Normalement, il nous reste 4 711 746 jours à vivre.
Mofo
Le 03/09/2006 - 05:16

(Petite dédicace à Pascal, depuis le temps que je lui parle de cet article…)

J’ai souvent rêvé d’être Noir.

Mais pas un quelconque Noir hein. Pas un mec de la cité des 4000 à la Courneuve. Ben non, quitte à cumuler les difficultés, juif et Noir, autant rêver d’être une star. Miles Davis l’a déjà fait remarque et lui, comble de comble, était borgne.

Bon, alors va pour la cité des 4000. Encore que… j’aurais une préférence pour les ghettos américains. D’abord, je trouve le style des ces “blacks” rigolo (qui oserait, en France, porter une cagoule avec des nattes en pleine rue ?). Et leur façon de parler… Un régal ! Incompréhensible, pour les américains eux-mêmes. Mais quelle mélodie à écouter…

Il y a longtemps sur ce blog, je m’étais demandé pourquoi il n’y avait pas plus de bons acteurs Noirs en France (ie, exit Mouss Diouf et Legitimus). Je ne rentrerai pas dans ce débat déjà abordé (s’il vous intéresse, il y a un moteur de recherche sur ce site et il fonctionne bien). Mais je suis déjà plus satisfait d’apercevoir qu’un an après, un beau jeune homme Noir présente les infos de 20 heures sur TF1. Les esprits de nos “vieux” décideurs sont-ils éclairés par de jeunes et intégrés personnages ? Qui sait.

Le problème de toutes façons est biaisé, quoi qu’il advienne. Vous connaissez l’histoire du type à qui la mère offre deux cravates ? Le type met la bleue et sa mère lui dit : “et pourquoi pas la rouge, elle te plaît pas ?”.

Pareil pour la discrimination positive, à mon sens. Pas de Noir à la télé, on gueule. On les favorise un peu histoire d’amorcer la pompe, on gueule. Merde à la fin. Parfois je rêve de m’exiler à Londres pour leur “ouverture” face à la diversité. Et puis je repense à ce qu’il bouffe.

Par contre, à les Etats-Unis, ils en ont des acteurs Noirs, et des bons. Mon préféré, en ce moment, c’est Jamie Foxx. Je peux presque avouer que je trouve ce type extraordinaire : il est beau, il joue superbement bien pour un Noir (souvenez-vous Ray), il chante du feu (pour qui aime la bonne R&B, suffit de passer sur son site)…

Mon film préféré avec plein de Noirs des ghettos américains dedans ? Celui-ci, en exclusivité. Les dialogues originaux sont issus d’une série excellente The Wire dont j’ai déjà talked about sur ce blog. L’interprétation - magistrale - est encore toute fraîche.

Mais si je devais être Noir et parler le black fucking ghetto, alors j’aurais aimé être un de ces gars.


Je rentre demain, si tout va bien. A bientot, mofos !



Mofo : mother fucker, pour les intimes.

12 commentaires

  1. 1
    Tant-Bourrin nous dit :

    :~))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

    Grandiose ! Ça sort quand en salle ?

  2. 2
    Pascal nous dit :

    Yo, no’ bro’, ya ain’t gonna make spit the juice for ya mofo blog, rite? It’s free!

  3. 3
    bakemono nous dit :

    Ils sont noirs les gars sur la vidéo?!

  4. 4
    Yael nous dit :

    Nawak- c’est pas Miles Davis qui etait borgne, mais Sami Davis Jr., l’acteur. On voit bien qu’tu t’y connais pas en noir, mofo!

  5. 5
    Yael nous dit :

    ahahhahhahahhahaha la video! Trop bonne l’idee!

    Byby tu ressembles a De Niro, man!

  6. 6
    Twig nous dit :

    :-)))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))), Un MUST !!!

  7. 7
    caelle nous dit :

    ’sup, homie! Yael is right, you got totally mixed up in your Davis and shit. It is Sammy Davis Jr you meant.
    Anyhow, great video, man. keep up the good work.

  8. 8
    Saoul Fifre nous dit :

    Ya Michel Noir qui joue bien. Surtout dans les roles de pourris repentis.

  9. 9
    ab6 nous dit :

    tyes le plus best , byby

  10. 10
    antenor nous dit :

    pour le mofo, on peut avoir les coordonnées de ta mère ?

  11. 11
    Yael nous dit :

    Je suis en train de revoir la video et j’me pete de rire.

    Deterre pas la Heidegger, man…EXCELLENT!

  12. 12
    M'dame Jo nous dit :

    N’ayant pas la tele, je ne suis pas trop les changements de presentateurs de tf1 mais comme j’ai internet, je n’ai pas pu resister a l’appel de google… mais dites donc, il est tout a fait mangeable, ce Harry Roselmack.

    Graou.

    Graou-graou meme.