Normalement, il nous reste 2 681 500 jours à vivre.
Idée folle n°17
Le 29/11/2006 - 19:05

[Difficile d’effectuer une transition après le précédent article. Cependant, puisque vous m’avez habitué à un nombre très important de commentaires, il va falloir désormais tenir le rythme. Exceptionnellement, il n’y aura pas de femmes nues dans cet article.]

Rappel : toutes ces idées sont copyright (you have the right to copy).

Le D.A.C.E.C.S.B.

- “Mais qu’est-ce que tu fous ? Accélère !!”
- “T’es malade ? Freine ! Freine !”
- “Allez, le feu est vert là, démarre plus vite !”
- “Mais si, tu passes là ! Pourquoi t’es molle comme ça ?”

Ah, mes amis, les tragédies quotidiennes lorsque nos femmes prennent le volant… Silence les greluches, on écoute.

Depuis que je n’ai plus mon permis (histoire dûment racontée sur ce blog), je passe mon temps à corriger la conduite de ma femme, pas toujours patiemment d’ailleurs, mais pour son bien, son éducation, l’élévation de sa dimension intérieure.

Comme moi j’en suis sûr les mecs, les gars, les virils, les supporters d’équipe de foot, vous avez vécu, ponctuellement peut-être, ces déboires de la “conduite accompagnée”, c’est-à-dire l’accompagnement de votre femme lorsqu’elle conduit.

Vous auriez pensé, comme moi, comme n’importe quel rationnaliste des temps modernes, comme tout être humain intellectuellement bien formé qu’elles vous en remercieraient les larmes sur les joues, les yeux brillants, un amour indicible voire plus si affinités (mais attendez de vous garer dans ce cas) (et aidez-là pour le créneau sinon l’excitation va vite retomber).

Que nenni. Elles râlent ces garces. Elles hurlent de rage, prétextant que le taux d’accident (et du coup, le prix des assurances) est ridiculement faible pour les femmes. Que ça ne sert à rien de changer de file puisque “le feu est rouge à 300 mètres”. Ou que “si t’es pas content, t’as qu’à le faire toi”.

Et dans mon cas personnel, de renchérir “oui mais moi au moins j’ai mon permis”. Saviez-vous qu’une femme meurt tous les trois jours de brutalité conjugale(*) ?

Qui a tort, qui a raison ? De manière objective, on a envie de crier “les hommes bien sûr”. Mais les nouvelles lois fabriquées par les socialistes des juristes ignares rendent ce type de manifestation grégaire non recevable devant un juge. Qui plus est un juge des divorces.

Heureusement, vous trouverez la solution ici :

Le D.A.C.E.C.S.B. (Départageur Automatisé de Conduite Entre les Couples Sans Biais)

Il s’agit d’un stage effectué en auto-école, devant un moniteur agréé. Comme dans les jeux de café, deux simulateurs de conduite sont placés côte à côte, un pour l’homme et un pour la femme. Les deux participants roulent sur le même parcours avec les mêmes conditions. Le but : se rendre d’un point A à un point B. Tout bêtement.

Un grand nombre de paramètres entrent alors en ligne de compte pour évaluer le meilleur conducteur. On peut déjà dénombrer, pour la première version, et de manière non exhaustive :

  • Le temps de parcours
  • Le nombre de voitures doublées. +10 si frôlées avec succès
  • Le nombre de fois où le participant se regarde dans le rétroviseur (-5)
  • Le temps de freinage lorsque les voitures de devant freinent putain freiiiiiinent (-10)
  • Le nombre de fois où le participant modifie le volume du chauffage chaud froid chaud froid tiède chaud froid tiède chaud… (-5)
  • La propension à toujours repasser en première (-5)
  • Le temps de démarrage au feu rouge/vert
  • Le sexe (+10 si c’est un homme, -5 si c’est une femme)
  • Etc

A la fin du stage, un certificat officiel sera remis aux deux participants et pourra être annexé à la carte grise (au cas où elle aurait encore des doutes la ptite).

V2 : le stage peut être remboursé par la Sécurité Sociale si un médecin confirme et certifie votre opression
V3 : Le même que la V1 ou V2 mais en moins mysogine.

Merci qui ?



(*) j’en rigole ici, mais c’est vrai et c’est terrible.

Idée folle n°16
Le 19/09/2006 - 23:50

Rappel : toutes ces idées sont copyright (you have the right to copy).

Le Sélectoréveil

Il est presque l’heure du crime. Vos pas sont lourds, vos paupières aussi, l’hypnotiseur qui vous assomme est tout naturel : la fatigue d’une longue journée de la fille arabe labeur.

Si vous êtes célibataire, vous vous laissez tomber séance tenante sur votre lit en pleurant toutes les larmes de votre corps de célibataire, et programmez manuellement votre réveil pour le lendemain 7h30. Rien de spécial dans votre vie monotone, laissez tomber, le Sélectoréveil n’est pas pour vous. Rendormez-vous ! Allez, va t’coucher, allez !

Si vous êtes marié(e), ou que vous vivez dans le péché (pas marié(e) donc) ou que vous vivez dans l’ultra-péché (avec une personne du même sexe) ou dans le top-max-sa mère-péché (vous vivez avec un homme politique), ce produit miracle tout droit issu de ma folie coutumière vous ravira.

Il est l’heure du crime désormais, vous êtes sous la couette bien au chaud hé oh ! Vous arrêtez avec vos cochonneries ça va un temps ! et il est l’heure de rejoindre Morphée et sa clique dans ce qui ressemble le plus au paradis sur terre : les chiottes un sommeil doux et réparateur entouré(e) des bras de votre conjoint(e). De vos conjoint(e)s si vous êtes légèrement pervers(es).

- Chéri(e), tu mets le réveil ?
- Ca y est chéri(e), il est mis !
- Ok alors bonne nuit grosse vache !
- Bonne nuit sale porc !

Demain vous commencez à onze heures, votre femme à neuf. Ami(e) lecteur(e), toi qui est vif et perspicace, tu auras compris que le réveil va sonner à 7h, et du coup te niquer toute la grasse mat’ que tu espérais kiffer ta life. Pourquoi ? Parce que tu n’as pas utilisé le Sélectoréveil !!

En effet, le Sélectoréveil est composé d’une base (le réveil, avec l’heure, les boutons compliqués de réglage, et tout ce qui en fait un appareil de geek bien customisable), et deux couples de boules Quiès électroniques (les SélectoQuiès).

Vous programmez, à même la base, votre horaire de réveil (9h30) et celui de votre conjoint(e) (7h00), vous enfilez les boules SélectoQuiès et vous traitez l’autre affalé(e) des noms d’oiseaux les plus croustillants, de toutes façons il ou elle n’entend plus rien.

Lorsque le réveil sonnera à 7h00, les SélectoQuiès de votre femme s’activeront et ne filtreront plus les perturbations sonores extérieures. C’est le réveil assuré. Et vous de poursuivre votre sommeil de bébé jusqu’à 9h30, sans scrupules ni angoisses. Et un léger sourire sadique aux lèvres, en pensant qu’elle va se lever toute seule dans le noir cette fois, et c’est bien fait.

V2 : le modèle de famille (5 SélectoQuiès inclus) avec la possibilité de ne pas filtrer les cris de bébé (pour les parents vraiment peureux ou les baby-sitters payées au noir).
V3 : Le BougeoQuiès qui vous conserve endormi malgré le remue-ménage que crée votre conjoint(e) en se levant du lit, parce qu’elle a vu pointer votre sourire sadique.

Merci qui ?

Idée folle n°15
Le 30/06/2006 - 14:59

Rappel : toutes ces idées sont copyright (you have the right to copy).

La boucle d’oreillator

Fréquemment, les femmes vont sniffer de la coke se “repoudrer le nez” en plein dîner chez Maxim’s, devant d’autres richards attablés. Ceci est évidemment une subtile ruse pour faire passer un gros caca un fort allégement massique interne pour de la coquetterie.

Parfois, cependant, les donzelles sont sincèrement coquettes, dans des circonstances a priori banales. Ainsi, on verra fréquemment ces dernières se parfumer discrètement dans le cou avant de rencontrer leur amant, d’entrer dans un ascenseur avec un bel italien, ou de quitter le magasin Séphora sans achats.

L’inconvénient, pour ces séductrices, c’est qu’il leur est nécessaire de se trimballer avec la bouteille de parfum dans un sac déjà encombré d’un tas de futilités irrationnelles (dont, faites l’expérience messieurs, l’intégralité des tickets d’achats par carte bleue depuis 2001 à nos jours).

Ajoutons à cela les dangers que subissent en permanence ces femmes, soeurs, mères lorsqu’elles se promènent dans le métro, seules, le soir, en décolleté… Une bombe lacrymogène complète probablement le contenu hétéroclite de leur sac à main étriqué.

La boucle d’oreillator vous sauve la vie, mesdames, mesdemoiselles, messieurs les travestis. En effet, la boucle d’oreillator est un mécanisme qui se fixe derrière le lobe, sur le fermoir d’une boucle d’oreille classique et qui possède deux compartiments miniatures. Le premier contient quelques millilitres de votre parfum préféré, le second une quantité appréciable d’Orthochlorobenzal malononitrile, le composant principal du gaz lacrymogène (je précise pour les ignares).

Envie de se parfumer discrètement ? Pscchiiiit ! Un clic sur le fermoir déclenche un jet vaporisé d’essences enivrantes.
Agressée par un taré ? Pscchiiittt ! Un double-clic sur le fermoir libère le gaz sous pression sur le visage du déliquant jeune !

Evidemment, la vitesse du double-clic peut être configurable pour éviter d’envoyer votre petit ami rencontré par Internet à l’hôpital ou d’exciter votre assaillant de plus belle.

V2 : vous pouvez remplacer le gaz lacrymogène par de l’acide chlorydrique et le parfum par de l’eau gazeuse (en cas de grosse soif)
V3 (jungle version) : vous pouvez remplacer le gaz lacrymogène par une arme à feu et le parfum par de l’essence, de la vraie.

Merci qui ?

CADEAU BONUX
Exceptionnel, pour la Coupe du Monde et le match France-Brésil demain soir, nous sommes heureux de vous offrir, fidèle client, ce magnifique signe musical de ralliement intercosmique. Attention, très addictif !


Idée folle n°14
Le 18/04/2006 - 18:55

[Rappel : je ne lirai vos réponses que dans 10 jours]

Rappel : toutes ces idées sont copyright (you have the right to copy).

Idée n°14 : Le Balayettomatic

Une envie pressante. La grosse commission. Vous foncez aux premières toilettes libres, vous poussez la porte et là, vision d’horreur. Dans la cuvette, sont incrustées ça et là de magnifiques traces de freinage, d’un véhicule format 15 tonnes.

Bien entendu, vous maculez le tout d’un vomis propre et sans bavure, pour montrer votre mécontentement et votre écoeurement. Surtout votre écoeurement en fait.

Autre situation : vous avez trouvé des toilettes propres (chez vous par exemple). Une fois Mike Tyson libéré (poésie, que ne ferais-je pour toi !), et tout ce qu’il faut faire effectué (poésie, en tous cas, je ne décrirai pas cette étape), vous tirez la chaînette. Malheur ! Il reste des séquelles larmoyantes couleur rouille (tourista) à chataîn très foncé (constipation).

Impossible d’utiliser la balayette blanche en plastique et plonger ses mains dedans, sinon vous remettez le coup du vomis. Pour ma part d’ailleurs, je ne défèque plus depuis trois ans : je vais me faire opérer tous les mois de l’intestin pour me faire retirer tout ce que je conserve précieusement.

La Balayettomatic est faite pour vous !

En effet, il s’agit d’un petit robot motorisé qui se coince sous la lunette des WC. Armé d’un bras javellisant et d’une coupe terminaison en brosse, la Balayettomatic effectue un lavage en profondeur après chaque passage.

Du coup, les toilettes sont toujours propres, vous gardez votre vomis pour vous, et économisez l’argent de la Sécurité Sociale en supprimant les opérations chirurgicales mensuelles.

V2 : si vous restez assis, le nettoyage en profondeur peut être réellement en profondeur…

Merci qui ?

Idée folle n°13
Le 10/03/2006 - 02:48

Rappel : toutes ces idées sont copyright (you have the right to copy).

Idée n°13 : Le Prédécoupoeu.

Faire un bon gâteau ? Il vous faut des oeufs.
Goûter une bonne omelette ? Il vous faut des oeufs.
Tremper ses mouillettes ? Il vous faut des oeufs.
Ecrire les mots “cheveu”, “dégénère”, “mêlée”. Il vous faut des E.

Tout simplement, les oeufs occupent une place importante dans notre vie quotidienne.

Mais comment ouvrons-nous les oeufs, primitifs que nous sommes ? La majorité des fois, c’est un grand coup à 45° sur l’angle d’un verre ou d’un saladier. Et pour les mouillettes, il suffit de tapoter en variant subtilement la puissance avec sa cuillère sur le haut de l’ovale. Dire qu’ils effectuaient le même geste il y a des millions d’années !

De toutes façons, la plupart du temps, cela se termine par des éclats un peu partout dans la cuisine : éclats sur le plan de travail mais surtout éclats de voix de la part de votre femme.

Avec le Prédécoupeu, ouvrir un oeuf est un jeu d’enfant : grâce à sa languette intégrée, il suffit de tirer sur le “fil rouge” (comme pour la vache qui rit) pour ouvrir proprement et sobrement le corps ovoïde par le haut. Utile pour les mouillettes également.

V2 : le Prédécoupeu permet de séparer les jaunes des blancs au sein de la coquille-même. Permet également ainsi de conserver le jaune ou le blanc pour une utilisation ultérieure.

Merci qui ?

Idée folle N°13
Le 06/01/2006 - 15:49

Rappel : toutes ces idées sont copyright (you have the right to copy).

Idée n°13 : l’Autowal

C’est une idée que j’avais depuis longtemps, mais je m’en suis souvenu lors de mon voyage à Berlin le week-end dernier.

Quoi de plus énervant que de porter sa valise ? Porter celle des autres, certes.

Depuis quelques années, les valises ont arboré deux roues, puis quatre, puis un manche rétractable. C’est bien. Mais c’est quand même handicapant.

Heureusement, l’Autowal (de wal - wallet : valise et auto : prénom italien particulièrement viril) est né de mon cerveau particulièrement embrumé.

L’Autowal est une valise montée sur quatre roues, et motorisée ! Son moteur intégré lui permet de se déplacer de manière autonome. Grâce à un mécanisme radio, elle est reliée à son maître (vous), sans laisse, et vous suit partout. Le mécanisme radio est glissé dans un jeton ou une clé dans votre blouson.

L’alimentation du moteur est électrique évidemment. Le moteur peut être ôté de la valise à tout moment, et la radio désactivée par pression sur un bouton. Plus de souci de sécurité.

Enfin pas sûr, bientôt ils iront nous chercher des pous où je pense (et c’est pas là qu’on risque d’en avoir. Allégoriquement, c’est comme si des humains pouvaient vivre dans le cratère d’un volcan. Et encore, j’en connais certains qui doivent avoir des volcans particulièrement actifs… La classe hein ?)

La distance évaluée par radio permet à la valise de se synchroniser à tout moment avec votre vitesse. Vous accélérez, elle accélère. Vous vous arrêtez, elle aussi. Vous vous pétez la gueule dans l’escalier à force de regarder derrière vous pour voir où est cette foutue valise, elle s’arrête sagement au bord des marches (elle est pourvue de capteurs, elle).

Vous allez me dire : et le prix ?
Je vais vous répondre : cher, très cher. C’est pour ça que l’idée est folle.

V2 : tuning possible (subwoofer, néons, aileron arrière, suspensions kitées)
V3 : possilité de rajouter des ailes latérales pour que la valise vole à côté de l’avion (utile si vos valises sont très lourdes, pour ne pas payer les frais de surpoids)

Tradition oblige, l’immatroscope de l’année 2006 :


Cette année, c’est top !
Idée folle n°12
Le 17/11/2005 - 16:17

Rappel : toutes ces idées sont copyright (you have the right to copy).

Idée n°12 : l’Aerokwet

Ah les longues soirées d’hiver sous les couvertures ! Et forcément quand c’est long, il faut s’occuper.

Les plus scabreux d’entre vous auront imaginé de folles façons de fuir la morosité qui guette les couples accollés sous des draps, mais les moins sportifs d’entre vous (et ce sont parfois les mêmes) reconnaîtront qu’il est humainement nécessaire de faire des pauses.

Bref, quelle que soit votre occupation au lit, il existe un embarras que tout le monde, même toi ami lecteur sobre et distingué, a déjà subi. Le rouge me monte aux joues en l’écrivant : on pète sous la couette.

Ca y est je l’ai dit.

Quelle que soit la teneur du gaz émis, il est connu parmi les scientifiques (encore une enquête pour Procrastin ? PUB !) que ledit pet conserve sa puissance odoriférante tenace sous la couverture qui vous réchauffe. Et que se passe-t-il en cas de coup de chaud (ou de cabrioles enflammées) ? La couette se soulève et… Enfer et damnation !

L’Areokwet est fait pour vous ! Il se place au niveau des pieds, fonctionne sur pile, possède un filtre à charbon interchangeable et a un volume sonore inférieur à 6 dB. Il aspire en permanence l’air -que nous qualifierons sans détour de “pollué”- et le rejette, filtré, dans votre pièce.

V2 : L’Aerokwet se déclenche sur événement (présence d’odeur insupportable, bruit de canon ou de missile, etc.)
V3 : L’Aerokwet Nano. Il se pose directement à la source… No comment.

Merci qui ?

[Spéciale dédicace à DJO que j’ai croisé à midi, pas qu’il soit spécialement candidat à l’Aerokwet, mais parce qu’il a eu l’exclusivité du sujet]

L’immatroscope du jour :


Il est grand temps de commencer votre régime ! (pour une fois que mon horoscope est avéré)
Idée folle n°11
Le 15/11/2005 - 13:44

Rappel : toutes ces idées sont copyright (you have the right to copy).

Idée n°11 : le Frictoroller

En cherchant sur Google, je n’ai pas trouvé d’idée similaire. Manque d’imagination ou trou vide ?

Les nouveaux rollers sont épatants, ils glissent sur l’asphalte tel un fer à repasser sur du velours. Et vas-y que je pousse sur la jambe droite, et vas-y que je pousse sur la jambe gauche, et vas-y que j’avance en marche arrière, et vas-y que je me retourne, et vas-y que je me pète la gueule…

Le roller, c’est bien, mais ça pourrait être mieux, grâce au Frictoroller. Rappelez-vous les petites voitures à friction de notre enfance (je dis ça pour les gens de mon âge; pour les vieux, pensez aux petites voitures que vous avez achetées à vos enfants) : il suffisait de quelques frottis-frottas sur le parquet et Zzzzzzouuuuum ! Elles étaient parties se planquer sous le buffet !

Eh ben, mesdames et messieurs, le Frictoroller, c’est la combinaison des rollers avec ce mécanisme de friction. A chaque poussée sur une jambe, l’énergie est accumulée, et peut être restituée sous la forme voulue (grâce à des propriétés physiques étonnantes sur la conversion de l’énergie. Malheureusement, ce sont des propriétés physiques étonnantes qui impliquent que pour accumuler cette énergie, il faut pousser plus fort. Quels salauds ces physiciens !).

Pour la version 1, la restitution de l’énergie se fait sous forme de chaleur : chauffez-vous les chevilles quand vous patinez en hiver.

V2 : le Frictoroller restitue l’énergie sous forme mécanique, un peu comme les voitures à friction. Et Zzoooooummmm vous êtes partis vous planquer sous une bagnole (à essence) !
V3 : Le Frictoroller restitue l’énergie sous forme électrique, grâce à des connecteurs à l’arrière du roller (USB 2.0, iPod etc…)

[Sans déc’, je ne sais pas pourquoi ce projet n’a jamais été tenté. Ca a l’air simple non ?]

Merci qui ?

L’immatroscope du jour :


Bonne nouvelle madame, ce sont des jumelles !
Idée folle n°8
Le 17/10/2005 - 10:34

Rappel : toutes ces idées sont copyright (you have the right to copy).

Idée n°8 : le Glassizbip

Je ne porte personnellement pas de lunettes. Mais les petits vieux, si (ah les nazes !).
Problème : lorsqu’ils ôtent leurs binocles, ils ne savent jamais où ils les ont posés (ceci n’étant pas forcément lié à un Alzheimer naissant).

Cercle infernal puisque pour retrouver ses lunettes, il faut d’abord y voir clair. Cruauté du créateur.

Première idée : utiliser le Hoosegoog. Mais pour des vieux, ça ne va pas le faire.
Seconde idée : accrocher un appareil miniature qui sonne/clignote/vrombit/explose lorsqu’on l’appelle. C’est le Glassizbip.

Une première expérience avait été tentée pour les clés : il suffisait de siffler pour que l’engin produise un son strident. Problème : il sur-réagissait (un simple son aigu l’activait) et le détenteur du gadget ne passait pas inaperçu dans une foule (il se faisait même siffler dans les cinémas. Cercle vicieux !).

Le Glassizbip se déclencherait plutôt sur une phrase clé, du type : “bordel de bordel de merde, elles sont où ces lunettes à la con ?” ou plus simplement “Lunettes !” Evidemment, l’appareil réagirait à une empreinte vocale donnée.

V2 : adaptation à d’autres accessoires (clés, préservatifs, déclaration d’impôt)
V3 : personnalisation de la réaction : insulte (”mais elles sont devant tes yeux, imbécile !”), feu d’artifice, voix de femme pulpeuse, électrochoc (pour les Alzheimer, si les lunettes sont déjà dans la poche)…

Merci qui ?

Idée folle n°10
Le 06/08/2005 - 23:08

Rappel : toutes ces idées sont copyright (you have the right to copy).

Idée n°10 : le tourne-pages automatique

Brrr. C’est l’hiver, vous êtes sous la couette emmitouflé(e), collé(e) à votre moitié, les doigts dépassant à peine pour tenir le livre passionnant du moment.
Problème : à chaque fois que vous tournez les pages, vous devez sortir un bout de bras et ainsi laisser pénétrer l’air froid sous la couverture.
Bilan : vous êtes transi(e), votre moitié est frigorifié(e) voire frigide.
Sans parler du lassant et épuisant changement de position pour tenir le livre…

Solution : un bras articulé qui d’une part tient l’opuscule (si c’est un dictionnaire il faut acheter le modèle en acier trempé) et d’autre part permet de tourner les pages dans un sens ou dans l’autre de manière automatisée, à l’aide d’une télécommande. Ainsi, le corps entier reste sous les draps, vous pouvez désormais en profiter pour utiliser vos mains à bon escient.

V2 : un bouton pour corner les pages
V3 : utilisation des API de lecture par ordinateur (voice reader) - très utile pour endormir les enfants sans se déplacer…

Merci qui ?

Note : en réalité, rien de tel que la sensation des doigts sur le papier ancien ou jauni, la jouissance de tourner les pages pour dévorer un bouquin. Et corner les pages d’un livre, c’est comme arracher les feuilles d’une plante, c’est lui faire du mal pour rien.

[Quand j’ai écrit ça, j’écoutais : Infime - Daniel Levi - (5:07)]