Une fois, j'ai eu 13 en maths.
Le blog de Schrödinger
Le 04/07/2005 - 11:11

La question qui me hante est la suivante : lorsque j’√©cris ce blog, est-ce que je l’√©cris pour moi ou pour que les autres me lisent ?

Le fait que le blog soit disponible en ligneà tout moment fausse l’interpr√©tation de ce choix.

Pour expliciter le titre de cet article, reprenons l’exp√©rience -th√©orique- de Mister Schr√∂dinger.

Pla√ßons un chat dans une bo√ģte opaque. Pla√ßons-y √©galement un √©l√©ment chimique et deux √©lectrodes disjointes, reli√©esà un transformateur de 200 000 V. Ou 300 000 V, cela n’a pas d’importance en fait..

La propri√©t√© de cet √©l√©ment chimique est qu’il a 50% de chances d’√™tre conducteur au bout d’un certain temps, ce qui lib√®rerait le courant √©lectrique et tuerait imm√©diatement le chat.

Si nous ouvrons la bo√ģte apr√®s ce temps, nous trouverons le chat dans un des deux √©tats suivants : vivant OU mort.
Si nous n’ouvrons pas la bo√ģte apr√®s ce temps, nous trouverons le chat dans quel √©tat ? vivant ? Peut-√™tre. Mort ? peut-√™tre. Son √©tat est donc ind√©termin√©, et d√©fini par la probabilit√© de lib√©ration de l’√©l√©ment chimique.

Et M. Schr√∂dinger de conclure que ” l’observation d’une exp√©rience perturbe irr√©m√©diablement ses r√©sultats “.

Il en est de m√™me pour le blog et ma question associ√©e : le fait que le blog soit lu perturbe mon interpr√©tation du choix ” j’√©cris pour moi ” et ” j’√©cris pour les autres “.

Pour illustrer de mani√®re moins scientifique mais tout aussi cr√©dible ce doute, ci-dessous un extrait de mes r√©flexionsà ce sujet :

T’as vu le temps que t’as pass√© pour le rendre pr√©sentable ton blog (je te tutoie, d√©sol√©) !
Je ne vois pas le rapport ! je skinne mon blog joliment parce que j’aime le design. Je ne dis pas qu’il est beau mais‚Ķ

Pourquoi d√©veloppes-tu ce sujet sp√©cifique sur ton blog ? Je veux bien croire qu’il soit un doute ou que cela reste flou dans ta t√™te, alors garde-le pour toi et ne l’√©cris pas !
C’est tr√®s simple : cela me permet de poser les id√©esà plat et d’y r√©fl√©chir “à froid ” (elle te parle cette expression) ?

Ah ah ah ! Alors pourquoi √©cris-tu cette r√©flexion en mode et ? Tiens, voilà que je suis dans ma phrase‚Ķ
Ca n’a jamais tu√© personne de mettre un peu de style. Je n’allais pas √©crire en mode MEMO non plus !

Alors sois un homme pour une fois, mets cet article en mode cach√© (lecteur, si tu lis √ßa, c’est que ce l√Ęche ne l’a pas fait)
Gros b√™ta ! Si je le fais, cela prouvera que je r√©agis par rapportà mes lecteurs !

Ah donc, il y a bien des lecteurs ! Tu avoues !
Potentiels. Lecteurs po-ten-tiels. On r√©fl√©chit tout haut là. D’ailleurs, je n’ai jamais publi√© l’adresse de ce blog‚Ķ

Mais avoue que tu comptes bien le faire (je suis dans ta tête tu ne peux pas me mentir, hyark hyark)…
Pourquoi pas ? Il y a bien des gens c√©l√®bres qui livrent leurs m√©moires au public. Mais l’ont-ils √©crit pour le public ou pour eux-m√™mes ?

Ta mauvaise foi t’√©touffe !
Ce n’est pas moi qui suis tout rouge !

Tu vas voir si tu vas pas être rouge, tiens !
Mais que .. ?

Nous interrompons la diffusion de ce dialogue amical entre mes deux h√©misph√®res, pour des raisons techniques ind√©pendantes de notre volont√© ( tu vois tu √©crisà tes lecteurs esp√®ce de !) et nous rendons l’antenne,à vous les ( aargh !).

Actuellement j’en suis rest√© sur cette m√©taphore : on peut comparer le choix d’√©crire un blog pour soi ou pour les autresà la masturbation et la relation sexuelle.

La masturbation est un plaisir personnel, mais jamais confront√©à l’autre, ce plaisir est donc restreint et pu√©ril. Se masturber devant tout le monde est immature et malsain.

La relation sexuelle est un plaisir partag√©à deux. On veut prendre son pied mais √©galement que l’autre en profite aussi. Parfois tu en as conscience et tu t’appliques pour l’autre soit heureux (et fid√®le), parfois tu veux juste tirer ton coup pour ton propre plaisir (ah, cette vision masculine !!).

Ainsi,à mon sens, √©crire un blog pour soi est malsain et inutile du fait que le blog est destin√©à √™tre lu. Ecrire ses plus folles envies juste pour soi mais en esp√©rant qu’elles seront lues rel√®ve de l’ exhibitionnisme ‚Ķ

Ecrire pour les autres uniquement me semble aussi vain, parce que l’autre, le public, les lecteurs, les internoutes, profitent au d√©triment de l’auteur. Dans ce cas, l’auteur est soit particuli√®rement altruiste, soit en manque cruel d’existence. Sauf s’il est √©gocentrique et m√©galomane, ce qui le range en plus au niveau des masturbateurs exhibitionnistes pr√©c√©demment d√©crits.

Exercice : dans quelle cat√©gorie rangez-vous l’auteur ? ( tu vois j’avais raison !)

Blog Blogum Blogus Blogulum
Le 28/06/2005 - 09:11

“Au d√©but il y eu le Big Bang. Puis Internet. Puis le blog.”

Certains scientifiques s’accordent pour dire que des √©v√©n√©ments majeurs se sont pass√©s entre ces trois moments cl√©s de notre histoire, mais la controverse est rude.

L’Histoire continue puisque le blog s’est multipli√©, puis divis√© (paradoxalement) en de nouvelles esp√®ces de blogs. Des blogs mutants :

  • Le photoblog
  • Au lieu de nous barber avec des mots, on nous balance directement des photos. Moi j’aime bien l’id√©e. Ca peut √™tre encore plus original et plus direct que le blog en mode texte (nous dirons le textblog)

  • Le technoblog
  • Variante du textblog, l’auteur y inscrit une majorit√© (pour ne pas dire la totalit√©) d’informations techniques. Cela d√©tourne l’utilisation du blog (textes perso, utilisation du calendrier etc.) mais ce n’est pas une raison suffisante pour les d√©noncer au Comit√© de Lynchage des Bloggers.

    Bizarre pourtant : j’aime bien l’id√©e du blog comme un d√©fouloir (”je hais l’humanit√©” ou “lisez-moi, j’existe !”); comment des textes comme “.NET et JAVA sont dans un bateau” ou “Patternator est le plus fort” peuvent-ils lib√©rer notre testost√©rone ? [Note : je n’ai pas encore vu de technoblog digne de ce nom √©crit par une femme. Blog ou cuisine, il faut choisir :) ]

  • Le politicoblog
  • Ou comment des hommes politiques surbook√©sà masquer leur incomp√©tence et leurs fausses factures nous font croire qu’ils ont le temps de commettre des posts dans leur blog perso (c’est moi qui √©cris, je jure, oullah ladim)

  • L’audioblog
  • Ca d√©g√©n√©re. L’audioblog, c’est le dictaphone online.
    Autant on retrouvera l’art dans le texte ou l’image, autant dans le son, r√©alis√© par des amateurs, je doute.
    En m√™me temps, certains schizophr√®nes doivent bien √™tre cal√©s sur des feed audio RSS du genre “Acheter 2 baguettes. Ma boulang√®re a de belles miches. Hyark hyark”.

  • Le videoblog
  • Là, ce n’est plus du blog, c’est les “petites annonces” d’Elie Semoun.
    Toi aussi, prends ta webcam basse d√©finition, filme-toi dans ta chambreà la luminosit√© d'un hangarà bateau apr√®s la houle, raconte ta journ√©e tr√©pidante au caf√© du coin (surtout l'histoire avec la serveuse qui t'a fil√© un Coca-light et pas un Coca normal), et gagne un h√©bergement d'un an sur www.videoblogmoi.com !

Mais sommes-nous injustes. Parce que la division, que dis-je l’h√©ritage (au sens informatique du terme, aussi tiens…) du blog pourrait √™tre aussi :

  • L’accountblog : tous les jours, tu publies la somme sur ton compte en banque. Si t’es chanceux, tu peux t’attirer des minettes. Sinon, tu peux t’attirer des emmerdes.
  • Le crashblog : raconte comment tu te p√®tes la gueule tous les jours en allant au boulot. Si tu veux √™tre lu r√©guli√®rement, trouve d’autres moyens chaque jour. Penseà utiliser le plugin “absent pour cause d’h√īpital” !
  • Le minotblog : ce sont tes enfants qui racontent ta vie. Bien plus dr√īle pour les lecteurs ! Avec des fautes d’orthographe typiques. Sois cool ! Penseà leur offrir un psy pour leur 15√®me anniversaire.
  • Le blagoblog : un jour, une blague. Plus rapide de s’abonnerà rigoler.com certes, mais si ta vie c’est vraiment pas de la tarte, tu auras la prime de l’originalit√©.
  • et plein d’autres encore (toi aussi, amuse-toià en trouver et √©pate tes copains !)
De l’adresse postale au blog
Le 05/06/2005 - 19:16

Comment vous draguiez, vous, en 1920 ?

Bonjour gente demoiselle ! Si votre ramage se rapporteà votre plumage … [snip] … et vous logez chez vos parents ? … [snip] … Je vous enverrai des lettres tous les jours, donnez-moi simplement votre adresse !

Et vraisemblablement, elle vous la donnait. Avec la gifle.

Pas trop complexeà retenir, encore que dans le temps, √ßa devait √™tre coton les adresses du genre :
Mademoiselle Stéphanie Caulaincourt,
Impasse du petit bois des sommes
Place du rond-point de l'Eglise
34000 Rousseaux les Montpellier en herbe

Et puis, la soci√©t√© bienfaitrice (parce qu’elle est bien faite) a dit : “caca, l’adresse postale, trop long”.

Alors vous draguiez nouvelle méthode, en 1946, juste après que les Allemands et les Français ont fraternisé pendant les 6 glorieuses :

Bonjour jeune fille ! Il est grand temps de repeupler ce d√©sert morbide, ne pensez-vous pas ? Vous habitez chez vos parents ? Poss√®dent-ils ce sompteux appareil que l’on appelle le t√©l√©phone ? Incroyable, non ? Oserais-je vous demander votre num√©ro ?

Idem, avec la gifle, vous receviez cette information :
LAMARCK-3732à Cadet
(Cadet en hommageà Kirsten Dunst bien s√Ľr)

On fait un bond dans le temps pour arriverà l’√®re du portable. Là, quand vous draguez, vous mettez le paquet (de cigarettes, car notre civilisation a impos√© le playboy m√©got en bouche. Je vous inviteà r√©√©couter le sketch de Gad Elmaleh sur la cigarette…) :

Hello girl, t’es chanmaxx toi ! Quoi ? Ah ouai.. Quoi ? [Je suppose qu’on est en bo√ģte avec 2300W dans les tympans] Je t’entends pas bien mais t’es assez … Hein ? Ok, file-moi ton portable !

L’avantage c’est que vous ne risquez pas de prendre une gifle parce que la fille n’entend rien. Par contre vous non plus et vous notez stupidement ce num√©ro :
06 11 32 64 74
ou plut√īt
06 11 52 64 74
ou je suis plus tr√®s s√Ľr
06 71 52 64 ah merde c'√©tait quoi d√©jà ?

Allez, les ann√©es mail ont grandement simplifi√© la communication, les relations et les embrouilles. Un des avantages, c’est qu’un mail est facileà retenir :

- C’est quoi ton mail ?
- 02243421@aol.com
- Ouai, c’est √ßa casse-toi !

Je suis mauvaise langue, c’est clair, mais j’ai vu d√©marrer AOL, et c’√©tait un peu de ce genre-là.

Et puis on accélère encore : le SMS

- T BONE. TU NIK ?
- KAS TOI GRO POR
- PARDON ME GOURE 2 TEL

Next ? Le blog ?

Excusez-moi, je vois que vous √™tes seuleà ce caf√©, puis-je me permettre de vous offrir un verre ?
[snip]
Tr√®s dr√īle en effet… Et votre blog c’est quoi ? Blog. B-L-O-G.
Ah t’as pas de blog ?
[silence gêné]

Infirmière !