chouya machiste de sa note.

  17. 17
    Yaelz nous dit :

    (he Byby, comment je suis comme moderatrice bloguesque?)
    Sincerement, je pense aovir merite ma reduc sur l’abonnement de ce mois.
    Je me donne bcp de mal, tu sais.

  18. 18
    Yves nous dit :

    Yaelz >
    Je trouve ton intervention si pondĂ©rĂ©e et d’une telle Ă©lĂ©vation morale (ce qui ne me surprend pas d’ailleurs), que c’est moi qui t’offre un abonnement annuel. Et un porte clĂ©. Et un billet de loto ! Et une dizaine de tablettes de chocolat. Et une ford fiesta.

  19. 19
    Byalpel nous dit :

    Vincent, il me semble que tu fais de la gĂ©nĂ©ralisation excessive : tous les mecs n’ont pas l’attitude odieuse que tu relates. Pour ma part je n’ai jamais Ă©crit ni pensĂ© cela, je suis intègre : je ne regarde pas les filles habillĂ©es comme des salopes pas plus que je prĂ©conise cet accoutrement pour ma fille / femme.

    Je n’ai jamais parlĂ© de frère et d’autoritĂ©. J’ai juste considĂ©rĂ© que le “mauvais goĂ»t” devait ĂŞtre contrĂ´lĂ© par les parents. Qu’ils n’y voient ensuite aucune indĂ©cence, effectivement, c’est leur droit (et leur conscience).

    Mais bon, je comprends ce que tu dis, hein.

    Yael, heureusement que tu fais la modératrice et que tu prends ce blog en main, je ne te remercierai jamais assez. A moins de te filer 30 000 chekel en liquide

    Yves >> Ben vas-y demande lĂ  en mariage tant que t’y es !!

  20. 20
    Yaelz nous dit :

    ;)

  21. 21
    Yaelz nous dit :

    He Byby, Abs elle a dit: nan pas en Byby, pas en Byby! Je meurs mais je veux pas etre transformee en Byby.
    Quoi moi je dis n’importe quoi? Moi je mens comme je respire? Viens voir mon blog si tu me crois pas.

    (j’ai la reduc la, je l’ai?)

  22. 22
    ab6 nous dit :

    Je venais juste pour dire que c’etait yael qui avait commencĂ© a dire qu’a force de sortir de grosses vannes bien lourdes de seph, j’allais me transformer en ByBy,
    donc j’ai dit
    “pas en byby”, genre Byby n’est pas du tout lourd, plein de vannes seph…
    Byby est fort, Grand, il sait nous faire reflechir, son humour est leger comme une brise aerienne et sauvage, VOILA, on s’etait mal compris hein…

    Je peux viendre gratuitement ?

  23. 23
    Byalpel nous dit :

    Yael >> pour dĂ©lation intempestive : +3O% D’un membre du lobby : + 50% plus la TVA, et ISF etc

    Abs >> Woaw toi tu sais draguer les mecs. J’aime bien le “grand” aussi dans la litanie. +50% aussi pour fayotage. Tu voulais pas mettre une mini-jupe pendant qu’t'y es non ?

    Gratuitement, non mais vous savez pas Ă  qui vous parlez non ?

  24. 24
    ab6 nous dit :

    T’es dur avec le bĂ©tail, Byby.

    Tu devrais faire syndicaliste.

  25. 25
    Yves nous dit :

    QUOOOOOOOOOOOIIIIIIII ? Ab6 en mini JUUUUUUUUUUUUUUUPPPPPPPPPE ?

    Maître Renard par le spectacle alléché,
    Lui tint à peu près ce langage :
    Hola, Maitresse, AB6,
    Si votre mini-jupe
    Se rapporte Ă  votre huppe,
    Vous ĂŞtes la princesse des hĂ´tes de ce bois…
    Et Tralala…

  26. 26
    Badibuh nous dit :

    Bon je suis en retard pour commenter, et en plus ça va ĂŞtre long, je m’en excuse.

    Je trouve assez Ă©coeurant et vraiment dangereux ce qu’est en train de nous raconter Eric Raoult pour une simple et bonne raison c’est qu’il cherche Ă  culpabiliser les jeunes filles, pas forcĂ©ment volontairement mais on sent cela au fond de son discours. Face Ă  l’incapacitĂ© de notre sociĂ©tĂ© Ă  empĂŞcher le viol et Ă  empĂŞcher aussi le pullulement d’affiches publicitaires ou de clips publicitaires Ă  caractère sexuel, il suffit de s’en prendre aux jeunes filles de 14-15 ans (parfois plus, parfois moins) qui s’habillent “de manière indĂ©cente”. Je trouve cela très lâche (oui je reprends les mots de Dominique, dĂ©solĂ©) et très dangereux car ces jeunes filles vont entendre par lĂ , et bien si tu te fais violer, tu l’auras bien cherchĂ©. Et pire les violeurs y verront lĂ  une sorte de lĂ©gitimation de leur acte puisqu’après tout ces jeunes filles Ă©taient habillĂ©es comme des putes….Je sais bien que ce n’est pas la pensĂ©e profonde d’Eric Raoult mais c’est ce qu’elle vĂ©hicule, une culpabilisation des filles (potentiellement) violĂ©es et Ă  l’inverse une dĂ©culpabilisation des (potentiels) violeurs. Quel courage! On frĂ´le mĂŞme l’idĂ©e que violer est un instinct inscrit en tout homme et que vraiment c’est dĂ©gueulasse de la part de ces gamines de s’habiller de manière Ă  rĂ©veiller ces instincts impossibles Ă  contrĂ´ler…

    C’est abject. Je suis dĂ©solĂ© mais faire porter ce fardeau Ă  des gamines c’est un peu lourd…en plus elles pourraient bien se balader en string dans la rue que cela ne changerait rien, quand je croise une jolie fille dans la rue, habillĂ©e de quelque manière que ce soit je suis capable de ne pas me jeter dessus, et je me vois mal en train de lui dire “ah dĂ©solĂ© mais vu comme tu Ă©tais habillĂ©e, j’ai cru que c’est ce que tu cherchais…” . Un discours ne sera crĂ©dible que lorsqu’il s’en prendra aux violeurs, point.

    Imaginez en plus une gamine qui se fait violer et qui entend dire “en mĂŞme temps vu comme elle s’habillait”, elle risquerait de ne pas porter plainte puisquelle aurait entendu Ă  la tĂ©lĂ© dire qu’après tout elle l’avait bien cherchĂ©. Imaginez aussi un gamin qui se retrouve devant une fille habillĂ© (Ă  son goĂ»t) de manière indĂ©cente et qui se dit “bon, ils ont dit Ă  la tĂ©lĂ© que c’Ă©tait de sa faute Ă  elle, moi j’y suis pour rien”.

    Evidemment je grossis le trait, mais c’est pour pointer le danger rĂ©el d’un tel discours public. Je souligne le fait qu’il soit public, il est Ă©vident qu’il est du travail des parents de dire Ă  leurs filles “tu es sĂ»re que tu veux t’habiller comme ça, tu sais des garçons peuvent t’embĂŞter..” mais aussi d’expliquer Ă  leurs garçons qu’une fille habillĂ©e de manière “indĂ©cente” n’est pas forcĂ©ment une pute qui va rĂ©veiller ses instincts les plus profonds…

    Mais bizarrement personne ne parle de ce second discours qui doit aussi ĂŞtre fait et qui me semble ĂŞtre le plus important…bizarre, bizarre…

    Je ne m’arrĂŞte pas sur ce qui peut ĂŞtre indĂ©cent ou pas, parce qu’on sait très bien que plus ça va plus la limite va reculer, je ne parle pas non plus du problème du “vulgaire” qui est une peur très française, un contre-idĂ©al contre lequel nous cherchons absolument Ă  nous prĂ©munir sans vraiment (chercher Ă ) savoir rĂ©ellement ce qu’est le vulgaire…

    Ah oui aussi j’habite dans une “grande ville” (Lyon pour ne la pas citer) et je ne vois jamais de filles habillĂ©e de manière indĂ©cente. Deux possibilitĂ©s: soit je ne vois pas l’indĂ©cence oĂą elle se trouve ce qui renforce la thèse de l’Ă©ducation nĂ©cessaire CHEZ LES GARCONS, soit les filles savent par pragmatisme très bien oĂą dĂ©bute l’indĂ©cence et savent l’Ă©viter. En effet dans une grande ville je crois qu’il suffit d’une sortie un après-midi, avec une tenue jugĂ©e indĂ©cente, passĂ©e Ă  se faire accoster dans tous les coins et Ă  voir les rĂ©actions des garçons pour ne pas retenter l’expĂ©rience.

    Mais cela signifierait que les filles ont la capacitĂ© d’analyser une situation et de rĂ©flechir par elle mĂŞme….peut-ĂŞtre trop difficile Ă  imaginer pour Eric Raoult…

    Bon en gros pour rĂ©sumer je crois qu’on ferait mieux d’apprendre aux petits garçons que les filles peuvent bien s’habiller comme elles veulent cela ne sera jamais une raison pour les violer et qu’il n’existe aucune raison pour violer qui que ce soit et je trouve très dangereux de culpabiliser ainsi des gamines qui dĂ©couvrent la sexualitĂ© et qui dès le dĂ©part vont ĂŞtre culpabilisĂ©es pour leur attitude aguicheuse…bonjour le progrès et la libĂ©ration des femmes!

    Désolé pour la longueur.

  27. 27
    Byalpel nous dit :

    Badibuh >> No prob sur la longueur. C’est fait pour ça les blogs (et les polĂ©miques).

    J’entends parfaitement ton message, je pense que c’est prĂŞter beaucoup d’intentions Ă  Raoult, mĂŞme si effectivement, par voie de consĂ©quence, ce point doit ĂŞtre signalĂ©.

    J’ai plutĂ´t axĂ© mon discours sur la morale de la chose. Effectivement, oĂą met-on la barrière, c’est la question que je (me) pose. Le “vulgaire” auquel je fais rĂ©fĂ©rence n’est pas rĂ©ellement liĂ© Ă  la peur française, en tout cas. Enfin, pour ma part.

    Enfin, bien d’accord avec ton rĂ©sumĂ© final… vu du cĂ´tĂ© viol. Ceci Ă©tant, ce n’est pas une raison pour laisser les femmes se promener les seins nus dans la rue sous prĂ©texte qu’elles ne devraient pas ĂŞtre violĂ©es. J’exagère hein, mais l’idĂ©e est lĂ . Il y a aussi une “dĂ©cence” non relative (ie non relative au fait d’aguicher ou pas les garçons) dont la source est Ă  chercher… dans ce en quoi vous avez foi.

    PS : si tu veux voir des filles indĂ©centes, viens sur Paris :-) Je plaisante, moi non plus je n’en vois pas beaucoup et effectivement, en cela la lettre de Raoult est “forcĂ©e”. Je m’interrogeais, encore une fois, sur le statut actuel de la conduite vestimentaire des jeunes.

  28. 28
    Yaelz nous dit :

    laisser les femmes

    Nan y’a rien a faire t’as un discours machiste Byby.

  29. 29
    Yaelz nous dit :

    (Je voterai pas pour toi aux elections du lobby, voila c’est dit.)

  30. 30
    Byalpel nous dit :

    Ouais ok, ça m’a Ă©chappĂ©… C’Ă©tait pas le sens de mon propos, mais you got me.

    (Si tu votes pas pour moi, t’auras pas de boulettes pour vendredi soir. D’ailleurs… Qu’est-ce que tu fais hors de ta cuisine toi ?)

  31. 31
    chimene nous dit :

    C’est fou, j’Ă©tais justement sur un blog fĂ©ministe que j’aime beaucoup, Ă  lire un article incendiaire contre Raoult. La fĂ©ministe en question nous propose en lien l’article de Raoult dans son intĂ©gralitĂ©. http://www.ericraoult.com/article-3020384.html
    Ce qui me dĂ©range dans les propos du sieur, et ce qui dĂ©range, je pense, la plupart des fĂ©mlinstes, c’est le lien qu’il fait plus que suggĂ©rer entre les tenues lĂ©gères et les viols.
    Qu’on soit contre les bouts de peau qui dĂ©passent, je comprends, perso, j’en ferait pas un cheval de bataille, mais vraiment, je conçois, mĂŞme, j’ai tendance sur ce genre de chose Ă  me plier Ă  l’avis majoritaire.
    Mais qu’on argue que les viols sont plus nombreux lorsque les filles s’habillent lĂ©gèrement, j’avoue que moralement, je ne peux pas le laisser passer (c’est le fameux argument qui remet la faute du viol sur la victime), et intellectuellement non plus, puisque c’est faux. Je cite toujours le blog fĂ©ministe :
    Voici un extrait du livre «Masculin / Féminin II» de Françoise Héritier, professeure au Collège de France, où il est question des viols collectifs :
    «La prĂ©mĂ©ditation est constante, avec le choix d’une victime souvent prĂ©sentĂ©e comme timide, effacĂ©e, sĂ©rieuse, bonne Ă©lève, Ă  l’écart de la bande organisĂ©e, laquelle peut comprendre des filles qui assistent aux viols et parfois amènent la future victime…»
    Et je confirme par une expĂ©rience perso, le seule fois oĂą j’ai Ă©tĂ© agressĂ©e par un type(verbalement et tentatives sexuelles), dans un chemin de campagne, je portais un jean et un tee-shirt XXL (et malgrĂ© mon surpoids, le XXL ne m’est pas moulant).
    Enfin, pour en revenir Ă  ta note, je trouve ça chouette ta rĂ©action, parce que je ne m’y attendais pas, et ça tranche avec ce qu’on peut lire par ailleurs. Du coup, ça me fait davantage rĂ©flĂ©chir!

  32. 32
    Byalpel nous dit :

    Chimene >> Oui, Badibuh a mentionnĂ© ceci effectivement (le viol). Je n’ai pas vu ce passage dans l’article citĂ© dans Yahoo donc je ne me suis pas orientĂ© sur ce plan, plutĂ´t encore une fois le cĂ´tĂ© “dĂ©cence”, et les questions sous-jacentes.

    Je comprends mieux son point de vue, Ă©clairĂ© par celui d’une femme, une vraie, qui met du XXL :-)

    Ma note tranche, je le prends comme un compliment. D’abord je dĂ©teste hurler avec les loups. Et puis, je dĂ©teste les loups. Et encore plus les mecs qui dĂ©testent les loups en fait.

  33. 33
    Tristan nous dit :

    Pour ma part, je vote pour l’uniforme en classe.
    Mais seulement pour ne pas différencier les classes sociales.
    Le reste (le cĂ´tĂ© “sexuel” des choses) est pour moi une connerie sans nom.
    Le sexe existe bel et bien, et c’est tant mieux. MĂŞme quand on a 16 ans (surtout quand on a 16ans ?). Si des vieux profs lubriques se sentent excitĂ©s par les tenues lĂ©gères de leurs Ă©lèves, c’est qu’ils ont mal choisi leur mĂ©tier. (putain, mais on a dĂ©jĂ  connu ça dans les annĂ©es 60 non ???)
    Les filles sexy dans la rue, on en croise beaucoup et de tout âge (heureusement !).
    Celui qui prend cela comme un affront ou comme une invitation se trompe énormément, et la loi doit lui faire comprendre.

  34. 34
    Byalpel nous dit :

    Ah ben c’est pour ça que c’est polĂ©mique, victor !

    Je ne suis pas sur que Raoult parle des profs lubriques, mais de valeurs de sociĂ©tĂ©. Certes, elles peuvent ne pas ĂŞtre partagĂ©es par tous, mais ces remises en question sont salutaires : ne dĂ©rive-t-on pas ? (Je n’ai pas la prĂ©tention de dire que j’ai la rĂ©ponse Ă©videmment, je dis juste qu’il FAUT se poser la question).

    Evidemment qu’il existe des filles sexy et c’est tant mieux (et viens bosser avec moi sur les champs, tu vas pleurer les jours oĂą il fait beau :) ). Mais le point Ă©voquĂ© ici n’est pas le cĂ´tĂ© “sexy” mais indĂ©cent. Encore une fois, oĂą placer le curseur, je ne sais pas. J’avais parlĂ© de bon sens, mais Vincent suppose qu’il est subjectif. J’ai parlĂ© du regard d’un père qui “laisserait sa fille” sortir habillĂ©e ainsi, je me suis fait dĂ©foncĂ© par les fĂ©ministes. Alors…

    Et puis, dans une polĂ©mique, on n’est pas tenu de trouver une solution, juste de discuter :-)

    PS : “Le sexe existe bel et bien, et c’est tant mieux.” > Je la ressortirai celle-lĂ  :-)

  35. 35
    wilhelm reich nous dit :

    Tristan a Ă©crit: “Celui qui prend cela comme un affront ou comme une invitation se trompe Ă©normĂ©ment, et la loi doit lui faire comprendre”. Encore une preuve que notre sociĂ©tĂ© devient de plus en plus totalitaire. Doit-on crĂ©er des lois pour celui -ou celle!, eh oui! il y a des filles qui draguent d’autres filles sexy et pas toujours de manière courtoise, faut vous libĂ©rer (humour)!- qui “prend” une chose pour une autre. Doit-on punir quelqu’un si il se trompe? Ou si il manifeste verbalement son erreur (si il ne menace pas, je prĂ©cise!)? Voudrait-il crĂ©er une loi exprès pour les hommes qui auraient l’outrecuidance de dire: “Mademoiselle, ou Madame, je vous trouve belle, sexy, vous m’excitez.” sans parler avec agressivitĂ©, ni l’agresser. Ou bien dire son dĂ©sir Ă  une femme serait-il considĂ©rĂ© comme une agression? . Il est vrai qu’il y peu d’hommes qui abordent comme cela, ils le font de manière beaucoup plus agressive. Pourquoi? Parce qu’ils sont gĂŞnĂ©s, ils dĂ©sirent des femmes sexy mais en mĂŞme temps ils sont tout plein de culpabilitĂ© vis-Ă -vis de leur excitation sexuelle (eh oui, cette haine du sexe culturelle continue Ă  se transmettre inconsciemment malgrĂ© notre conscience qui nous dit: non, non, moi je suis libĂ©rĂ©, nous vivons dans un monde libĂ©rĂ© sexuellement, les femmes aussi sont libĂ©rĂ©es.”). Pour les femmes très très sexy, de plus en plus influencĂ©es par le porno (nombre de ces tenues se vendent dans les sex-shops et autres boutiques “Ă©rotiques”) ainsi que les hommes. Wilhelm Reich en parle très bien: “Les ĂŞtres humains sont actuellement ainsi faits: ils redoutent le plus ce qu’ils dĂ©sirent le plus: l’orgasme!). Combien de ces hommes soit-disant libĂ©rĂ©s qui se tapent pein de femmes comme ils aiment le dire ou en couple, allant mĂŞme en boĂ®te Ă©changiste ou de femmes ultra sexy qui l’ont soit-disant choisies (comme le voile d’ailleurs) soit disant libĂ©rĂ©es atterissent-ils chez le psy? Pouquoi y a t’il une compĂ©tition dans la beautĂ©? Nous vivons depuis des lustres dans des sociĂ©tĂ©s oĂą le mariage ou le couple sont des moyens de transmission des inĂ©galitĂ©s sociales et de mode de rĂ©pression sexuelle beaucoup plus vivable. Dans le mariage ou le couple, l’un est propriĂ©taire de l’autre et vice-versa. Pourquoi les hommes continuentils Ă  s’empĂŞcher de pleurer en public parce qu’ils en ont honte? Pourquoi personne ne parle Ă  personne dans les transports en public? Pourquoi tout le monde a peur de tout le monde. Nostalgie de mai 68 que je n’ai pas connu oĂą paraĂ®t-il tout le monde s’est mis Ă  parler Ă  tout le monde. Lisez Wilhelm Reich, Herbert Marcuse, Tiqqun (premiers matĂ©riaux pour une thĂ©orie critique de la jeune fille), Germaine Greer.

  36. 36
    wilhelm reich nous dit :

    Et pour les femmes, les jeunes femmes, les filles qui dragueraient des hommes, des jeunes hommes, des garçons très sexy et aguicheurs, que faut-ils faire? Si ils sont si sexy, c’est pour eux mĂŞmes voyons, ou celle ou celui qu’ils ont choisi mĂŞme si ils se montrent dans cette Ă  toute la ville et qui ils adoptent une dĂ©marche stĂ©rĂ©otypĂ©e très provocatrice! Honni soit qui mal y pense. Sales obsĂ©dĂ©es, va! Vous ne pensez qu’Ă  ça.