Parfois je retiens ma respiration pendant 73 secondes.
Tu mérites de mourir
Le 12/03/2008 - 21:25

“Tu mérites de mourir”.

J’ai été bercé par ce refrain, depuis que j’ai l’âge de cinq ans, depuis que je suis en âge de comprendre la mort et le mérite.

“Tu mérites de mourir. Chaque jour, l’homme est voué à mourir mais sait-on par quel miracle, on se réveille confiant de revoir ceux qu’on aime, confiant de faire ce que l’on avait prévu la veille ou de longue date, confiant de s’endormir et de se réveiller encore et encore.

Mais tout ça peut s’arrêter du jour au lendemain mon fils. Alors n’oublie jamais : tu mérites de mourir, profites-en pour en faire le maximum dans la journée qui vient, peut-être que demain sera trop tard.”

Mon père m’a sermonné chaque matin, entre les tartines et le bol de lait, sous l’oeil approbateur (mais triste ?) de ma mère.

Et regardez maintenant : je suis à la tête d’une des plus grosses entreprises de mon pays, je suis un homme respecté, les hommes d’affaire et les hommes politiques sont tous rassemblés autour de moi ce soir, dans cette immense demeure que je me suis fait construire sur mes terres. A moi, encore à moi : j’ai tout acheté, tout vendu, des hommes que je commande au doigt et à l’oeil sont à mes pieds, je possède tout ce que j’ai toujours voulu, peut-être plus encore.

“Bonsoir M. le Gouverneur, c’est gentil de votre part de vous être déplacés.”

Regardez-les ce soir, il y a même des journalistes, des types du show biz, et au buffet ce n’est pas cette actrice en vogue ? Ca, papa, je te le dois. Un credo qui m’a aiguillonné jusqu’aux cimes de la gloire, jusqu’à ce soir.

J’ai tenté d’appliquer ta recette papa. De transmettre le goût de l’effort à ta petite fille unique. “Tu mérites de mourir”, je le lui ai répété tous les jours entre les céréales et le jus d’orange depuis qu’elle est en âge de savoir.

J’ai tenté d’appliquer ta recette papa, malheureusement je n’avais pas les bons ingrédients.

Ce soir, c’est la veillée funèbre de ma petite princesse. 17 ans c’est un âge auquel on mérite tout sauf de mettre fin à ses jours.

Ce soir papa, je mérite de mourir.



Pas écrit depuis longtemps (le boulot).
Nous sommes allés une semaine au ski sans ma fille, trop petite. Elle me manque, ça doit être ça.
Cet article aurait pu s’intituler “Jamais sans ma fille”.

13 commentaires

  1. 1
    Tant-Bourrin nous dit :

    Tu mérites, tu mérites pas, tu meurs quand même !

    (moi, perso, je trouve que “jamais sans ma fille sauf pendant mes vacances Ă  la neige ou pendant mes stages de plongĂ©e au Bahamas” aurait Ă©tĂ© plus appropriĂ©) :)

  2. 2
    Saoulfifre nous dit :

    C’est la princesse au petit poids … sur son cĹ“ur ?

    Tu mérites de mourir pour avoir écrit une horreur pareille q:-(

  3. 3
    virgin 29 nous dit :

    Je suis d accord avec Saoulfifre t as pris une boule de neige dans la tete ou quoi?!!! la rasha !!! franchement ca faisait longtemps que t avais pas ecrit mais pour ecire ca c etait pas la peine de descendre des skis!!!
    Enfin j espere que vous kiffer au ski meme si je vous en veux un peu de nous avoir laisser en dehors du plan, ma parole on serait venu. Mais bon la premiere semaine en tete a tete sans la petite on vous la laisse!!! A bientot et bon ski!!!!

  4. 4
    abs nous dit :

    ho j’adore, c’est du bon byby, et le com de Soul Fifre me fout un de ces bourdons :)
    C’est genial, tu es reviendu, et Huguette aussi, et mon coeur s’envole comme un faucon.
    et sinon, tu fais du ski ? ??
    T’es bizarre comme sef’

  5. 5
    abs nous dit :

    heu pardon le com de TB, mais le com de sf aussi, hein

  6. 6
    antenor nous dit :

    moi, je trouve que c’est beau. très beau. c’est court, concis, clair, sans fioriture et surtout : ça se termine mal.

  7. 7
    Byalpel nous dit :

    Ouais c’est sĂ»r que c’est un peu dur comme thème, mais j’y avais pensĂ© qq jours avant et j’eum suis dit : tain mec, si tu l’Ă©cris pas maintenant, t’auras jamais le courage ou le feeling (ou le temps !!) de l’Ă©crire alors vas-y sois un homme.

    J’ai Ă©tĂ© un homme hĂ© hĂ© (ben oui j’ai eu une fille)

  8. 8
    bakemono nous dit :

    Arf, que n’ai-je zappĂ© cet article dans mon agrĂ©gateur de flux?
    VoilĂ  que j’ai le cafard maintenant.
    Oui, c’est bien tournĂ© mais tellement triste.

  9. 9
    Cassandre nous dit :

    Très bien Ă©crit, oui comme toujours, et ce n’est que trop rarement qu’on a de tes nouvelles…
    Mais va, tu mérites bien aussi du temps pour toi et ta femme ! :)

  10. 10
    tristan nous dit :

    La vĂ©ritĂ©, c’est triste !

    Bon sinon, “Tu mĂ©rites de mourir”… en fait tu parlais Ă  ton blog ?

  11. 11
    manou nous dit :

    blurps!! mon moral vient de faire une chute libre : )

  12. 12
    Anne nous dit :

    Je t’ai connu tellement plus gai ! ça va passer j’espère ?
    En attendant, gros bisous Ă  vous trois .

  13. 13
    Tant-Bourrin nous dit :

    HĂ© ?………. heu… tu pourrais pas nous donner un chtit signe de vie ? Ce dernier billet et ce long silence, ça a comme un petit cĂ´tĂ© oppressant !