Ce blog contient environ 207 648 mots ou presque.
Euthanasions dans la joie
Le 23/03/2007 - 13:38

L’euthanasie est un sujet d’actualité, mais finalement vieux comme la mort. Très complexe à envisager en quelques lignes, hormis un témoignage personnel quelconque (que je n’ai pas à vous offrir), le sujet ne saurait être abordé sur ce modeste mais génial quand même blog.

La quasi-totalité des religions, du moins la mienne, considère l’euthanasie d’un mauvais oeil. Accrochée à l’idée que “tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir” et légitimement convaincue qu’ôter la vie d’un humain par un humain reste un sacrilège.

Amis non-croyants salops on aura votre peau, ne vous bornez pas à l’idée que religion=dépassé. Cette précaution d’anticiper les droits de vie et de mort sur un autre être humain mérite et méritera encore notre attention.

Cependant, que le Ciel soit béni, que le Seigneur soit loué par Paul Prédault, que l’Eternel soit glorifié oh happy days oh happy days oh do you feel jesus in your heart ooohhoh ohhhoohhhh ohhhhohhhh allez Paris-SG, il existe des exceptions notifiées dans le chapitre 13 alinéa 28 de la Bible.

En effet, il est légal voire recommandé d’euthanasier 5 personnes les années impaires non bissextiles commençant un premier janvier, selon les vangiles de Saint Kant. Et on ne va pas se priver, tiens. Je vais même transformer cette chance de pouvoir dégommer 5 gusses en chaîne de blogs, histoire de vous défouler un coup en fin de semaine.

Alors, au top 5 de mon euthanasie pour le bien de l’humanité, je choisis arbitrairement :

Guy Bedos

Sans déconner il ne fait plus rire personne, hormis quelques aigris et branlouillards cyniques anarchico-politiques. Allez hop Guy, sois tu te la fermes en passant tes soirées au coin du feu dans une maison de campagne insonorisée, soit scouic.

Madonna

Sans scrupules. Non mais vous l’avez vue pavaner sur les pubs H&M dans le métro, la vieille ? Retapée, liftée, arrangée, maquillée et retouchée par Photoshop, elle ne donne plus envie à personne celle qui autrefois lançait sa culotte dans la tête enfarinée de notre actuel président de la République. Alors pas de pitié, c’est autorisé par la Bible, Madonna, vierge ou pas, adios.

Raymond Barre

Une image vaut quasiment mille mots d’après le dernier sondage IPSOS (983 précisément), l’explication la plus claire vous est fournie par Maester.

Jean-Luc V.

Jean-Luc V., c’est mon client.

Cher Jean-Luc, je te préviens. Soit c’est à l’hôpital que tu te fais injecter la substance létale par une infirmière qui ne porte rien sous sa blouse, histoire d’alimenter un de tes derniers fantasmes, soit c’est moi qui te balances du 33ème étage à coups de tatannes in the face.

C’est vrai que tu n’as pas encore atteint l’âge de la retraite, encore moins celui de l’euthanasie. Mais puisque c’est permis, je ne vais pas me gêner. Et comme dans “Le crime de l’Orient-Express”, je crains que l’on retrouve plusieurs traces de souliers sur ton visage, s’il est encore reconnaissable après une aussi fulgurante mais exquise chute.

Dominique Rocheteau

Mais bon sang de bonsoir, quand Domenech va-t-il se décider à arrêter de faire jouer les grands-pères ?? Il est dépassé Rocheteau enfin ! On ne va jamais la gagner cette Coupe du Monde !!
Et où sont passés les Fontaine, Kopa, Mimoun ? Et “Maître Jacques” Anquetil, il s’est fait contrôler pour dopage ou il attend le prochain tour d’Europe pour revenir ??

Woaw, je me fais vieux dis donc. Je me demande si je vais pas m’inscrire sur ma liste pour l’année prochaine.

(et je refile la chaîne à ta soeur).

Allez tous vous faire foutre !
Le 25/12/2006 - 22:21

Rien de tel qu’un bon titre accrocheur.

Ca va, vous ? Bonnes fêtes de Noël ? Des beaux cadeaux par milliers et tout et tout ?

Certains le savent déjà, je fête Noël comme vous faites le tour de votre salon à cloche-pied en jetant du poivre par dessus votre épaule droite. C’est-à-dire en cas de dépression nerveuse très sévère.

Et pourtant, c’est aujourd’hui la journée des cadeaux. De l’amour. De la famille. D’Enrico Macias. Alors je vais me farcir la chaîne des 7 mercenaires, inoculée conjointement par Huguette, Abs, et je ne sais plus qui encore qui m’aime ou alors me déteste assez pour se foutre de ma gueule.

Si la suite ne vous intéresse pas, déjà qu’elle ne m’intéresse pas à moi, une info intéressante : j’ai eu mal au ventre pendant 10 jours, tout le monde a cru à un ulcère sauf moi. Et ben, vous savez quoi j’avais raison : rien de tel qu’une bonne purge pour fluidifier le trafic.

7 choses à faire avant de mourir

  • Ronfler (j’aimerais mourir pendant mon sommeil en fait)
  • Apprendre à faire du kung-fu et péter la gueule à Ahmadinediable
  • Vivre une révolution technologique ou sociale : les voitures qui volent, habiter sur la lune, les fonctionnaires travaillent…
  • Oh purée j’ai oublié d’acheter les oeufs !!! Ma femme va me tuer !!! Avant de mourir donc, acheter des oeufs
  • Avoir 11 enfants, 4 pour moi et 7 pour tenter des expériences (l’harissa est-elle déconseillée à 4 mois ? à 8 mois ? etc)
  • Me faire construire un pavillon pour vivre définitivement en Israel
  • Ecouter l’intégrale de Beethoven (50 CD à la Fnac, 49,99€) : j’ai le temps de voir venir la mort dans mon transat…

7 choses que vous faites bien

  • Le vrai brownie améwican mais parfois je mets pas assez de sucre il parait
  • Rire
  • Commencer plein de trucs innovants et jamais les achever…
  • Déménager tous les meubles de chaque pièce de mon appartement pour faire un ptit coup de neuf
  • Chanter aux chiottes mes aïeux quel bonheur !!!
  • Faire sortir mon ventre sans forcer
  • Conduire bordel (si j’avais un permis, je cognerais le jour, je cognerais la nuit…)

7 choses que vous ne voulez/pouvez pas faire

  • Je ne veux/peux pas manger de cochon sinon je vais en enfer et/ou je perds mon permis
  • Ben je ne peux pas conduire, je ne sais plus comment le dire sans pleurer ou tuer un piéton innocent
  • Me séparer de mon ordi plus d’une semaine
  • Me séparer de ma femme plus de deux ans (”non c’est nul” dit ma femme)
  • Faire pipi à moins de 70 cm de la cuvette des toilettes, y’a pas la place…
  • Manger un potage aux salsifis, asperges, choux de Bruxelles, céleri et olives
  • (ayé j’ai vomi) Respecter les règles : par exemple là, j’ai pas envie de répondre

7 choses qui vous attirent chez le sexe opposé

  • Le sexe
  • L’opposé
  • On va rapidement tourner en rond là…
  • Surtout que ma femme surveille, je répète ma femme surveille…
  • Quand elles dansent sensuellement et voluptueusement contre une barre de fer et que
  • Non finalement c’est naze ma femme surveille je répète ma femme surveille…
  • Tiens, j’aime bien aussi quand elles paient le resto ça change des greluches

7 choses que vous dites souvent

  • La purée de sa mère
  • Attends, let it be ! (signifie “laisse tomber”)
  • Chérie pourquoi t’as encore mis ce pull au sale, je ne l’ai mis qu’UNE FOIS !!!
  • 6ème s’il vous plaît (l’ascenseur de mon bureau)
  • La purée de sa mère si j’avais mon permis là, j’peux t’dire que…
  • Georges / Georgette (surnom pour tout mec / fille dont je n’ai pas le nom en tête)
  • Je préfère encore m’en couper une ! (à la cantine, pour une tranche de pain)

7 béguins pour des personnalités

  • Moi principalement
  • Madame Byalpel
  • Georges Michael
  • Natalie Portman (ah oui avant de mourir j’aimerais la pécho la purée de sa mère)
  • Héléna, la soeur de Lio (qu’on voit toute nue dans le film “ah si j’étais riche”, et il est en DVD à la Fnac foncez les mecs)
  • Quand j’étais petit j’étais amoureux de Zia, dans Les Cités d’Or (et non Esteban, réservé à Matthieu)
  • Le petit papa Noel : il est gros lui et personne ne se fout de sa gueule !

7 blogueurs à qui je refile le jeu

  • Tout blogueur qui a une voyelle dans son pseudo
  • Tout blogueur qui ne possède pas de Lancia Delta Sport
  • Tout blogueur qui n’a pas d’ulcère
  • Tout blogueur qui rime avec le meur
  • Tout blogueur qui aime le chiffre 7
  • Tout blogueur qui n’est pas officiellement abonné sur ce blog (et ça fait du monde)
  • Tout blogueur qui n’a pas d’amis (et ça fait du monde)

Bonne semaine au ralenti !

Des dents dehors
Le 22/11/2006 - 06:21

Il fleurit des chaînes partout en ce moment sur Internet, et ça vous irrite, ça vous oppresse, ça vous étouffe. Je sais. Je comprends.

Mais du calme.

Pour lutter contre l’ennemi vaporeux, rien ne vaut un bon coup de boule un large sourire. Large et beau. Avec des dents bien droites. Et un nez aryen.

Je propose de lutter contre les chaînes par une autre chaîne moins risquée et plus ouverte (l’homéopathie d’Internet passera par moi) : la chaîne du sourire. Mais elle ne se passera que sur MON blog, c’est à dire vous m’envoyez une photo de votre sourire et je l’affiche ici. Si vous voulez récidiver sur VOTRE blog, c’est votre droit.

C’est votre droit, moins ceux de l’auteur évidemment (5% de marges arrières svp).

On va corser le jeu pour motiver les intellectuels et les femmes. Vous m’envoyez un sourire ET un slogan. Celui qui gagne (le jury est composé de ma femme et moi-même) remporte au choix :

  • mon visage complet lorsque je souris (pour faire peur à vos enfants)
  • un dentifrice UltraBrite (le pot familial, ouais ! S’il existe aux noisettes, je vous offre aussi les noisettes ! On dira pas ensuite que les juifs sont radins !)
  • un ticket de la Française des Jeux. Si vous gagnez, j’en serai vraiment heureux. Je vous maudirai certes, mais je serai vraiment heureux.

C’est parti ! Allez faites pas la gueule !

D’ailleurs, je commence par la mienne. De gueule.

Vous noterez l’espacement régulier, la couleur lumineuse et fraîche, l’alignement quasi-militaire, le galbe des canines. Tout est là, il n’y a rien à dire.

Mon slogan nul (vu que je ne veux pas gagner, je suis assez riche comme ça) : “Moins il y a de rats, plus je souris !


Abs : “Même quand elles se déchaussent mes dents ne puent pas des pieds !”


Tant-Bourrin : “Faites comme moi, votez bouche !”


Br’1 : “SOURIRE OU MOURIR”


Bakemono : “Mona Lisa c’est moi”


Yves : “Et vous trouvez ça facile de se prendre le pif en photo avec un téléphone portable ?”


Nathalie (qui a triché) : “No comment


Pascal : “Tu l’as bien cherché !”


Yael : “Depuis mon relooking, je souris a la vie a pleine dents.”


Huguette : “Le névropornopathe ne sourit jamais la bouche pleine.”


Caelle : “Tant que t’as des dents, souris.”


Manou : “J’ai pas pu m’empêcher :)


MA femme : “Admirez mes courbes parfaites !”


Khalid : “Avant : à ma sortie de tazmamart… jubilant de joie / Après”

Les nouveaux, vous trouverez mon mail sur cette page.

60 secondes de terrorisme
Le 08/11/2006 - 00:33

Dans un souci d’homogénéiser et de niveler par le haut la palette de lecteurs qui errent ici régulièrement dans l’espoir illusoire de berner leur chef au bureau et leur propre conscience, j’ai cédé à la tentation de poursuivre une chaîne en justice.

Ce turlupin de Alain m’incite à vomir ici ma haine, à éructer mon courroux, à cracher ma bile et à régurgiter mon ire putain avec la choucroute que je viens de manger, je vais dégueuler là, et pas que ma rage et ma furie. Avec des morceaux de chou pas digérés dedans. Tu sais, avec les trucs de genièvre là.

La minute de violence que ça s’appelle, qui m’octroie des droits exceptionnels : je peux défouler une tempête de rogne légalement, sans prévenir. Et je peux taper sur qui je veux. Bonnard.

Alain a eu l’intelligence et la finesse d’écrire une minute d’anti-violence puisqu’il vit dans une région dans laquelle on en a vraiment vraiment marre de la violence (et en plus ils souffrent aussi, spéciale dédicace à qui de droit). Ou alors c’est une tapette. Alain hein, pas le type de la spéciale dédicace.

Si j’ai la faiblesse de croire que les anti-violents viscéraux (dont je fais partie) sont des imbéciles, je persiste à penser que les violents congénitaux sont de sacrés crétins. Je pense même, et surtout, qu’il n’y a pas de règle établie, à chaque cas sa solution adaptée : parfois il faut discuter, parfois il faut cogner. Il n’y a pas de règles. D’ailleurs, comme me l’annonçait ma collègue récemment tombée enceinte, “s’il y a une règle à retenir, c’est qu’il n’y a pas de règles”.

Alors, allons-y, cassons du Canderel (régime oblige) sur diverses échines :

  • Le trophée en or est décerné à Ahmadinejad. Comme dab. Ce n’est pas tant que je sente sa menace en permanence sur ma gueule (ou celle de ma famille, mes amis, mon peuple, l’occident etc), c’est juste qu’il ouvrirait moins sa grande gueule avec un missile nucléaire bien carré au fond de l’anus. Avec une belle dédicace en hébreu “si je t’oublie Jérusalem…”
  • Je ne comprends pas qu’on puisse mâcher du chewing-gum en public. Rétablissons la peine du chewing-gum dans les cheveux pour les fouteurs de trouble maxillaires !
  • Il faut rendre au moins cette gloire à José Bové (que j’aimerais voir enfin empalé sur un épi de maïs pur OGM) : il n’est violent qu’avec des plantes. Alors que ces fils de fennecs puants qui brûlent des bus avec des vraies femmes dedans et bombardent des pompiers, non. Et pourtant ils passent tous au 20h à la télé. C’est MA minute de violence je dis ce que je veux hein. Hé ben, Bové il brûle les champs de maîs, les pompiers ils devraient laisser cramer ces sales cons dans leur cité. Sans jugement ni tambour. Moi je suis pour la peine de mort (et pour la peine, je mords). Mais avec souffrance hein. Pas avec des seringues stérilisées ou des décharges de 450 000 volts. Non, un bon brasier à sorcières, comme au bon vieux temps…
  • Je ne pense pas ce que j’ai écrit au paragraphe d’avant, mais ça fait du bien d’être violent pour rien. Mais faut quand même trouver une solution pour ces sales racailles/jeunes/fils de rats d’égoût parce que la population commence à trembler en France (si tu ne vois pas de jeu de mot ici, consulte ton orthophoniste agréé).
  • Dernier cri de hargne : c’est quand je n’ai plus de permis qu’on m’envoie dans des missions au bout du monde à gauche ! Bordel de merde de zob ! J’ai vécu pendant 1300 ans à 0,02 km de Saint-Denis et toutes mes missions se sont déroulées à Versailles, Saint-Quentin en Yvelines etc. Histoire de bien se foutre de ma gueule. Hé ben récidive, maintenant que j’habite dans le Sud-Ouest de Paris, ils me renvoient à Saint-Denis les malins. Tremblez (en France !), il parait que je dois aider des électriciens et des métallurgistes. Si vous observez des coupures intermittentes dans les prochains jours, consultez votre orthophoniste agréé. Si ce sont des petites coupures de 10€, rendez-vous au parking du centre commercial La Basilique, à 23h, deuxième sous-sol comme convenu.

Bon voilà, j’ai fait ma petite crise idiote de violence. Il y a des milliers de sujets plus sérieux qui méritent qu’on s’y penche et qu’on se révolte (la participation de la France au génocide rwandais, les magouilles de nos élites ici et ailleurs -notamment en Irak, les surendettements permanents et catastrophiques des pays soi-disant industrialisés, la suppression irresponsable de mon permis et j’en passe…). Mais trop de violence tue la violence, comme on dit par chez moi. A Saint-Denis.

Puisqu’il s’agit d’une chaîne (shtouille en anglais), il faut la refiler. Je déteste être désobéi, mais je prends le risque : Pascal, Manou et Yves, au boulot. Les autres aussi, si vous le désirez.

Ah ? On me dit qu’il me reste 3 secondes de violence à cramer…

Vous êtes tous des gros cons, voilà. C’est pas tous les jours qu’on peut se permettre cette familiarité avec toi, lecteur pourri hein ?

Journée de la mégalomanie
Le 22/08/2006 - 18:16

Aujourd’hui, c’est un grand jour pour nous amis blogueurs.

D’abord, parce que c’est la journée de la mégalomanie. Enfin une journée où les blogueurs et les blogueuses pourront s’en donner à coeur-joie à ne parler que d’eux-mêmes. Sans scrupules s’entend.

Ensuite, parce c’est le grand retour des chaînes de blog, à la mode chez les ados de moins de 30 ans. Hé oui, à la fin de ce billet, il faudra que toi aussi, blogueur, blogueuse, tu fasses ta journée de la mégalomanie devant tes adeptes lecteurs.

J’avais pensé initialement mettre une photo de moi où je suis… comment dire… pas super beau. Pas hyper beau lique. Pas méga vachement beau qui tue sa mère purée j’ai jamais vu un mec aussi beau. Non, une photo où j’étais beau tout court.

Et puis je me suis ravisé. C’est la journée de la mégalomanie, pas du narcissime égocentrique autocentriste. Et puis je ne suis pas assez bon en Photoshop.

Tiens, en parlant de mégalomane, savez-vous que j’ai eu 8 à mon épreuve d’histoire-géographie au baccalauréat parce que j’avais écrit que le général de Gaulle était “un mégalomane calculateur”. A force d’écouter la famille de ma mère lui cracher dessus, ça devait forcément déteindre… Je n’ai pas regardé ma copie mais, à mon avis, l’examinateur a du signer d’un “je vous ai compris” sanglant.

Bref, pour illustrer cette belle et ravissante journée de la mégalomanie, cette image de mon enfance cajôlée. On clique pour voir de plus près.

Comme il s’agit, je le précisais au début de cet article, d’une chaîne bloguesque dans toute sa splendeur, j’exige (oui on est mégalo ou on ne l’est pas) qu’un(e) des lecteur(e)s qui possède un blog se prenne sa journée de la mégalomanie, photo à l’appui. J’aurais pu désigner, j’aurais pu donner des noms, évidemment.

Mais la journée de la délation, c’est la semaine prochaine.

Questionnaire Proust Proust
Le 15/05/2006 - 14:17

(La chtouille a Ă©tĂ© refilĂ©e par Abs. Je reprends ton idĂ©e de citer l’auteur d’abord d’ailleurs…)

Le principal trait de mon caractère.
Zinedine Zidane a dit : le trait’z est gay
Byalpel a dit : c’est quand mĂŞme affligeant de rĂ©sumer un humain par un “principal trait de caractère”. Bon, maisà n’en retenir qu’un, j’essaie d’imaginer mes petits-enfants,à qui mes enfants diront sĂ»rement : “vous ne vous rappelez pas bien votre grand-père David, vous Ă©tiez trop jeune… Ah, il Ă©tait très…”. Et là je pense que je dirais : drĂ´le.

La qualitĂ© que j’apprĂ©cie chez un homme.
Ma voisine de droite, nymphomane, a dit : qu’il ressembleà mon voisin de gauche…
Byalpel a dit : qu’il ne sorte pas du lot en Ă©crasant les autres. C’est une rĂ©action typiquement masculine, je trouve.

La qualitĂ© que j’apprĂ©cie chez une femme.
Byalpel a dit : qu’elle ressembleà Maureen Dor.
David a dit : la douceur surtout. Et qu’elle me fasse rire. Et si elle a du cash plein le compte en banque, c’est tout bĂ©nĂ©f’

Ce que j’apprĂ©cie le plus chez mes amis.
Paris Hilton a dit : c’est qu’ils m’aiment pour mon intelligence
Byalpel a dit : c’est qu’ils savent qui je suis vraiment sous ma fine carapace. En fait, c’est malheureuxà dire mais ce n’est pas vrai… N’ont-ils pas envie de creuser, n’ai-je pas envie de me livrer, je n’en sais rien. Ce que j’apprĂ©cie le plus chez mes amis, c’est qu’ils gardent encore des dĂ©lires d’enfant.

Mon principal défaut.
Adolphe Hitler a dit : doux rĂŞveur
Byalpel a dit : encore un PRINCIPAL dĂ©faut ? Comme disent mes copains, “j’aime tout gĂ©rer”. Mon ancien patron m’avait lancĂ© une phrase du mĂŞme genreà la figure il y a six ans environ : “tu as l’impression que tout t’est dĂ»”.

Mon occupation préférée.
Ma gardienne a dit : ben, faut bien repacher lĂ© linche de la voichine du quatrrrième, et aprrrès faut faire le mĂ©nache chez la voichine du prremier, et aprrrès les escaliers, les ascensours… Ca m’occupe, c’est pas chĂŞnant…
Byalpel a dit : pas le sexe, non. Pas le blog non plus. J’aime crĂ©er. Inventer. Innover. Que cela reste dans ma tĂŞte, ou discutĂ© avec ma femme, ou diffusĂ© ici, c’est mon occupation prĂ©fĂ©rĂ©e.

Mon rĂŞve de bonheur.
Enrico Macias a dit : que nous soyons tous frères dans l’amour et l’amitiĂ©
Byalpel a dit : (qu’Enrico Macias n’ouvre sa gueule que pour chanter). Vivre en Israel, des minots qui courent, et pas forcĂ©ment que les miens, dans la maison ensoleillĂ©e, un boulotà mi-temps rĂ©munĂ©rĂ© en full time job, ma femme sur un rocking-chair près de moi, et moi avec mon nouvel ordi pentium VII qui tue.

Quel serait mon plus grand malheur ?
Gustav Mähler a dit : mon deuxième fils, 1m87
Byalpel a dit : de subir plus d’un grand malheur. Sinon, de manière concrète et au choix : d’ĂŞtre paralysĂ© comme un lĂ©gume, de devoir dĂ©signer un de mes enfants pour une mort certaine et de gagner 100 millions d’eurosà la cagnotte nationale.

Ce que je voudrais ĂŞtre.
ZĂ©ro Janvier a dit : un artiiiiiiiiiiiiiiiiiiste !
Byalpel a dit : encore plus moi-mĂŞme. Et moins gros, please.

Le pays où je désirerais vivre.
Le Hamas a dit :à la place de là oĂą Byalpel (et d’autres comme lui) aimeraient bien vivre
Byalpel a dit : Ben je l’ai dĂ©jà dit donc j’ai niquĂ© le suspense. Sur le principe de toutes façons, il me faut les trĂ©pidations d’une grande ville (genre Paris) mais avec du soleil, bon sang de bonsoir ! Vous avez vu ce temps en ce moment, Mme Dos Santos (c’est ma gardienne) ?

La couleur que je préfère.
Shtroumpf Grognon a dit : moi j’aime pas le bleu
Byalpel a dit : ben la couleur de quoi ? Des yeux ? Vert. De mes chemises ? Bleu (consultant oblige). Du sang ? Rouge clair (si le sang est foncĂ©, c’est pas bon signe). Des pommes ? Rouge foncĂ© (si la pomme est claire, c’est que c’est une Golden).

La fleur que j’aime.
Ma femme et ma belle-mère ont dit : les orchidées !
Byalpel a dit : (me gavent ces orchidĂ©es). Les fleurs c’est pour les gonzesses. Je prĂ©fère les fromages. Et dans les fromages, le chèvre. Sinon, le Lys.

L’oiseau que je prĂ©fère.
Michel Fugain a dit : sans prĂ©fĂ©rence, du moment que tu fais comme lui (l’oiseau, pas Michel Fugain)
Byalpel a dit : Le fromage de chèvre. Bah, sinon, qu’est-ce que j’en aià foutre des oiseaux… J’sais pas moi : l’ara qui rit ?

Mes auteurs favoris en prose.
Abs et Yaelz ont dit : Albert Cohen
Byalpel a dit : Albert Cohen aussi (lobby ou pas lobby ?). Et Isaac Asimov, James Morrow, Jean-Michel Truong, … J’ai eu ma pĂ©riode Stephen King plus jeune, c’est passĂ©.

Mes poètes préférés.
Zavatta a dit : Le poète-poêêêêt !
Byalpel a dit : Eluard. Mais bon, si on a le droit de mettre des auteurs de chanson (on a le droit ?), je dirais Ă©videmment Jonasz. C’est pas le plus fort du monde, mais c’est celui que j’aime.

Mes héros dans la fiction.
Ma grand-mère a dit : Iron Man, Banania
Byalpel a dit : le gritche (rien que le nom me fait triper), Actarus (rien que le nom me fait triper), David Palmer (le prĂ©sident Noir dans 24h, et plus prĂ©cisĂ©ment sa voix française) et R. Daneel Olivaw (fans d’Asimov, bonjour).

Mes héroïnes favorites dans la fiction.
Tous les mecs sĂ©rieux ont dit : Claire Chazal, Maureen Dor dans n’importe quel rĂ´le, Penelope Cruz en mini-jupe, AmĂ©lie Poulain
Byalpel a dit : je suis un mec sĂ©rieux, donc idem. Rajouter Natalie Portman dans le film “Garden State” et ça doit ĂŞtre bon.

Mes compositeurs préférés.
Jean-Pierre Lecoutre a dit : ma femme, Georgette Lecoutre.
Byalpel a dit : compositeur, c’est la musique uniquement hein ? Alors Sinclair, Jonasz, M, et Vivaldi. Et j’aime beaucoup la musique de la sĂ©rie “Monk, saison 2″.

Mes peintres favoris.
Le bourgeois de la rue d’en face a dit : ça dĂ©pend, ça se revend combien ?
Byalpel a dit : la peinture me donne la nausĂ©e. Je n’y comprends rien de rien de rien. Alors la BD plutĂ´t : Gotlib et Greg (Achille Talon). Je n’y connais rienà la BD non plus remarque. Mais dans ce cas, il n’y a pas que moi.

Mes héros dans la vie réelle.
Toutes les gonzesses ont dit : Brad Pitt
Byalpel a dit : “Quel est l’homme intelligent ? Celui qui apprend de tout homme” (Maximes des pères). Tout le monde est potentiellement mon hĂ©ros, sur une durĂ©e plus ou moins longue. Mes collègues, mes amis, les blogueurs, les rabbins qui m’ont ouvert l’esprit, les individus anonymes dans la rue qui aident les petites vieillesà traverser…

Mes hĂ©roĂŻnes dans l’Histoire.
La majorité des grands dirigeants / penseurs / célébrités juifs ont dit : ma mère
Byalpel a dit : ma mère. Et puis aussi la femme qui vient d’Ă©crire un bouquin sur les tournantes dans les citĂ©s, toutes les femmes prĂ©sidentes ou premier ministre, celles qui ont plus de 7 enfants sans prendre de prozac.

Mes noms favoris.
Ma banquière a dit : Un prĂŞt ? NOOOOOOOOON ! (c’est vraiment son non favori).
Byalpel a dit : chiotte, ma femme et moi ne sommes pas d’accord pour les noms des enfants. Moi j’aime Boaz (les plus bibliques d’entre vous comprendront), Logan (les plus X-Men d’entre vous comprendront), Joshua (mais en anglais, parce qu’en français, JosuĂ© c’est bof), et Dominique Galouzeau (ou Jean-Edern) histoire d’avoir de la marge dans le ridicule…

Ce que je déteste par-dessus tout.
Marine Le Pen a dit : qu’on me prenne pour une vraie blonde.
Byalpel a dit : “par-dessus tout”, il n’y a rien. Je suis prĂŞtà tout accepter, je ne dĂ©teste rien par-dessus tout. Sinon, je supporte mal la mauvaise foi crĂ©tine (des imbĂ©ciles heureux quoi), les gens qui se plaignent en permanence et le fait de ne pas comprendre, dĂ»à mes limitations.

Le fait militaire que j’admire le plus.
Saddam Hussein a dit : bouh-ouh-ouh…
Byalpel a dit : le raid d’Entebbe, tiens.

La rĂ©forme que j’estime le plus.
Proust a dĂ» se dire : bordel, mais c’est quoi cette question ?
Byalpel a dit : pareil que Proust (pour une fois) ! Toute rĂ©forme qui concernera l’Ă©cole et l’Ă©ducation. Sur le fond, le vrai fond.

Le don de la nature que je voudrais avoir.
Elephant Man a dit : avoir une vraie trompe, au moins…
Byalpel a dit : parler aux animaux, pouvoir me concentrer super fort et super vite, deviner 6 numéros sur 7 au loto.

Comment j’aimerais mourir.
Un connard de terroriste a dit : explosé puis entouré de 70 vierges
Byalpel a dit : (entourĂ© de 70 vierges dans le rĂ©el, ça me plait bien). J’aimerais mourir de vieillesse (> 134 ans), vite et en pleine possession de mes moyens. Et surtout après ma femme et mes parents, pour ne pas leur imposer cette douleur.

État présent de mon esprit
Un adepte du spiritisme a dit : ça dĂ©pend… Esprit, es-tu là ?
Byalpel a dit : là je suis en rĂ©union d’Ă©quipe projet (à 25 personnes), donc j’essaie d’Ă©crire sans me faire pĂ©cho par le directeur du programme…

Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence.
Un arbitreà Rolland-Garros a dit : les fautes de pied
Byalpel a dit : les fautes de frappe (mais il ne faut pas en abuser non plus). Et puis toutes les fautes involontaires, les fautes de débutant, les fautes par ignorance. Et les erreurs de manipulation des APN (les fautes aux numériques).

Ma devise.
Tony Blair a dit : sĂ»rement pas l’euro.
Byalpel a dit : le verre plein plutĂ´t que le verre vide.

Qui va se faire une joie de revivre ce questionnaire ?
Toi, ami lecteur qui a un blog, tu as dit : pitié, pas moi !
Byalpel a dit : pas de pitiĂ©. D’habitude je ne dĂ©nonce personne mais là, on va se la jouer chacal. Sont dĂ©noncĂ©s Yves (si tu veux jouer), Ray-Dacteur et L’Artiste AssoiffĂ©.

PS : eh oui, je ne l’ai pas faite celle-là : Jacques a dit : levez la main droite !

Les 7 d’or capitaux du péché
Le 03/02/2006 - 03:29

Akh, cheu m’ai fait kohlé uneu chaîneu par la fraulein Abeusiss. Cheu vais kon même la faireu issi, poureu votreu plaizir et poureu le millien égallemand.

Ce qui m’embête dans les chaînes, c’est le côté “chaînes” (aux pieds). Je déteste être contraint dans ce que j’écris. Voilà, j’ai fait mon rebelle.

L’avarice : citez 7 objets dont vous auriez du mal à vous séparer

  • Mon ordinateur.
  • Le clavier de mon ordinateur.
  • Mes crottes de nez. Elles sont à moi. A la limite, je peux les refiler à un super copain ponctuellement.
  • Du melon. Autant on dit “voir Venise et mourir”, autant on dit aussi “piquer du melon à Byalpel et mourir” !
  • Ma graisse. Pour le coup, c’est elle qui ne veut pas partir.
  • Ma mémoire. C’est un besoin vital, je dois me rappeler de tout en permanence.
  • Et mon ordinateur bien sûr, j’ai failli l’oublier !

La luxure : citez 7 choses/personnes qui vous émoustillent

  • Maureen Dor déguisée en chaperon rouge.
  • Les pages 103 à 141 de La Redoute.
  • Voir des vieilles se péter la gueule dans l’escalier. La vie est dure.
  • Les caresses dans le dos, les cheveux, les sourcils. On peut me soutirer un million d’euros juste en me caressant les poils de barbe.
  • La Tour Eiffel. Une forme de mimétisme je pense.
  • Les champs de maïs. J’imagine toujours qu’il y a des petits turlupins à l’intérieur qui font des saloperies.
  • Les décolletés. J’ai toute une théorie sur ce point. Je m’explique : la relativité générale précise que la lumière subit aussi la gravitation. Plus la masse est imposante, plus la lumière est déviée de sa trajectoire supposée rectiligne. C’est la raison pour laquelle les regards des hommes sont irrémédiablement attirés par les poitrines imposantes des filles… J’aurais dû écrire : les décolletés, par amour de la science, pardi !

L’envie : citez les 7 célébrités dont vous avez envie

  • Maureen Dor (et je vous emmerde hein)
  • Reese Witherspoon (en fait j’aimerais juste me réveiller un matin et dire “Hello Reese” ou des noms comme Deirdre…)
  • Valérie Lemercier : j’ai envie de lui mettre la tête dans une bétonneuse et activer le bouton “Turbo”
  • Dieudonné bien sûr. Même punition mais dans un mixer la tête.
  • Carole Frederics (la grosse Noire qui chantait avec Goldman). J’avais envie qu’elle me serre dans ses bras et qu’elle me chante une berceuse
  • Judith Godrèche. Je pourrais violer des vieilles qui se pètent la gueule dans l’escalier juste pour qu’elle me fasse la bise.
  • George Michael. Surtout à l’époque Wham. Ce n’est pas une envie purement sexuelle, mais qu’est-ce qu’il est beau !

La colère : citez 7 choses qui ont le don de vous faire grincer des dents

  • Prêter un bouquin et qu’on me le rende corné ou sali
  • La fraise du dentiste. Je peux te dire que y’a pas que mes dents qui grincent…
  • La haine gratuite. Qu’on fasse payer 10€ par haine, je trouve cela plutôt normal. Mais gratuite ? Berk, ça me dégoûte.
  • Les blogs qui n’ont pas leur commentaire en RSS. Ce n’est pas très grave mais ça dénote un certain amateurisme…
  • Les gardiennes qui vous bloquent au pied des ascenseurs (dont vous ne savez pas quelle porte va s’ouvrir, hein) pour se la jouer Gilles empêtré
  • Les pédophiles. Avérés. Je propose une sentence “mesure pour mesure” comme on dit dans le Talmud. Sodomisés par un éléphant.
  • Les écrans à des résolutions inférieures à 1280×1024. En-dessous, c’est pour les gros nazes. Les geeks sont à 1400×1050.

L’orgueil : citez ce qui vous semble être vos 7 plus grandes qualités, physiques ou non

  • Ben déjà je suis super intelligent. Ca, forcément je pense que c’est le plus important. Nan vraiment.
  • J’ai des yeux qui font craquer toutes les gonzesses. Non, pardon j’ai un regard qui tue, qui déchire sa mère !
  • Même quand je fais la bise, j’embrasse super bien. D’ailleurs à mon bureau, tout le monde me fait la bise. Même les clients qui, par ouï-dire…
  • Je pense que je peux tuer un lion enragé en larguant une seule caisse, quand je suis en forme.
  • J’ai un sacré sourire quand même. Je veux dire par là que celles qui n’ont pas craqué pour mes yeux ont craqué pour mon sourire (et le reste pour mon fric)
  • Le sens de la répartie. Par exemple, quand on me file 100€, j’en donne 80 à ma femme, et 20 pour moi. Je répartis.
  • Je suis classé dans les 4 faiseurs de caca les plus rapides du monde. Je rentre, je baisse, je fais, je remonte, non pardon j’essuie, je remonte, je sors. 34 secondes. Hors désodorisant.

La gourmandise : citez les 7 choses qui font le ravissement de vos papilles gustatives

  • Les mandarines à grosse peau et sans pépins
  • Les tartelettes sablées à la Framboise de Bonne Maman
  • Le far breton que je fais moi-même (hé ouais et je vous emmerde encore)
  • La tchoutchouka de la grand-mère de ma femme. La tchoutchouka, hormis son nom rigolo, c’est une salade cuite de poivrons et tomates. Et piquante pour relever un peu. Beaucoup même.
  • La pâte à pain en préparation, pas cuite
  • La touillette en plastique de mon café au bureau. Je pourrais la malaxer, la tordre, la remuer, la croquer pendant des heures. Et ça me fait un air cowboy, avec mon sourire et mon regard ravageurs…
  • Le raisin israélien sans pépins. J’en ai goûté des raisins à travers le monde, mais celui-là est top canon.

La paresse : citez vos 7 ingrédients pour glander dans les règles de l’art

  • Je n’aime pas glander. Si je glande, c’est que je dors. Voilà, dormir, ça fait un.
  • Si vraiment j’ai le crâne flapi, et que c’est un dimanche, et que je ne vais pas jouer au tennis le matin, je me mate 10 épisodes d’une série (The Wire - Sur écoute en ce moment, c’est vraiment bien)
  • Et tant qu’à faire, si je ne joue pas au tennis, ma femme et moi on se fait un brunch qui ferait pâlir n’importe quel chef d’état invité à déjeuner à l’Elysée
  • Même en vacances je n’arrive pas à glander. Je suis obligé de bouger, visiter partout. Mais bon, disons à la plage, une heure… Ben, l’iPod dans les oreilles à mater les gonzesses jouer aux mots-croisés ?
  • Ah très important : quand on glande, on est forcément en short rouge super large. C’est un principe dans notre famille depuis bientôt six générations. Je crois même que c’est marqué dans la Torah.
  • Bon, bien sûr, glande et ordinateur vont souvent de pair. Je découvre les nouveaux blogs ou je lis vos conneries (que j’admire). Ou alors j’invente, je conçois, je crée, je façonne. Je glande quoi.
  • Ranger la maison. Quand je glande, j’ai une folle envie de tout ranger dans toutes les chambres. D’où ma première proposition toute naturelle : je n’aime pas glander.

Paraît qu’il faut refiler la chtouille la chaîne à 7 autres pigeons blogueurs. J’ai horreur de faire ça hein, on dirait que je vais interroger un élève pour la récitation.

Disons que sur le principe, les nouveaux devraient fatalement jouer. Et certains anciens aussi. Alors je vais proposer (mais si vous ne voulez pas, ce n’est pas du tout honteux de décliner) : Caelle, Pascal, Matthieu et Maester. Voilà, 7 pile.

C’est vous qui voyez.

L’immatroscope du jour :


Tiens, ben aujourd’hui, c’est glande !
Aprčs la chaîne de l’amitié…
Le 05/01/2006 - 19:11

Abs dans son immense envie de se foutre de moi mansuétude m’a transmis une chaîne. C’est ma deuxième. Maman, ton fils est célèbre !

Le thème : les conneries que l’on a faites par amour.

C’est là où je vais déroger une première fois à la règle puisque je n’ai pas assez de matériau pour constituer un billet convenable sur ce thème. C’est à dire que, chacun met la pudeur où il veut et moi je la mets là. Mais pour rendre honneur à mon maillon mère, je vais altérer le thème en me rajoutant une contrainte : les conneries que je n’ai pas faites par amour.

Encore faut-il définir le sens de conneries. Si l’on en croit le dico, connerie = bêtise. En allant plus loin, bêtise possède plusieurs sens : manque d’intelligence, propos badins, actions sans gravité… On va dire que je choisirai celles qui me conviennent le mieux, quand il le faudra.

Ceux qui aiment le sexe, les clichés ou la violence seront déçus. Ou alors il suffit d’avoir une télé.

Allons-y.

Les conneries que j’ai faites par amour

Récent (ma femme, mon amour, mon vrai, mon unique)

  • J’ai commencé à manger des champignons, des poireaux et des brocolis.
  • J’ai grossi. Quand on aime, on ne lésine pas.
  • Parfois, je m’arrête d’écrire mon article de blog pour voir si ma femme, au fourneau, s’en sort. Et puis je reviens vite à l’ordi (alors qu’une webcam dans la cuisine suffirait. Ah l’amour…)
  • J’ai filé ma voiture à ma femme !!! Même ma carte bleue !!!!!!
  • J’ai montré à ma femme comment utiliser Emule. Depuis elle télécharge des conneries de fille (dont Alias)
  • Je la laisse regarder ces conneries de filles (dont Alias). J’ai l’impression d’être le mari idéal en disant ça…

Il y a vraiment vraiment longtemps, je n’imaginais pas connaître ma femme, j’étais jeune, j’étais con, les autres femmes que j’ai connues, et pas au sens biblique, je te promets chérie, elles étaient laides, idiotes, creuses, avec des mycoses…

  • Acheter I just can’t stop loving you de Michael Jackson en disque 2 titres 45 tours. Mon tout premier. Parce qu’une fille (à 11 ou 12 ans) aimait cette chanson.
  • J’ai sauté du plongeoir de 5 mètres à la piscine pour épater la ptite je-sais-plus-son-nom. Ca c’était vraiment une connerie…
  • J’ai fracassé une tortue d’eau douce toute mignonne en tapant de toutes mes forces avec un marteau. Non c’est pas vrai. Mais imaginez juste l’image. Brrrrr.
  • En première, par amour pour ma prof de maths, je suis venu les trois ou quatre derniers jours de l’année (ceux où les profs, les parents -sauf les miens- et les élèves se disent : bah, c’est pas obligatoire !) à 8h30 pour l’écouter me parler d’écart type et d’intégrales à bornes infinies. Elle n’était pas belle ni rien. J’aimais cette prof, elle m’a fait aimer les mathématiques. Et elle m’aimait aussi beaucoup je pense. Quand elle vous invite dormir chez elle un soir c’est qu’elle vous aime beaucoup forcément. C’est encore pas vrai (cette dernière partie). Vous croyez n’importe quoi ou quoi ?
  • J’ai couvert mille et une conneries de mon cousin Raphy, avec qui j’ai grandi avec un mois d’écart dans les âges. On n’aime pas que ceux qu’on aime se fassent punir ou subissent quelque souffrance. Alors j’ai menti pas mal de fois. Bon, parfois je l’ai balancé, c’était le bonheur aussi. On était des gamins… Je l’ai aussi couvert quand il a fait des conneries avec sa boîte, avec des filles, avec d’autres copains. On était cul et chemise (moi c’était chemise) et depuis deux ans, presque plus de nouvelles. Et pourtant, je persiste à appeler régulièrement. C’est pas une connerie. Mais c’est de l’amour (paternaliste ?)

Les conneries que je n’ai pas faites par amour

  • Prendre une douche tous les jours. Faut économiser l’eau de la planète, c’est pas pour une gonzesse que ça va changer.
  • Ne pas utiliser ma moto. Ma mère, ma grand-mère, ma belle-mère, la mère de ma belle-mère, la belle-mère de ma belle-mère, mes tantes insistent chaque jour. Mais je tiens bon. Mon guidon.
  • Troquer, donner, vendre, prêter, leaser, jeter mon ordinateur si ma femme me le demande. Plutôt donner mon chien ! Quand j’en aurai un (le genre de connerie que ma femme ne ferait pas par amour pour moi, vivement les gamins)
  • Renier mon identité. Même pas besoin de commentaires. Mais on ne me l’a jamais demandé non plus.
  • Regarder un épisode d’Alias.
  • Placer des explosifs dans une ceinture et faire pang-pang, par amour d’une foi.

L’amour que j’ai fait par connerie

Bah, une fois, j’étais bourré et…


Je déroge une seconde fois à la règle : je n’aime pas forcer les gens à faire des chaînes (à part “la chenille” à la fête de l’Huma) alors si ceux qui lisent ici veulent prendre, c’est open bar.

J’ai fait 20/20
Le 06/12/2005 - 00:34

Allez les gars, révélez-vous, il va falloir en mettre un coup” chantait l’autre illuminé.

Suite à la dénonciation de Tant-Bourrin (je répète, c’est ma première dénonciation pour une chaîne alors je suis flatté), je dois effectuer ici, là, maintenant, hic et nunc, séance tenante, un numéro d’équilibriste : 20 révélations sur moi.

Numéro d’équilibriste parce que plus tu arrives tard dans une chaîne, moins tu as de chance d’être original. En outre, tu arrives en fin de vie du produit donc tu risques de lasser les lecteurs.

Remarque préliminaire : pourquoi le chiffre 20 pour une révélation ? Dans le blog de Moïse la Bible, il semble que D.ieu se soit révélé lui-aussi avec seulement 10 paroles. A quelle grande chaîne cosmique avait-Il participé ?

Remarque préliminaire subliminale : le dictionnaire de la langue française (ATLIF) définit une révélation ainsi :

Action de porter à la connaissance quelque chose de caché, d'inconnu.
Communication orale ou écrite d'un fait demeuré jusque-là ignoré ou secret.

Il va donc falloir sortir du simple “j’ai mangé des pâtes à midi” ou “c’est moi qui ai violé les trois petites filles à Toulouse”.

On y va.

Révélation n°1 : le coiffeur

C’est une femme, elle masse le crâne divinement, elle ne me parle pas pendant que je somnole sur mon siège et me fait payer 24€. Alors que c’est 14€ à côté de chez moi mais j’ai envie de la tabasser en sortant.

Révélation n°1 : le silence coûte 10€.

Révélation n°2 : la moto

J’ai un scooter 125 cm3 et je suis le roi de la route dans Paris (cf. révélation n°11). Mais lorsque je roule sur le périphérique au-dessus de 80 km/h, je fais dans mon froc.

Révélation n°3 : la grammaire

C’est plus fort que moi, je juge les gens sur l’orthographe et la grammaire. C’est sûr qu’on peut être compris en écrivant “giraffe” (cf. le poème de Prévert) mais le respect des conventions grammaticales, orthographiques (et même typographiques) est le début du respect des autres. Et les types qui commencent une phrase par “malgré que” ne me respectent pas. Et quand on ne me respecte pas, je cogne.

Révélation n°4 : la bouffe

Ma femme a réussi à me convaincre que les poireaux et les champignons sont comestibles (pourtant j’ai résisté trente ans !). Je rejoins évidemment Matthieu sur le céleri : on imagine mal la création du ciel et de la terre, d’Adam, Eve et puis … du céleri.

Je ne vous parle pas du maror de Pâques - et ces cinglés achkénazes mangent du raifort - (désolé, c’est une blague communautaire).

Révélation n°5 : coming-out

Je suis juif.

Révélation n°6 : le sommeil

Pendant que j’écris ces lignes, je suis en train de dormir. C’est une faculté unique au monde. C’est pour ça que c’est une révélation, d’ailleurs.
Sinon, dès que je bois du thé ou du café avant d’aller au lit, je fais des cauchemars horribles toute la nuit. Ou alors des rêves pornographiques. Le problème, c’est que je ne peux pas choisir…

Révélation n°7 : l’amour de jeunesse

Quand j’étais petit j’étais amoureux de Zia, des Cités d’Or. Et sûrement pas de ces pimbèches de Princesse Sarah ou Candy.

Révélation n°8 : Michel Jonasz

C’est vers l’âge de 17 ans que je suis passé d’ignorant à fan jusqu’à l’idôlatrie de Michel Jonasz. La chanson qui a tout fait basculer : “J’veux pas qu’tu t’en ailles”, dans la version du Palais des sports.

Et depuis :

- j’ai chanté avec William (un des choeurs de son concert Olympia 2000) à mon mariage. La fille en blanc, c’est une groupie.

- j’ai secrètement enregistré le concert Olympia 2000 avec mon copain Ramon (mais je ne l’ai jamais diffusé, c’est interdit par la loi). On peut y entendre des commentaires exceptionnels (par exemple à la fin de ce morceau).

Révélation n°9 : la chaîne du froid

Mon congélateur est trop petit et pour prendre un steak haché, il faut sortir le pain, les légumes, le beurre, le pain, encore des légumes ?, la viande, le couscous de Mamie Rose, putain encore des léguuuuumes ?, la levure de bière, …, les déposer sur le plan de travail, prendre UN steak haché.

Et se rendre compte qu’il est impossible (à moins d’être un mutant, référence à Gotlib et les cartes routières) de tout remettre à l’intérieur et que tout rentre !

En plus j’ai horreur de mettre mes mains dans ce congélateur, après j’ai les doigts gourds.

Par contre, j’adore acheter des légumes surgelés chez Picard. Pour 3,40€ je remplis mon congélo.

Révélation n°10 : l’amour d’adolescence

Contrairement à ce que j’ai fait croire à tous mes amis, je ne suis jamais sorti avec Sabrina Rozenblum. Tout ce que je vous ai raconté lui avoir fait, ben c’est faux.

En même temps, j’ai pas trop honte : Sabrina Rozenblum c’est pas son vrai nom.

Révélation n°11 : la malédiction

Tous les matins, je prie pour la paix dans le monde, la paix entre les hommes, la paix en Israel, et le salut de mon âme. D’ailleurs, au boulot, tout le monde doit faire pareil puisque, quand j’arrive, tout le monde me dit : “salut !”.

Après ma prière fraternelle, je rajoute deux malédictions : je maudis Delanoé pour ce qu’il a fait à Paris et sa circulation (j’avais commencé dans Delanoé est-il folle ?) et le flic qui va me faire perdre mon permis (sombre histoire décrite ici).

Je me suis d’ailleurs posé la question : si j’avais maudit le policier (et non insulté, ce qui est subtilement différent puisque la malédiction fait référence à la croyance, donc totalement subjectif) du genre “je vous maudis, que vous viviez une peur immense dont vous vous remettrez jamais” (traduit approximativement de l’insulte arabe “ya’tik feuj’a“), était-ce condamnable par un tribunal ?

Révélation n°12 : les blogs et Firefox

Quand j’arrive au bureau le matin, je regarde les blogs que j’ai l’habitude de lire et j’en prends un nouveau au hasard. S’il me plaît, je conserve. Sinon, ciao dans le cyberespace. Ca prend du temps de lire tous ces textes mais ça me fait du bien de lire des personnes aussi talentueuses.

Firefox a une fonctionnalité de feu (d’où son nom) : ouvrir dans des onglets. Tous les blogs en favoris sont ouverts instantanément. Et la bande passante du réseau EDF (où je bosse) s’écroule. M’en fous j’ai pas acheté leurs actions, c’est vous (les pigeons) qui payez.

Révélation n°13 : le pouvoir des pointes

Là je suis bon pour me faire empaler verbalement par Procrastin. Même pas peur.

Je crois qu’il existe des moyens “immatériels” pour influencer le “matériel”. Qu’il est possible de “conditionner” des événements par une disposition de la pensée. Ca fait un peu secte, superstition et tout, mais moi ça me va et ça me réconforte. Du moment que je sombre pas dans l’intégrisme, merci de me laisser ces croyances. Et puis ça alimente les discussions avec mes collègues.

Si vous voulez en savoir plus sur le pouvoir des pointes, utilisez le moteur de recherche de ce site, c’est fait pour ça mince !

Révélation n°14 : la boxe

Tous les 10 000 ans est organisé un concours cosmique, que les extraterrestres ont nommé (je traduis pour les non-initiés) : le summum de la connerie.

La boxe est sortie vainqueur 13 fois.

Révélation n°15 : Pierre Desproges

Je connais ses spectacles, ses bouquins, ses émissions radiophoniques par coeur.

Plus jeune, je croyais que “si c’est écrit dans un livre c’est que c’est vrai”. Jusqu’à que je lise Oui-oui et la tortue magique. Mais surtout les remarques de Desproges, à l’emporte-pièce mais toujours détonnantes, me paraissaient éternelles, ne supportant pas la critique, absolues.

Par la qualité de son aphorisme célèbre “on peut rire de tout mais pas avec tout le monde”, diffusé sur les ondes lors du réquisitoire contre Jean-Marie le Pen, tout le monde a enraciné dans son crâne cette “vérité”. Moi compris.

Ben après longue réflexion, je ne suis plus d’accord avec ça. Et celui qui n’est pas content je lui file mon numéro de portable et on en parle pendant des heures. Si c’est lui qui appelle bien sûr.

Révélation n°16 : la géographie

Je suis une tâche en géographie. Je suis capable de situer Lyon à Marseille et Dunkerque à Nantes. La seule capitale “exotique” que je connaisse c’est Adis-Abéba parce que j’ai toujours trouvé que ça pourrait faire un tube techno si on multiplexait “adis-abéba” en boucle et une bonne ligne de basse.

Révélation n°17 : l’école

J’étais le chouchou de ma prof d’anglais.

Révélation n°18 : la qualité de la culture française

J’aime la France, et j’aime sa culture. Et les produits de sa culture.

Je trouve que le cinéma français est bon (pas toujours certes, mais j’ai vu des films français impeccables : le petit lieutenant, c’est un bonheur qu’on reverra rarement dans n’importe quel autre cinéma étranger).

Côté musical aussi. La meilleure voix française ? Daniel Levi, sans hésiter. Les meilleurs compositeurs-interprètes ? Bon Jonasz, mais aussi et surtout -M- ou Sinclair.

Bien sûr, cette révélation fait abstraction des merdes de la chanson du genre Bruel, Garou… ou de la littérature (Marc Levy par exemple). Mais il y a quand même une excellence française.

C’était le côté patriotique.

Révélation n°19 : le titre d’un prochain article

Scoop : pour le jour de mon anniversaire, le 16 décembre je ne le répéterai jamais assez, le titre de l’article que j’écrirai s’intitulera :

31 piges, dont 9 au cachot (inspiré de la sublimissime chanson de Jonasz “25 piges dont 5 au cachot”)

Révélation n°20 : l’amour de vieillesse

C’est ma femme. Ca, ce n’est pas une révélation.

La révélation c’est que je n’écris pas ça sous la torture. Ni sous la menace de chercher un steak haché dans le congélo.

Il paraît qu’il faut transmettre à d’autres. Désolé moi je n’ai pas d’amis bloggueurs (ou alors ils l’ont tous fait). Dans les algorithmes informatiques, on dit que je suis la feuille de l’arbre.

Alors il reste : Seb, DSK et Sarko.

Note : j’ai créé une catégorie spéciale pour les chaînes. Pour que ceux que ça n’intéresse pas puissent filtrer…