Une fois, j'ai eu 2 en maths.
Tęte et chevilles
Le 24/07/2007 - 15:13

Vous savez, ami(e) lecteur(e), je ne vous en veux pas d’être médiocre.

Il y eut une époque durant laquelle, je l’avoue avec un sourire compatissant et une larmichette au coin du regard sur mes années folles de jeunesse pendant lesquelles j’avais beaucoup plus de souffle pour lire une phrase aussi longue d’un seul trait, il y eut une époque durant laquelle j’ai longtemps cru que j’étais le Messie.

Ne riez pas, crétins et morues, ne riez pas. Mon corps galbé, mes yeux clairs, mon intelligence hors du commun, et la richesse de ma famille m’avaient alimenté en égocentrisme et mégalomanie à doses de cheval. Un dopage au nombrilisme. Mon monde n’était que miroirs et ne tournait qu’autour de moi.

Hautes études scientifiques, femmes qui se jettent sur moi dans la rue, guérison des lépreux dans le métro : tout semblait indiquer que le monde serait enfin délivré du Mal, du ticket de loto qu’on gagne jamais et des coups de téléphone à huit heures le dimanche matin. Et par ma main tendue et mon bras puissant.

Puis j’ai grandi, j’ai pris des claques un peu partout, du gras un peu partout également, et j’ai dû admettre, à mon grand dam (mais probablement au dam de l’humanité toute entière parce que sans déconner je suis un super bon Messie tant pis pour vous), que j’étais un simple quidam, un moins que rien, un péquenot, une fiente de calamar au fond de l’Océan Pacifique (ça m’fait quelque chose de magique).

La suite vous la connaissez ou presque : j’ai ouvert un blog connu mondialement à Sarcelles, j’ai rencontré ou couché avec la plupart de mes lecteur(e)s, pour preuve qu’ils ne sont pas si nombreux et j’ai décidé de perdre hmmhmm kilos dès que ma fille daignera sortir du ventre de sa génitrice.

Et puis, miracle, une lectrice occasionnelle m’a sorti de ma torpeur et de l’anonymat relatif dans lequel je sombrais :

Monsieur,

Votre blog c’est tellement trop de la balouze que je m’en vais le lire illico à la Radio Suisse Romande, trois jours de suite qui plus est.

Amoureusement à la folie,

Brigitte

Alors, les gueux, vous pouvez crever dans l’indifférence certaine du monde libre, plongés que vous êtes dans votre insignifiance astronomique et votre platitude à en renverser les rouleaux compresseurs.

Vous pourrez écouter mes textes messianiques les 25, 26 et 27 juillet sur le lien de l’émission à la RSR (diffusion de 14h à 15h).

(PS : alors Blogbo dans la presse ou Arpenteur qui le vit tout naturellement, je me marre…)

26 commentaires

  1. 1
    Tant-Bourrin nous dit :

    Mais quelle bĂ´Ă´Ă´Ă´Ă´nne nouvelle ! J’en suis positivement râââââââvi pour toi, tu le mĂ©rites tellement ! Je suis heureux, heureux, heureux, vraiment !

    PS : est-ce que par hasard tu pourrais m’envoyer un ou deux de tes cheveux, c’est juste pour fignoler une ravissante petite figurine de toi sur laquelle je voudrais me livrer Ă  de petites expĂ©riences ?

  2. 2
    Cassandre nous dit :

    Excellent :)

    ça me fait bien rire :)

    J’vas Ă©couter ça puisque je suis Ă  la maison… :)

  3. 3
    pouki nous dit :

    M’enfin ? Je me demande bien ce qu’elle va choisir dans le tas… Faites moi savoir, j’aurai pas la chance d’Ă©couter Ă  ces heures-lĂ !

  4. 4
    arpenteur nous dit :

    Je prĂ©cise que je fais partie du faible pourcentage de lecteurs de cet inestimable blog qui n’a pas couchĂ© avec Byby… Je ne sais pas encore si je dois le regretter ou pas…
    Je n’ai pas couchĂ© avec la dame de la radio non plus…
    Par contre, j’Ă©couterai attentivement tout ça, surtout que tu as 3 dates alors que ma tournĂ©e n’en avait eu que 2…
    Et prĂ©pare-toi, c’est particulièrement troublant comme expĂ©rience…

  5. 5
    Yves nous dit :

    Tu n’aurais jamais dĂ» parler des lecteurs avec qui tu as couchĂ©. Au fur et Ă  mesure des rĂ©actions, on va s’apercevoir que tu galèjes.
    La radio suisse romande, c’est bien. Mais Koh Lanta, ça aurait Ă©tĂ© mieux.
    Pour conclure, mĂŞme demande que Tant Bourrin, envoie-moi un cheveu, Ă  dĂ©faut un poil de zguègue. Moi, c’est pout te faire de la promo. J’ai l’intention d’en faire un tableau post moderne. Ce ne sera pas intĂ©gralement couchĂ© sur la toile, en 2D; ça pointera en 3D et ça oscillera au moindre souffle.

  6. 6
    Yael nous dit :

    Sauf que moi ca fait 2 mois que j’ai recu le meme mail (en mieux) de la meme Brigitte en j’en ai pas fais tout un plat… ahahhahah t’es vraiment un pequenot Byby ;) ) (mais comment, comment t’as fais pour avoir 3 jours?!)

  7. 7
    br'1 nous dit :

    C’est qui d’abord cette Brigitte?

  8. 8
    Byalpel nous dit :

    TB > tout une tignasse mĂŞme. j’ai pas peur du vaudou, je suis averti (et un homme averti en vaudou)

    Cassandre > Enregistre ! Et transmets Ă  tes enfants, de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration…

    pouki > Salut ! Brigitte en a choisi 5. Pas forcĂ©ment ceux que j’aurais choisi mais tant mieux, chacun ses goĂ»ts. En fin de commentaire, je donnerai les titres et les liens.

    Arpenteur > tu me fais peur quand tu dis troublant. Toi tes textes sont jolis, les miens sont un peu cinglĂ©s, je me demande comment ça va rendre…

    Yves > La classe ! T’as pas de bol, j’ai plus de poils au zguègue que sur le caillou. PS : je touche 10% sur tes ventes.

    Yael > han comment t’es jalouse. Tout ça parce que t’as pas couchĂ© avec Brigitte…

    Biarouane > toi aussi t’es jalouse. Elle est surement moins bien que toi (je dĂ©conne madame de la radio, laissez mes textes s’il vous plait) !

    Alors les textes incriminés sont :

    - Papi passe au vert
    - Le digne vice de sa mère
    - Enfin du sexe sur ce blog
    - Des ptits trous
    - RĂ©veil en douceur

    (facilement retrouvables)

  9. 9
    leblase nous dit :

    D’accord, mais c’est que de la radio Suisse! En plus y a mĂŞme pas l’image tu peux rester gras.
    (j’avoue, Ă  l’intention de la presse helvĂ©tique, avoir couchĂ© avec Byalpelle, sa femme qui suite Ă  une chute de pot de fleurs a oubliĂ© cet heureux Ă©pisode de sa vie. Je voulais coucher avec lui mais dans le noir, je m’ai gourĂ©. Lui, il a continuĂ© Ă  ronfler: c’est ça les vrais Messies)

  10. 10
    Yves nous dit :

    Yael, Leblase > on sent dans vos commentaires un fond assez rĂ©pugnant de racisme anti-suisse. Or ce pays fait du très bon chocolat et a tout de mĂŞme inventĂ© le coucou, excusez moi du peu. Alors, vos prĂ©jugĂ©s…

  11. 11
    Yves nous dit :

    J’en profite pour Ă©taler mes connaissances sur la Suisse et les suisses : on dit des alsaciens par exemple que ce sont des belges qui Ă©migraient en Suisse et qui se sont arrĂŞtĂ©s en chemin.
    Certains historiens prétendent le contraire : à savoir que ce sont des suisses qui voulaient émigrer en Belgique.

  12. 12
    Yves nous dit :

    Byalpel me dit : “Vas-y, Yves, lâche-toi !”
    Pas de problème ! enfin, si ! Je ne sais pas si mes contributions enrichissent réellement le débat.

  13. 13
    MĂ©lina LOUPIA nous dit :

    Brigitte, celle qui rit fort quand on l’agite.
    N’empĂŞche que s’entendre Ă  travers sa douce voix, ça claque.
    J’en ai fait l’expĂ©rience, ça tue.
    Des bizettes.

  14. 14
    MĂ©lina LOUPIA nous dit :

    Brigitte, celle qui rit fort quand on l’agite.
    N’empĂŞche que s’entendre Ă  travers sa douce voix, ça claque.
    J’en ai fait l’expĂ©rience, ça tue.
    Des bizettes.

  15. 15
    Fred nous dit :

    Arghhh Arghhh Yves…tu oublies le couteau suisse et le camembert (sisi, car comme tout bon fromage, il vient de suisse, mais est honteusement copiĂ© par les voisins ;o)).

  16. 16
    antenor nous dit :

    j’aimerai qu’on laisse les alsaciens hors de ce blog antidramatique et dont la structuration de l’unitĂ© fait cruellement dĂ©faut…

  17. 17
    Yves nous dit :

    Antenor > Ă©tant contre toute forme de racisme, il va de soi que les attaques stupides dont peuvent ĂŞtre victimes les Alsaciens me dĂ©goĂ»tent, d’autant qu’il s’agit de gens extrĂŞmement dĂ©licats et raffinĂ©s. Exemple : pour s’excuser platement et très civilement de vous avoir marchĂ© sur les pieds, ce sont les seuls au monde Ă  dire “allez, hop!”. Pour dire “pardon?” quand ils n’ont pas compris, j’aime aussi beaucoup leur façon de dire “hein?”

  18. 18
    Byalpel nous dit :

    ouais mais les pires c’est pas les suisses ou les alsaciens.
    les pires des pires ce sont les espagnols parce que

  19. 19
    abs nous dit :

    tu passes a la radio, j’espere qu’on va rien te trouver mon fils.
    (p’tin je suis de plus en plus meilleure en commentaire, je trouve)

  20. 20
    Anne nous dit :

    Ouiiiii ! Ante a rĂ©ussi Ă  me tĂ©lĂ©charger le morceau hier et aujourd’hui qu’ils sont tous repartis gagner leur vie au casino, j’ai pu Ă©couter la voix suave de la Brigitte rĂ©citant tes Ă©crits. Souf pensait que tu blaguais, je pourrai lui dire le contraire: tout est vrai !
    Je suis ravie que tu deviennes un petit peu cĂ©lèbre et puis aussi beaucoup papa ! ? Euh….Alors ? Bises Ă  Ta superbe femme

  21. 21
    huguette nous dit :

    Y en a qui suent sang et eau pour manger leur brick Ă  l’oeuf quotidienne, pendant que d’autres font des transactions illicites avec des alsacien et tout Ă  fait hors de prix, via des comptes off shore suisse normands, tout ça pour un moment d’Ă©ternitĂ©. J’imagine que ça t’a coĂ»tĂ© bien plus que 20 frites, 3 doses, 2 euros, 10 chekel, 4 bombes, 1 coup de boule, 5 verres de thĂ©, 20 jetons, 1 boulette et 3 dollars.
    Par ai!lleurs, je n’ai pas couchĂ© avec toi, sinon je m’en souviendrais.
    Ou pas. Et vice et versa.
    Hug.

  22. 22
    Yves nous dit :

    Bon ! Que ceux qui se souviennent, racontent !

  23. 23
    Byalpel nous dit :

    ok mais avec des dĂ©tails parce que moi j’Ă©tais vraiment bourrĂ© (et si ça se trouve, con comme je suis, c’Ă©tait mĂŞme pas moi)

    Anne > article Ă  suivre

  24. 24
    br'1 nous dit :

    Aaaaaah c’Ă©tait toi?

  25. 25
    tristan nous dit :

    Balèze !
    C’est vraiment sympa d’en avoir la lecture…
    Je l’ai passĂ© tout haut dans mon open space, et j’ai eu droit Ă  quelques oreilles intĂ©ressĂ©es. Peut-ĂŞtre des futurs clients ?

  26. 26
    MarcelD nous dit :

    Marrant ça ! Un messie qui nous fait une couvade :o )