Les femmes peuvent parler 36 minutes sans s'arrêter
C’est plus fort que toi !
Le 26/02/2007 - 00:45

Boulet, il est fort pour dessiner ça.

Une BD-manga en trois clics. Une tentative.

grippe1_low.jpg

grippe2_low.jpg

grippe3_low.jpg

Giwt - l’intgrale
Le 13/08/2006 - 01:25

Pour ceux qui ont aimé et commencé les deux premières planches de Giwt, l’héroïne de l’étang moderne, voici en exclusivité sur ce blog, l’intégrale de la saison 1.

Pour des raisons de budget, Jack Bauer n’a pas été retenu lors du casting.

En cliquant sur le lien ci-dessous vous aurez accès à un fichier zip contenant les pages de la BD complète. Histoire de lire sur la plage pendant ce court week-end. Ah oui, je ne vous ai pas dit, on se casse en week-end ma femme et moi, dilapider notre argent et financer les régions pauvres de notre belle France.

Quelques remarques techniques :

- le Mac sur le PC c’est génial, mais c’est lent. Très lent. Parfois j’ai le temps de partir en week-end avec ma femme qu’il n’a pas fini d’afficher une image.
- Dessiner j’adore. La BD que vous allez lire m’a pris une quinzaine de minutes. J’adore mais je suis trop nul. Angoulême, c’est pas pour tout de suite.
- J’espère quand même que Twigos va reconnaître son maître, je donne des cours de dessin le mardi soir bénévolement.
- Ma femme fait un gâteau aux pommes vraiment délicieux. Si vous passez, venez en goûter à la maison. Il n’y a pas de rapport, c’est pour parler.

Bonne lecture. Et bonnes vacances les pauvres.

Cliquer ici pour télécharger les histoires de Giwt et vous fendre la poire à coups de hache.

Giwt - Pages 1 et 2
Le 01/08/2006 - 23:56

“S’il te plaît dessine moi un bouton” demandait le Petit Prince alors qu’il était enrhumé. Ce fut les débuts de la bande dessinée (incroyable, n’est-ce pas ?). Puis ce fut les grands noms de la BD : Gotlib, Maester, Larcenet, Lino Ventura, Jean Gabin… Les mythiques quoi.

Aujourd’hui, je me lance dans le seul art que je ne maîtrisais pas jusqu’à cet après-midi : la BD.

Note technique de geek : j’ai quand même passé trois jours à m’évertuer à faire coexister un MacOS X sur mon portable du bureau afin d’installer cette merveilleuse application qui n’existe que sur la plateforme de Steve Jobs : Comic Life. Le must pour les romans photo !

Evidemment, je ne pouvais pas réaliser de mes propres mains un tel chef d’oeuvre sans le dédicacer à ce charmant couple Twig et Twigos ; Twig que j’ai déjà rencontrée et qui ressemble trait pour trait à l’héroïne de ces planches, et Twigos que vous connaissez sûrement si vous parcourez régulièrement son site.

Je m’adresse particulièrement à toi, Twigos (entre professionnels, on peut se tutoyer hein). J’ai voulu, dans cette bande dessinée, te donner quelques conseils de dessin, afin d’améliorer ta technique : tu remarqueras la finesse du trait, la qualité de la colorisation, la profondeur des expressions. De toi à moi, je pourrais comprendre si tu étais jaloux de mes oeuvres comme je suis jaloux des tiennes.

C’est vraiment très dur de dessiner. Bon sang que c’est dur !

Voici donc les deux premières planches de la grande série sarcello-internationale : Giwt, l’héroïne du futur. J’avais un storyboard complet qui tenait sur une page mais je me trouvais tellement bon en dessin que j’ai préféré étaler mes oeuvres sur deux articles.

Evidemment, vous serez bluffé. Colombani lui-même a voulu remplacer Plantu (ou Cabu ?) par mes dessins. Bah, je ne fais pas ça pour de l’argent, juste pour la gloire, alors j’ai refusé. En plus ils paient super mal au Monde. Laissez un commentaire -positif- pour m’encourager à dessiner la suite : vu la qualité, deux stations de métro le matin suffiront pour finir l’album…

Si vous voulez lire sans vous tuer les yeux, il suffit de cliquer sur les images.

PS : et si vous êtes chauds ami(e)s lecteur(e)s, vous tentez de dessiner la prochaine planche, histoire de comparer les styles. Twigos a parfaitement le droit de jouer, mais en se bandant les yeux et en faisant le poirier.