Les femmes peuvent parler 34 minutes sans s'arrêter
Nine eleven, et après ? Thirteen ?
Le 12/09/2006 - 20:53

Avant-hier, c’était le onze septembre.

A la radio, on nous a encore gavés de commentaires les plus divers, de la femme qui pleure en parlant de son fils mort sous les décombres des tours jumelles à l’analyste glacial pour qui, “l’Amérique sait depuis lors qu’elle ne sera plus jamais en sécurité sur son propre sol”. C’est lassant, c’est lassant…

On parle d’anti-américanisme primaire chez nous les Français. Ben on n’est pas loin, et pas dans les couches inférieures de la société, “la France d’en bas”, la lie de l’éducation non non. Des gens bien éduqués, avec la chemise, la cravate et le balai où je pense qui vous assène des vérités comme “les Américains, ils sont tous …”.

Ils sont tous quoi ?

Bénis oui-oui ? Rigides ? Patriotes ? Obèses ?

Combien de bêtises j’ai pu entendre lors de conversations mondaines, dans le métro. Ou sur mon lieu de travail.

“Ah mais attends, les films américains, Hollywood et compagnie, c’est pauvre, ils nous imposent un modèle et…”. Je veux pas dénoncer mais je me demande où sont les grands films français depuis cinq ans, comparés à ceux qui sont sortis aux Etats-Unis ? La grande époque du cinéma français est derrière nous, c’est pas avec Lorent Deutsch ou Pascal Légitimus qu’on fera une ombre aux palmarès américains. Evidemment qu’ils sortent régulièrement des monuments de cadavres cinématographiques pré-emballés. Mais je troquerais pas un Ray ou un Batman begins pour tous les films français des deux dernières années… Effroyables jardins, ça date de 2002 quand même.

Et puis étendons la lutte, parce que je cause des américains, mais tous les schémas englobants me mettent hors de moi. “Ah mais les Indiens, ils sont particuliers, ils sont tous…” ou “les Africains” ou “les Juifs” ou “les Arabes” ou… Bon j’arrête on tombe dans les banalités que je dénonce.

Une fois un copain m’a dit : “c’est normal que tu sois pro-américain, toi”. Je m’étonne. “Ben oui, poursuit-il, vu leur position avec Israel”.

Coupable de pro-américanisme primaire, voyez-vous donc. “Ben non, que j’lui réponds, j’ai pas du tout aimé Los Angeles”.

Et puis tout ça, c’est de la gnognotte. Les pois chiches dans le couscous. Les français sont anti-américains primaires (tiens, moi aussi je généralise), les américains sont anti-français primaires… C’est sûr que c’est le bon terreau où fermentent de bonnes guerres, mais ça reste des préjugés “passifs”. Idiots mais pas agressifs (personne n’a été agressé en France parce qu’il est Américain. Physiquement en tout cas).

Mais prenons Christophe Alévêque, le comique, qui n’a de point commun avec l’extrême-droite que sa moustache hitlérienne et l’appartenance à un mouvement politique extrême lui aussi (”à babord toutes !”). Attention je n’ai rien contre l’extrême-gauche. “Il faut de tout pour faire un monde” chantait l’imbécile heureux dans le générique d’Arnold et Willy. Alors il faut aussi des gens très maladroits, dits d’extrême-gauche, voilà.

J’ai vu son premier spectacle au Trévise, je me suis fait pipi dessus. C’était mi-2001. Puis je l’ai revu, à moindre coût, il passait dans la ville où habitent mes parents. Soucieux de me poiler un soir de pluie et de renflouer les caisses de ma ville -communiste, j’aurais dû faire le lien à l’époque-, je fonce admirer l’artiste. Qui se la pète, cela dit, pas sympa pour deux prunes, mais là n’est pas le débat. Ca dégouline d’anti-capitalisme marxiste, ça suinte l’alter-mondialisme rebelle, mais c’est très drôle, encore.

Et puis j’ai acheté le DVD, que je me suis empressé de visionner sur mon grand écran de riche capitaliste mais qui emmerde tout le monde, je l’ai payé à la sueur de mon front. Et là, il me calme. Au bout de vingt minutes de spectacle, ce malotru prétend se moquer des Etats-Unis en rappelant le 11 septembre 2001. D’un goût douteux certes (on entend les murmures dans la salle) mais il a le droit, c’est vrai. Mais c’est bien plus visqueux quand il en rit, d’un air de dire : bien fait pour votre gueule, ça me fait trop marrer que ça vous arrive à vous (si vous ne me croyez pas, faites-vous prêter le DVD ou téléchargez-le, je paierai votre amende et je prierai pour votre salut en prison).

Bien sûr, il est bête, il ne sait pas. La dépersonnification des victimes, forcément, ça permet de prendre un recul morbide. Mais quand même. Quand même.

Et pour finir sur du poncif 100% d’origine, je dirais que tous les peuples, civilisations, races, nations ont des qualités et des défauts (sauf les juifs évidemment. Va falloir vous rentrer dans le crâne un jour qu’on est le peuple élu, bordel).

Remarque, je dis ça, les Italiens c’est tous des grandes gueules qui font qu’à nous provoquer pour qu’on leur mette des coups de boule dans le thorax…

26 commentaires

  1. 1
    raph nous dit :

    mais quand mĂȘme, les AmĂ©ricains ils sont bizarres

  2. 2
    Fred nous dit :

    HĂ© oui, que veux tu, les gens se complaisent dans les clichĂ©s globaux. C’est beaucoup plus facile et ca permet de se dire qu’on est meilleur que les autres, sans se remettre en question, ou sans avoir besoin de faire l’effort d’ĂȘtre un peu impartial et juste.
    bon sur ce, comme je suis suisse, je vais aller me coucher sur mon matelas de billet, suis tellement lent qu’il me faut bien 20 minutes pour le faire alors… ;o)

  3. 3
    caelle nous dit :

    bien, bien :)
    ma thĂ©orie, c’est que les Français ont un complexe vis-Ă -vis des ricains, un peu comme les Anglais en ont un vis-Ă -vis des Français, et y a pas d’explication logique Ă  ce complexe, tout leur est prĂ©texte Ă  casser du sucre sur le dos de l’autre.
    et je suis d’accord avec toi, les pires horreurs sur les AmĂ©ricains, je les ai entendues chez des gens trĂšs bien Ă©duquĂ©s, faisant partie de l’Ă©lite et qui, sans ciller, te sortent “toi qui as vĂ©cu lĂ -bas, tu vas pouvoir nous confirmer que ce sont des dĂ©biles mentaux”.

  4. 4
    proc' nous dit :

    tu reconnaĂźtras quand mĂȘme qu’ “ILS” parlent tous avec un foutu accent :)

    caelle, ta thĂ©orie du complexe ne tomberait-elle pas un peu dans le clichĂ© ? je suis francais, j’ai aucun problĂšme avec “les amĂ©ricains”. “Les anglais” vont trĂšs bien, merci pour eux ;)

  5. 5
    Tant-Bourrin nous dit :

    Quand je vois toute la diversitĂ© de profils des gens qui habitent rien que dans mon immeuble, je me dis qu’il faut ĂȘtre crĂ©tin pour systĂ©matiquement englober des millions de gens dans des gĂ©nĂ©ralitĂ©s chicheteuses… A part les Ritals, on est bien d’accord, qui sont rien que des voleurs de mobylettes et de titres de champions du monde ! ;)

  6. 6
    antenor nous dit :

    et les francais de l’intĂ©rieur sont absolument insupportables, c’est bien connu. nous, les ricains, on les aime bien, depuis qu’ils ont libĂ©rĂ© l’alsace. enfin, parait-il…

  7. 7
    Yves nous dit :

    Les français sont des italiens… de mauvaise humeur.

  8. 8
    Yves nous dit :

    Les irakiens sont les principales victimes du 11 septembre. Mais bon ! On ne choisit pas les gens qui nous veulent du bien.

  9. 9
    Yael nous dit :

    Je te suis sur tout ce que tu dis, frerot. Surtout sur le peuple elu. ;)

  10. 10
    ab6 nous dit :

    dans le mĂȘme Ă©tat d’esprit, t’as vu bonjour america de vinvin ?

    sinon moi je me suis jamais moquĂ©e de vistimes, hein…ni du cinoche americain parce que quand mĂȘme Woddy allen :) ) mais leur president il m’enerve beaucoup. je sais…je sais…

  11. 11
    Pascal nous dit :

    Moi j’aime tout le monde sauf celui qui lira ca ! ;-p

  12. 12
    Byalpel nous dit :

    raph > j’suis sĂ»r que tu dis ça pour provoquer.

    fred > ah le pays des vaches mauves… au moins vous ĂȘtes toujours Ă  l’heure (les montres) et vous ĂȘtes en bonne santĂ© (le chocolat) !

    caelle > lire cet excellent bouquin dont je causais la derniĂšre fois de Stephen Clarke “god save la France”. OĂč il exprime ce ressentiment anti-amĂ©ricain omniprĂ©sent…

    proc > mais attends, tu devais pas rentrer en France dis donc ? Monsieur nous joue l’anglais lĂ …

    TB > Merde, t’habites Ă  BarbĂšs ? Ils t’ont jetĂ© de chez les riches ? Salops de Macaronis va !

    Antenor > Ah, les alsaciens aussi. Ils sont bizarres ces gens-lĂ . Leur rapport avec les machines Ă  laver notamment.

    Yves > (polĂ©mique lĂ ) Ben, tout comme les Irakiens n’ont pas dĂ» apprĂ©cier la souffrance sous Saddam Hussein, financĂ© par tous les gros contrats vĂ©reux de nos Ă©lus français.

    Yael > Merci frĂ©rote. Moi aussi je te suis. On va oĂč ?

    Abs > Nan j’ai ratĂ© !!! Parait que c’Ă©tait pas mal. Le prĂ©sident des ricains, faut voir. Remarque, le nĂŽtre il est gratinĂ© aussi…

    Pascal > J’ai pas lu. Tu disais ?

  13. 13
    Saoul Fifre nous dit :

    Moi j’assume mon anti amĂ©ricanisme primaire. Mais pas le secondaire, hein ? Je suis fana d’un paquet de films et de romans d’amĂ©ricains… Mais je dĂ©teste des gens qui se prĂ©sentent en annonçant leur salaire annuel… Je dĂ©teste un pays oĂč si tu n’as pas ton sport, ta petite amie et ta religion, tu es marginal… Et j’ai la faiblesse de croire qu’ils forment la majoritĂ© aux USA. Par contre je me sens Ă  l’aise avec l’esprit “gaulois anarchiste” qui domine en France.

    Maintenant politiquement, je suis d’accord avec Alarc’h : je connais mon camp “mondial”. Mais je n’aime pas les camps, alors ça sera le couteau sous la gorge que je m’y rallierai.

  14. 14
    Yael nous dit :

    Oui mais les americains souffrent aussi.

    (rha je m’en lasse pas de celle-la)

  15. 15
    proc' nous dit :

    ben non, je suis encore en Angleterre lĂ … La campagne du Dorset est delicieuse en arriĂšre saison. Je serais con de ne pas en profiter. Apres, c’est promis, je reviens embrasser les Francais sur la bouche :)

  16. 16
    Badibuh nous dit :

    Moi je suis contre le fait de se moquer des Ă©trangers. Mais je dis juste que les espagnols feraient mieux d’interdire le 13 septembre, parce que si c’est pour que le Real vienne se prendre une branlĂ©e Ă  la maison chaque annĂ©e, ça risque de vite les gonfler. Cela dit ça nous permet de faire la fĂȘte Ă  Gerland Ă  chaque rentrĂ©e, c’est sympa, en soi.

  17. 17
    tristan nous dit :

    2 années de films français pour Ray ?
    Euh… faut pas dĂ©conner non plus hein… Je t’Ă©change Ray contre Les poupĂ©es russes. Une merde contre une autre, et on n’en parle plus !
    Deal ? :-)

    Hier soir, il y avait les MTV Music awards. Je n’ai pas suivi l’Ă©vĂ©nement dans sa totalitĂ©, mais tous les artistes que j’ai vu ont commencĂ© leur speech avec “I would like to thank god”… c’Ă©tait trĂšs…euh… fatiguant…

  18. 18
    Byalpel nous dit :

    SF > ??? Anti-amĂ©ricanisme primitif mĂȘme. Toi, Saouf, l’humaniste du 21eme siĂšcle, tu nous assailles de tels clichĂ©s ? Du mĂȘme acabit que “les Africains ne sont pas cultivĂ©s” ou “les Italiens sont tous des arnaqueurs” ? J’ai du mal Ă  y croire…

    Si tu y a vĂ©cu 3 ans et que c’est le fruit de ton expĂ©rience, je m’incline… Ă  moitiĂ© (c’est dur les gĂ©nĂ©ralitĂ©s quand mĂȘme). Sinon, ça dĂ©note d’une inclination Ă  la limite de la propagande…

    Evidemment, politiquement, pour le coup, ton choix est justifiĂ© (Ă  tes yeux s’entend, cela procĂšde plus d’actes de foi le plus souvent).

    Proc > Chic. Mais lave-toi les dents avant !

    Badibuh > ah non moi j’aime bien quand les espagnols se prennent une branlĂ©e en plein dans le thorax. Ah non ptin j’suis con je confonds avec les Italiens !

    Tristan > T’es malade ? C’est comme comparer la comĂ©die musicale “RomĂ©o et Juliette” Ă  n’importe laquelle sur Broadway ! (Mais on n’a jamais eu les mĂȘmes goĂ»ts sur le 7Ăšme art je crois :) )

    Ouais mais t’as vu tes rĂ©fĂ©rences ? Les MTV Music Award ? M’Ă©tonnerait pas que Prince et Britney Spears aient participĂ©… M’Ă©tonnerait encore moins qu’ils vantent leur “gode” en permanence tiens :)

  19. 19
    Yael nous dit :

    Ouais. Moi j’ai bien connu au moins trois amerloques. Ben pour leur faire avouer leur salaire mensuel, faut se lever de bonne heure. Et c’etait loin d’etre de grands sportifs au look beach boy.

    Je te jure Souf’, tu leur rajoutes le berret et la baguette, on dirait des francais!

  20. 20
    Saoul Fifre nous dit :

    Yael, By : j’ai bien prĂ©cisĂ© “primaire”, comme je suis un mec trĂšs secondaire, ça veut pas dire grand chose, je ne crois pas aux gĂ©nĂ©ralitĂ©s, mais ya des tendances, non ?

    Et bien sĂ»r, je n’ai jamais mis le pied chez ces nuls en gĂ©ographie q:^)

  21. 21
    Byalpel nous dit :

    Yael > Ouais mais toi t’es pro-amĂ©ricaine parce que t’es israĂ©lienne !

    Saouf > y’a Ă©videmment des tendances, mais comme disait Pascal “moi j’aime tout le monde, jusqu’Ă  preuve de son contraire”.

    Remarque ils sont malades ces ricains : pour eux, ce sont les filles qui jouent au foot ! Ah les cons !

  22. 22
    Yael nous dit :

    Ben oui. Et d’ailleurs je vais meme jusqu’a penser, dans mon americanisme forcene, que les principales victimes du 11 septembre, ben c’etaient quand meme les gens qui se trouvaient dans les tours.

  23. 23
    Yael nous dit :

    c’etait et pas c’etaient

    Bon, ben je vais me coucher moi

  24. 24
    manou nous dit :

    Je n’ai aucun a priori sur mon voisin, pourvu que ce soit une femme noire, handicapĂ©e, homosexuelle et athĂ©e, tout le reste m’est bien Ă©gal : )

  25. 25
    Byalpel nous dit :

    Yael > Tu vas finir comme Meyssan toi fais gaffe

    Manou > Woaw les fantasmes !! :)

  26. 26
    vincent nous dit :

    Salaam aussi !

    En fait, je crois que l’anti-amĂ©ricanisme primaire français vient surtout du fait que l’on (pronom impersonnel donc pas moi mais les antimĂ©ricanistes primaires) est jaloux d’eux. Les français et les Ă©tatsuniens se ressemblent bcp plus qu’ils ne le pensent. Tous veulent ĂȘtre le roi du monde, les français l’ont Ă©tĂ©, malgrĂ© les anglais et maintenant c’est le tour des Ă©tatsuniens.

    Quant aux gĂ©nĂ©ralitĂ©s, elles me sont insupportables. Pour celles et ceux qui ne peuvent pas s’empĂȘcher de penser et de croire que les uns sont pas gentils et les autres radins, les bleus voleurs, les verts verts, les jaunes marrons, les rouges moustachus, les blancs maigrichons, les noirs beaux, et les autres couleurs au choix, qu’ils rejoignent leurs rangs dans la tribu Ka(ca).

    Pour finir, puisqu’il faut une fin, je paraphraserai le GĂ©nĂ©ral Custer, grand ami des AmĂ©rindiens, : un bon raciste, est un raciste mort… et ça marche aussi pour les xĂ©nophobes et malheureusement pour pleins d’autres aussi (liste trop longue).